Close
Passion sauvage : confitures et marinades

Passion sauvage : confitures et marinades

Consulter les autres Histoires de Terroir


Quel est votre nom, celui de votre entreprise et dans quelle ville êtes-vous située ?
Je m’appelle Anna-Kim et je suis propriétaire de Passion sauvage, située à Arundel.

Et quelle est votre fonction et la taille de votre entreprise ?
Je suis propriétaire et je m’occupe de tout !

Quels sont vos produits et/ou services phare et comment se démarquent-ils ?
Nous produisons principalement des confitures légèrement sucrées et sans pectine, ce qui respecte l’authenticité du fruit. Nous cultivons également des framboises.

Au sein de l’équipe, vous êtes reconnue pour…
Ma passion pour ce que je fais et l’ambition de développer de nouveaux projets.


Vous êtes une entreprise dans le secteur agroalimentaire ?
Participez au questionnaire Histoires de terroir par ici ! 


Quelle est votre mission et les valeurs que vous voulez véhiculer ?
Ma mission est de mettre en valeur les fruits et légumes qui poussent au Québec et de proposer à la clientèle des produits de qualité. Le respect du produit fait aussi parti de mes valeurs les plus importantes.

Quelle est l’histoire de démarrage de l’entreprise ? Quel a été le déclic ou le défi à relever ?
L’entreprise est née de la cueillette de bleuets sauvages qui, dans les zones oubliées, poussent sur des kilomètres. Devant cette ressource inexploitée, j’ai eu envie de créer quelque chose. J’ai donc commencé à vendre les fruits frais et à faire de la transformation.

À quoi ressemble votre espace de travail, votre usine ou votre terre ?
J’ai présentement près d’un hectare de framboisiers en production et un autre hectare sera aménagé dans les prochaines années. Une cuisine de transformation alimentaire est aussi annexée à la maison.

Quels sont les enjeux et les défis auxquels vous êtes confrontés aujourd’hui dans votre secteur d’activité ?
Les enjeux principaux sont au niveau de la main-d’œuvre. J’aimerais engager des employés, mais je ne trouve personne.

Quelles sont les pistes pour solutionner ces enjeux et ces défis ?
Je pense recruter de jeunes étudiants.

Comment voyez-vous votre industrie dans le futur ?
Je crois que l’agriculture et la transformation alimentaire sont des domaines d’activité intemporels. Et j’espère que les valeurs de la société actuelles vont évoluer pour faire place à plus de respect de l’environnement. La consommation locale sera mise de l’avant encore plus et je vois un avenir florissant pour l’industrie.

Et quelles innovations seraient importantes à vos yeux pour votre industrie ?
L’automatisation est la clé de la productivité. Je suis étudiante en doctorat en informatique cognitive dans lequel nous faisons de la recherche sur l’intelligence artificielle. Je suis très intéressée par l’utilisation des technologies pour améliorer notre productivité.

Quels outils (ou logiciels) sont essentiels à votre vie et pourquoi le sont-ils ?
Et comment se démarquent-ils ?

L’utilisation de logiciels de gestion de la comptabilité facilite grandement le suivi des finances. Excel est probablement l’outil le plus polyvalent et utile pour l’organisation. La chambre froide et le tracteur sont probablement mes outils les plus indispensables.

Avez­-vous une manière d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail ?
Je prends un moment tous les dimanches pour bien organiser ma semaine. J’ai un bébé et je suis étudiante en doctorat en plus de l’entreprise, donc l’organisation est essentielle pour réussir à tout faire. Chaque soir, je fais une rétrospective pour voir ce qui a bien fonctionné et ce qui a moins bien fonctionné, et je m’ajuste pour le lendemain.

Passion Sauvage

Site web | Facebook

Close
0