Close
Close

Votre panier est vide.

↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
Des microsubventions pour faire rayonner le bilinguisme à Ottawa

Des microsubventions pour faire rayonner le bilinguisme à Ottawa

Accroître le nombre d’activités francophones ou bilingues, soutenir financièrement des entreprises et organismes dans leurs projets existants ou en devenir, ou encore sensibiliser les Ottaviens, ce sont les grandes lignes du projet Ottawa bilingue: avançons ensemble développé par l’Association des Communautés Francophones d’Ottawa (ACFO). Parmi les récipiendaires de microsubventions, on retrouve le réseau de diffusion des arts de la scène de l’Ontario français Réseau Ontario.

Le projet Ottawa bilingue: avançons ensemble a pour objectif de faire rayonner le bilinguisme dans la capitale nationale.

«Il répond au principe du «par et pour» la communauté, explique la présidente de l’Association des Communautés Francophones d’Ottawa, Soukaina Boutiyeb. On s’est assis avec les différents acteurs de la communauté, on a développé ensemble cette stratégie et c’est un projet qui a pour objectif de donner des microsubventions. On a déjà remis plus de 968 000$ et offert plus de 500 nouvelles activités francophones ou bilingues à Ottawa. Les statistiques montrent qu’en un peu moins de deux ans, on a touché directement près de 3% de la population de la ville.»

Parallèlement, les statistiques montrent que le projet a permis de sensibiliser environ 40% de la population de la ville.

«C’est sensibiliser le caractère bilingue, mais aussi la fierté de cette dualité linguistique. Ça permet aussi de développer des alliés, des anglophones qui croient de plus en plus en l’importance de cette dualité. Le projet a tant des impacts au niveau quantitatif que qualitatif qu’il est difficile de mesurer ici/maintenant, ça prend quelques années pour voir son impact au complet», précise la présidente.

La sélection des projets

Les initiatives retenues visent à soutenir la vitalité et le développement économique de la communauté francophone ainsi que le rapprochement des communautés de langue officielle. Par exemple, assurer un affichage bilingue dans une zone urbaine ou encore traduire des formations en français.

«Ce sont des projets qui viennent répondre à différents besoins parce que la dualité linguistique n’est pas seulement économique, c’est un «vivre à tous les jours» et on a besoin de différents aspects, souligne Mme Boutiyeb. Ce que ça nous a permis de voir à travers ce projet, c’est un besoin criant de favoriser cette dualité linguistique. Il n’y a pas assez de projets qui se font, il y a encore beaucoup de travail qui doit être fait.»

La phase 1 du projet se termine en mars et la phase 2 permettra d’arriver à un total de 2,5 millions de dollars en provenance du gouvernement fédéral pour des microsubventions allant de 5 000$ à 25 000$. Le projet a débuté en 2018 et se poursuivra jusqu’en 2023.

Le nombre de demandes est toutefois supérieur au financement disponible, donc une sélection doit être faite. L’ACFO souligne alors l’importance du projet et espère que d’autres investissements suivront.

Réseau Ontario comme récipiendaire

«Réseau Ontario fait partie du comité encadreur du projet qui représente le secteur artistique. Il a été impliqué dès le début, a cru à la création de ce projet et on les remercie pour ça. Ça démontre aussi leur besoin de rayonnement de la francophonie ou de rapprochement francophone et anglophone dans le secteur culturel», soutient la présidente.

Le réseau de diffusion des arts de la scène de l’Ontario français a également déposé un projet auprès du jury et a reçu une microsubvention. Il a ainsi traduit en français la trousse d’outils Le temps, c’est maintenant développée par l’organisme anglophone Cultural Pluralism in the Arts Movement Ontario, pour accompagner les diffuseurs des arts de la scène dans l’accueil de produits de la diversité culturelle. Elle inclut notamment des études de cas, des trucs et astuces ainsi que des témoignages.

🎙️Réseau Ontaroi

site web | facebook | instagram

Close