Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
Ville en vert : un organisme engagé en matière de développement durable

Ville en vert : un organisme engagé en matière de développement durable

Faire la promotion de saines habitudes de vie et améliorer les milieux de vie des citoyens à travers des initiatives vertes. Beaucoup de mots que l’on entend souvent par les temps qui courent, mais qui tombent aussi souvent dans la catégorie: plus facile à dire qu’à faire. Pourtant, c’est ce que Ville en vert arrive à accomplir dans les arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville et Villeray-St-Michel-Parc-Extension depuis plusieurs années.

«Je crois être devenue écolo parce que quelqu’un m’en a parlé», explique Élyse Rémy, directrice générale de l’organisme, en parlant de son travail. Quand j’étais aux études, j’avais un employeur qui avait acheté des bancs recyclés pour sa terrasse. En faisant ça, il a semé une graine qui a germée dans mon esprit.» C’est justement avec cette approche que l’organisme Ville en vert sensibilise les habitants des arrondissements qu’il dessert. En plus de gérer l’organisme, Élyse Rémy est aussi une militante pour réduire les effets des produits chimiques sur la santé et offre des formations sur les perturbateurs endocriniens et leurs provenances.

Courtoisie: Ville en vert – Facebook.

Une mission d’envergure

Depuis 1995, Ville en vert travaille à sensibiliser, éduquer et soutenir les citoyens et les organisations en matière de développement durable. Celui-ci gère entre autres le programme Éco-quartier des deux arrondissements où l’organisme opère.

«Nous sommes les partenaires de la ville et des différents organismes pour promouvoir les saines habitudes de vie. On parle de la gestion des matières résiduelles, des ruelles vertes, des jardins communautaires, etc.», précise la directrice générale.

Pour arriver à ses fins, l’organisme emploie environs 30 professionnel.le.s à temps plein dans presque autant de disciplines. «Ça prend autant des gestionnaires de projets que des horticulteur.rice.s, des architectes paysagistes, des conseiller.ères en nutrition, des coordos, des responsables à la mobilisation citoyenne, on a tellement de professionnel.les que j’ai peur d’en oublier!», s’enthousiasme-t-elle. Celle qui tient les rênes de l’organisme depuis 2011 ne cache pas sa fierté devant le progrès de Ville en vert et tous les projets accomplis depuis.

Des réalisations qui améliorent la vie des citoyens

«Je ne sais pas trop de quoi parler en pensant aux réalisations, on en a tellement. C’est certain que la Ruelle verte Cartierville est quelque chose de gros, on a eu des prix et une vraiment belle mobilisation citoyenne», souligne-t-elle. La Ruelle verte Cartierville est une ruelle bordée par des centaines de logements qui n’avaient pas d’arrière-cours pour les occupants. C’est donc un projet qui apporte beaucoup à ses riverains, et l’organisme s’est même vu décerner le prix du design urbain de l’Association des architectes paysagistes du Canada pour l’aménagement de l’espace.

«Vert le nord est aussi un projet qui me tient vraiment à cœur, il nous permet de vraiment faire une différence pour les gens et l’environnement en verdissant les milieux de vie et en faisant de la sensibilisation citoyenne», ajoute Élyse Rémy. Le projet vise à réduire les ilots de chaleur en déminéralisant des zones et en ajoutant de la végétation, à travers une mobilisation des citoyens, mais aussi des institutions, dans les deux arrondissements desservis par Ville en Vert.

Courtoisie: Ville en vert – Facebook.

Les souhaits de l’organisation pour l’avenir

Si l’on peut facilement dire que Ville en vert remplit pleinement son mandat, il est clair pour la directrice générale que l’on peut en faire plus. «Si j’ai un souhait pour l’avenir, c’est que tout le monde plante plus d’arbres. Que ce soit sur leurs terrains ou à travers des projets de déminéralisation des ruelles, les espaces verts ont vraiment un impact immense sur nos milieux de vie.» Et la plantation d’arbres n’est qu’une chose parmi tant d’autres que l’on peut faire pour rendre nos espaces plus agréables.

L’idée centrale de Ville en vert est de faire les choses ensemble, au sein des communautés, et c’est ce que l’équipe veut continuer de faire. «Des saines habitudes de vie et de plus beaux milieux, c’est l’affaire de tout le monde. En milieu urbain, on n’a pas le choix de faire des corvées de nettoyage par exemple si on veut que les ruelles vertes restent belles. Quand il y a beaucoup de résidents autour, il va toujours y avoir des déchets à ramasser, mais il y en a moins quand tout le monde fait sa part».

Courtoisie: Ville en vert – Facebook.

Un organisme pour tout le monde

Si Ville en vert semble s’attaquer à une diversité de dossiers, c’est que l’OBNL est vraiment là pour servir les citoyens. «On regarde toujours les projets qu’on veut faire ou qu’on peut faire avec le financement disponible, et un projet en amène toujours d’autres, ça donne des idées aux citoyens et ça nous en donne aussi», affirme-t-elle.

En plus des projets de ruelles vertes, de jardins communautaires et de formations citoyennes tant sur la saine gestion des déchets que sur une alimentation santé, l’organisme détient deux magasins écoresponsables sous le nom de L’Escale verte, qui ont pignon sur rue sur le boulevard Gouin et la rue Lajeunesse. En voyant tout le travail accompli par l’organisme, on ne peut que vouloir s’impliquer individuellement pour rendre nos quartiers plus verts et en santé.

Ville en vert

site web | facebook | instagram

Image en couverture – courtoisie: Ville en vert – Facebook

Close