Close
Close

Votre panier est vide.

Montréal en Lumière: Boire et manger au féminin

Montréal en Lumière: Boire et manger au féminin

Programme B

Nos papilles en frémissent déjà: le festival Montréal en Lumière reviendra du 20 février au 1er mars 2020. En 2011, l’événement gastronomique mettait un coup de projecteur sur les femmes, sous la présidence de la cheffe triplement étoilée Anne-Sophie Pic. Presque une décennie plus tard, les femmes reviendront cet hiver au cœur de cette 21e édition à l’occasion de plusieurs rendez-vous autour de la gastronomie et du vin.

«La mission du festival est de présenter des événements qui traitent des grandes tendances en gastronomie et la place croissante des femmes en fait partie, explique Julie Martel, chargée de projet à la programmation pour l’équipe Spectra. Les indices de la présence de plus en plus importante des femmes sur la scène médiatique sont nombreux, comme la consécration de Colombe St-Pierre – nommée cheffe de l’année en 2018 aux premiers Lauriers de la gastronomie québécoise -, la mise en place de l’événement Women with knives au Centre Phi de Montréal la même année et la place grandissante des femmes cheffes dans les articles de presse internationale.»

Le brunch des femmes en gastronomie 

«L’année dernière, il y avait eu un déjeuner de réseautage privé qui n’avait pas été annoncé publiquement. Cette année, le brunch des femmes fait partie officiellement de la programmation», souligne Julie Martel. 

Les journalistes françaises Estérelle Payany et Vérane Frédiani, autrices du guide «Cheffes: 500 femmes qui font la différence dans les cuisines de France», y feront le point sur l’enjeu de la place de la femme en restauration. C’est en comptant seulement deux femmes sur la cinquantaine de nouveaux étoilés au guide Michelin en 2018 que le duo a décidé d’attirer l’attention du public en publiant une carte répertoriant plus de 500 femmes cheffes sur le site web de Télérama sous le titre «Où sont les femmes?».

Courtoisie: Montréal en Lumière. Crédit: Frédérique Ménard-Aubin

Les deux journalistes seront accompagnées de plusieurs cheffes québécoises, dont Maurin Arellano, qui gère le mouvement des Femmes Chefs de Montréal. Le panel sera animé par Geneviève Vézina Montplaisir, co-éditrice du magazine Caribou.

«À la recherche des femmes chefs», le documentaire de Vérane Frédiani, soutenu par Anne-Sophie Pic et sorti en France en 2017, sera d’ailleurs projeté à cette occasion. «Ce documentaire n’a jamais été présenté au Québec, ce qui avait été relevé par une journaliste du Devoir et qui avait interpellé la communauté gastronomique en 2018 pour qu’il soit présenté. Ce sera chose faite au festival cette année et c’est presque une exclusivité nord-américaine», se réjouit Julie Martel.

Pour visionner ce film, rendez-vous le 23 février 2020 à l’Astral (programme et réservations ici).

Les entrevues enivrantes de Michelle Bouffard 

Lors du Festival, la sommelière, autrice, conférencière et chroniqueuse Michelle Bouffard recevra des personnalités selon la formule de son livre «Dis-moi qui tu es, je te dirai quoi boire». Cette ancienne musicienne classique a troqué sa trompette contre des flûtes en se passionnant pour le monde vinicole. Sommelière réputée, elle collabore régulièrement avec la presse, la radio et la télévision, notamment dans le cadre de l’émission Tout le monde en parle.

«Dans son livre, Michelle a longuement rencontré des personnages publics et selon la personnalité qu’elle découvrait au cours de la rencontre, elle leur a attribué un cépage, explique Julie Martel. À l’occasion des entrevues enivrantes, qui dureront chacune une heure, le public pourra déguster un vin qui correspondra à la personnalité de l’invité de Michelle».

Parmi les invités qui seront ainsi «mis en bouteille» par la sommelière figureront Kim Thuy, Soeur Angèle et Christian Bégin. À déguster sans modération du 20 au 23 février à la Salle Gourmande.

Courtoisie: Michelle Bouffard

Un tête-à-tête avec Rosalie Lessard

«Nous entendons beaucoup les hommes chefs parler de leur parcours et nous n’entendons pas assez de femmes, estime Julie Martel. Nous souhaitons diversifier les messages et mettre les femmes en lumière». Vouloir mettre de l’avant les femmes dans le milieu de la gastronomie, c’est aussi exposer celles qui ont suivi d’autres voies culinaires comme Rosalie Lessard.

Foodie dans l’âme, la jeune femme diplômée de l’TIHQ rend la cuisine accessible et amusante en s’appropriant les dernières tendances du web pour leur apporter son style et une touche d’originalité. L’auteure enjouée de Survivre en appart – Recettes faciles pour débutants discutera de son parcours de l’ITHQ jusqu’à sa chaîne YouTube et offrira une séance de dédicace. 

Pour rencontrer la youtubeuse releveuse de défis culinaires, comme «l’immense mojito» et la mozzarella faite maison, rendez-vous le 27 février à l’Astral (informations et réservation ici).

Courtoisie: Montréal en Lumière. Cheffe Crystel Tremblay (restaurant État-Major)

De nombreux restaurants mettront par ailleurs les petits plats dans les grands à l’occasion de Montréal en Lumière. Parmi les chefs participants, deux femmes ont récemment pris leurs fonctions: Cécile Salomé au Bistro Le Valois, et Crystel Tremblay au restaurant État-Major. En vedette de leur menu respectif: légumes racines et produits locaux. 

🍽️ Montréal en Lumière

site web | facebook | instagram

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓