Close
Close

Votre panier est vide.

La Clé : des spectacles hybrides pour maximiser l’accessibilité

La Clé : des spectacles hybrides pour maximiser l’accessibilité

Créer de nouveaux événements, à capacité réduite, en respectant les mesures sanitaires, et malgré tout rejoindre sa communauté et avoir du succès, c’est l’expérience exceptionnelle qu’a vécue pendant la pandémie Nicole Lefaive, coordonnatrice artistique depuis 2017 pour le diffuseur pluridisciplinaire La Clé.

La Clé propose entre autres une programmation culturelle. À cause de la pandémie, plusieurs spectacles ont dû être repoussés et l’offre a dû être repensée.

«À partir d’avril, j’ai commencé à créer des petites capsules Découverte franco sur Facebook, où à chaque deux semaines j’invite les gens à découvrir des artistes, projets et œuvres francophones, en musique, art visuel, humour, ou autre, explique Nicole Lefaive. L’idée est de continuer d’offrir du contenu culturel, de faire découvrir ou redécouvrir des artistes durant un temps où ce n’est pas possible de sortir pour voir un spectacle, de maintenir et de développer notre lien avec notre communauté.»

Depuis juin, six événements ont été organisés avec des formules adaptées: une fête de la St-Jean virtuelle avec des paquets festifs pour amener le party à la maison; un spectacle de salon intime avec capacité limitée et une diffusion simultanée sur Zoom; une danse avec DJ Unpier en plein air dans le stationnement de La Clé; un spectacle d’humour avec capacité réduite; un cours de cuisine en format hybride en personne et sur Zoom ainsi qu’un concert de Noël virtuel.

«La chorale Le Choeur de La Clé a réalisé un projet de trois chansons pour notre concert de Noël. Chacun chantait la même chanson, seul chez soi, s’enregistrait, et on a assemblé le tout pour créer une chorale qui chante en chœur. C’était un projet le fun. Ça a rendu la chorale super accessible à tout le monde, car les gens pouvaient participer à partir de leur maison et ça ne représentait pas un grand engagement de leur part. Nous étions très heureux de voir plusieurs anciens membres, mais aussi plusieurs nouveaux visages», s’enthousiasme la coordonnatrice artistique.

Crédit photo: La Clé

Elle retient d’ailleurs plusieurs points positifs de 2020.

«Ça nous a forcés à penser différemment et à tester différentes formules pour les événements, raconte-t-elle. Maintenant, on dirait que les gens sont peut-être plus connectés (en ligne) que jamais. Ils cherchent des opportunités pour participer à des événements reliés aux arts et à la culture. On dirait qu’on reconnaît de plus en plus la valeur des artistes. Ça nous manque d’assister à des événements en personne. On se tourne vers les diffuseurs pour du contenu, et pour nous les diffuseurs, c’est une super belle opportunité de se connecter avec notre public. Étant tous dans le même bateau, il y a aussi ce sens de compréhension entre tout le monde, les diffuseurs, les artistes, etc. Tout le monde fait face à des défis, essaie de s’adapter et veut le meilleur pour les autres. Et quand on travaille ensemble, ça nous rend plus forts.»

Mme Lefaive pense que le concept de spectacles hybrides pourrait perdurer après la pandémie. Elle imagine des spectacles en personne avec la possibilité de les visionner en famille à la maison ou en groupe sur grands écrans.

«Ceci rend nos événements beaucoup plus accessibles. C’est surtout intéressant pour nous, car La Clé offre une programmation partout dans le comté de Simcoe, qui est une région assez grande. Quand on présente un événement dans le nord de la région, on voit souvent un plus petit pourcentage de participants du sud de la région et vice-versa. Ceci nous permettrait de rejoindre plus de gens des quatre coins de la région», souligne-t-elle.

Une programmation incertaine pour 2021

La Clé est membre du réseau de diffusion des arts de la scène de l’Ontario français, Réseau Ontario, et participera cette année encore à l’événement annuel, Contact ontarois.

«C’est grâce à Contact ontarois qu’on a la chance de découvrir une grande gamme d’artistes, affirme la coordonnatrice artistique. Un nombre significatif des spectacles que nous présentons dans le cadre de notre programmation culturelle provient des spectacles qui ont été présentés lors de Contact ontarois. C’est aussi un événement très spécial où on a la chance de passer du temps significatif avec d’autres membres de l’industrie comme des diffuseurs, des artistes, ou encore des agents. Ça nous permet de vraiment tisser des liens solides dans cette communauté artistique. C’est un moment très important pour nous et c’est toujours une super belle expérience.»

L’Ontarienne est également musicienne, membre de plusieurs groupes de musique dont Ariko qui a tourné un peu partout dans les écoles et les salles de spectacles de l’Ontario français pendant la saison 2018-2019, grâce au prix Coup de foudre Salut! de Contact ontarois.

L’édition virtuelle prévue cette année devrait toutefois avoir des retombées différentes.

«Malheureusement à cause de la pandémie, il y a tellement d’incertitudes quant à ce qui sera possible dans les mois à venir… Je sais que nous, comme plusieurs autres diffuseurs, avons déjà plusieurs spectacles à reporter à notre programmation 2021-2022, donc nous n’allons malheureusement peut-être pas booker autant de nouveaux spectacles pour la programmation 2020-2021. Ceci étant dit, du côté de La Clé, c’est certain qu’on espère quand même pouvoir engager quelques artistes grâce à Contact ontarois. C’est vraiment important pour nous de continuer d’appuyer les artistes et de faire une place pour leurs nouveaux projets, surtout durant ce temps de pandémie qui les a beaucoup frappés», assure Nicole Lefaive.

L’édition Contact ontarois se déroulera du 13 au 15 janvier. Pour en savoir davantage, lisez notre article Contact ontarois: contribuer au développement de la culture franco-ontarienne.

🎤La Clé

site web | facebook | instagram

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓