Close
Close

Votre panier est vide.

Mathilde Fays, chocolatière et fondatrice de FAYS, terroir chocolaté

Mathilde Fays, chocolatière et fondatrice de FAYS, terroir chocolaté

 

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Je m’appelle Mathilde Fays. Je suis comme l’Obélix du chocolat, j’ai grandi dans le domaine du chocolat, de la pâtisserie et de l’entrepreneuriat. Mes parents ont eu une pâtisserie en France pendant plus de 15 ans. À 16 ans, j’ai présenté mon premier plan d’affaires dans un autre domaine, et à 21 ans j’ai lancé l’entreprise dont je suis encore propriétaire aujourd’hui.

Votre emploi et titre actuel?

Je suis chocolatière et propriétaire de FAYS, Terroir chocolaté.

Dans quelle ville?

La chocolaterie a commencé à Oka où se trouve l’atelier-boutique, une boutique saisonnière dans le village de Sainte-Thérèse et plus de 60 points de vente au Québec.

Un mot pour définir quel type de travailleuse vous êtes…

Selon ma conjointe, workaholic. Selon moi, passionnée!

Qu’est-ce qui rend votre entreprise unique? 

On est une chocolaterie fine, rurale et indépendante. Depuis plus de 9 ans, nous innovons en nous inspirant de la tradition et des saveurs du terroir auxquelles nous marions les chocolats de la plus grande qualité. Installée à la campagne avec la conviction que la terre est source des meilleures créations, notre chocolaterie réinvente la tradition pour vous offrir une expérience chocolatée hors du commun et fièrement d’ici.

Quelle est la taille de votre compagnie?

Petite entreprise, nous sommes une équipe de 14 personnes.

Quels outils sont essentiels à votre vie?

One note, Excel, Sage, Canva, Facebook, Instagram et les messages textes programmés.

À quoi ressemble votre espace de bureau?

À l’image de l’histoire de mon entreprise, je crois. J’ai lancé l’entreprise avec presque rien et elle a évolué au fur et à mesure des années et des besoins. Le bureau était principalement un entrepôt d’emballage au début. Aujourd’hui, nous avons 3 bureaux dans le même espace. Chaque année, on le réorganise, souvent avec des techniques plutôt rudimentaires (une boîte de souliers pour surélever mon écran de portable), mais on est fonctionnels!

Avez-vous une façon d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail?

Le domaine du chocolat, c’est très saisonnier. Nous avons beaucoup de grosses périodes en hiver (Noël, Saint-Valentin, Pâques), mais nous sommes beaucoup plus tranquilles en été. Donc dans les périodes plus occupées, j’arrive tôt, je prends mes courriels essentiels, je gère seulement les priorités et je descends en production. En été, je travaille beaucoup plus sur des projets à long terme ou de la planification.

Quels «trucs» conseilleriez-vous pour améliorer la productivité?

L’organisation. Je suis quelqu’un qui aime beaucoup être dans l’action, mais j’ai appris avec les années à prendre le temps de planifier beaucoup plus mes saisons, surtout avec une équipe grandissante. Si je n’ai pas pensé à tout ce dont j’avais besoin, ça peut nuire au travail de plusieurs par la suite. Je pense que ça permet aussi à mon équipe de me prendre au sérieux et de me faire confiance.

Vous êtes meilleure que vos collègues de travail pour?

Je dirais l’efficacité et la débrouillardise. J’ai été élevée «à la dure» par des entrepreneurs qui n’avaient pas beaucoup de temps et qui m’ont toujours poussé à me dépasser. Je les remercie, il arrive que j’oublie de prendre des journées de congé certes, mais je sais que je trouverais toujours une façon de surmonter les défis.

Comment contrôlez-vous la croissance de FAYS?

Je dirais qu’elle s’est faite naturellement au fur et à mesure des années. Bien sûr, nous avons mis des choses en place, comme l’embauche d’une représentante pour augmenter les ventes ou l’ouverture d’une nouvelle succursale. Mais nous sommes aussi restreints par la production et l’espace, ce qui nous fait croître de façon contrôlée, un pas à la fois, un équipement à la fois. Et j’aime ça à ce rythme-là.

À propos du design, qu’est-ce que votre marque représente?

Nous avons justement revu toute notre image de marque dans la dernière année. En 9 ans, je n’avais jamais changé mon logo. Il y a 9 ans, j’étais seule, je commençais. Aujourd’hui, nous distribuons partout au Québec et nous sommes reconnus pour la qualité de nos produits. L’image ne cadrait plus avec ce que nous sommes devenus. C’était essentiel pour moi de bien faire le changement par exemple. Nous nous sommes entourés d’une équipe de professionnels et y avons travaillé pendant plus d’un an. Le résultat est super et le travail pour y arriver nous a appris à mieux nous connaître et nous différencier. Mettre de l’avant ce qui nous démarque, notre côté rural et l’amour des produits du terroir.

Comment et par qui votre design a-t-il été conçu?

Stratège: Pierre Bernard Dow Blanchet. Graphisme: Tania Jiménez. Nous nous sommes rencontrés plusieurs fois au préalable, nous sommes allés visiter des clients, voir et comprendre l’univers dans lequel nos chocolats se retrouvaient. Après plusieurs rencontres, analyses et discussions, ils nous ont fait une proposition de valeurs et de description de l’entreprise puis le logo et l’univers graphique ont pris place.

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à aller au travail chaque jour?

Les défis de l’entrepreneuriat, les projets, même si parfois il y en a trop en même temps! Mon équipe aussi est essentielle et me donne envie de venir travailler.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné?

De bien m’entourer et de demander de l’aide. On a chacun nos spécialités!

Quelle est votre stratégie en ligne?

Savoir s’adapter… Disons qu’avec la crise de la Covid-19, nous y avons mis beaucoup d’énergie en peu de temps et que nos efforts sont récompensés. Par chance, nous avions déjà une présence et nous cherchions à l’optimiser, même petit par petit et ainsi nous avons pu intervenir rapidement et efficacement.

 

Achetez notre café Baronesque ici!

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps?

Utiliser les bons outils selon les tâches, que ce soit avec la technologie ou de bons équipements de cuisine en production. Réduire les déplacements inutiles et bien organiser son espace.

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu’entrepreneure?

L’argent et mon jeune âge. Dans mes premières années, je n’étais pas toujours prise au sérieux. Au fur et à mesure des années, je dirais que la gestion des ressources humaines est toujours un défi aussi! Et aujourd’hui: il faut traverser et se relever des ravages de la Covid-19 sur l’économie et ma propre entreprise.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite démarrer son entreprise?

Croyez en votre projet, mais parfois remettez-vous en question et allez chercher de l’accompagnement.

🍫 FAYS, terroir chocolaté

site web | facebook

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓