Close
Close

Votre panier est vide.

Marie Letard, propriétaire de la boutique Bouche Bée

Marie Letard, propriétaire de la boutique Bouche Bée

Bouche Bée est une boutique de produits de décoration, culinaires et de cadeaux située dans le quartier Hochelaga. On vous en parlait en 2018, lorsque sa fondatrice avait récemment ouvert ses portes. Voici son histoire de bureau.

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Je m’appelle Marie Letard, je vis au Québec depuis 2010. J’ai fait mes études principalement en France en négociation commerciale et recrutement puis en management à Montréal. Ça sonne vraiment ennuyeux, et ça l’était. Mon côté créatif s’est développé il y a seulement quelques années. En osant écrire, fabriquer et surtout partager, j’ai découvert mon univers et aussi un épanouissement. 

Votre emploi et titre actuel?

Je suis la propriétaire de la boutique Bouche Bée et j’occupe donc tous les emplois qui sont sous la casquette d’une nouvelle cheffe d’entreprise. Bouche Bée c’est une boutique de cadeaux et d’artisanat ouvert depuis octobre 2018 dans Hochelaga. 

Courtoisie Bouche Bée.

Dans quelle ville?

Je vis à Montréal, dans Hochelaga également. Mais je suis toujours fière et amusée de dire que j’ai d’abord immigré à Gatineau pendant 3 ans. De belles années! 

Un mot pour définir quel type de travailleuse vous êtes…

Instinctive. 

Qu’est-ce qui rend Bouche Bée unique? 

Je l’ai créé en partageant tout avec une communauté vraiment motivée, beaucoup connaissent mon parcours, mon histoire personnelle, les batailles du quotidien. Je crois que l’entreprise, en plus d’être assez unique en son genre dans le quartier, a aussi fait connecter pas de mal de gens qui veulent encourager l’entrepreneuriat. 

Quelle est la taille de votre compagnie?

Nous sommes actuellement 4. 

Quels outils sont essentiels à votre vie? 

Pour la boutique: Lightspeed, Quickbooks et Gmail.

Pour moi: Podcast addict pour la détente. J’essaie de me convaincre qu’Instagram n’est pas essentiel!

À quoi ressemble votre espace de bureau? 

Fiou! Mon souci c’est que j’ai 3 espaces bureau. À la boutique, à la maison et dans mon sac. J’essaie de trouver une organisation optimale, mais j’ai toujours été du genre bordel organisé. Dans tous les cas, il y a des plantes. Sauf dans mon sac. Quoique…

Courtoisie Bouche Bée.

«Le nom bouche bée a été choisi pour sa tonalité, le côté rond et rebondissant.»

Avez­-vous une façon particulière d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail? 

Des rappels dans mon Google agenda, les rendez-vous le matin avant l’ouverture, des courriels clairs et concis pour ne pas perdre de temps et aussi (les gens détestent, mais too bad), je téléphone! Ça me fait gagner beaucoup de temps.

Quels «trucs» conseilleriez­-vous pour améliorer la productivité? 

Prendre des décisions/trancher. Ça aide à fermer beaucoup de dossiers. Ne pas s’attarder aux trucs trop fun, c’est rarement ceux qui sont urgents.

Vous êtes meilleure que vos collègues de travail pour…

Parler des produits et des marques derrière. Comme je fais tous les achats, qui sont eux-mêmes faits en fonction de mes propres expériences et usages, c’est très naturel pour moi d’en vanter les mérites.

Comment contrôlez-vous la croissance de votre entreprise? 

Je suis encore dans ma première année. Je suis en mode observation et compréhension. Je pense que dès qu’une année sera terminée, je serais en mesure de mieux gérer la croissance et planifier l’évolution. Je réfléchis toutefois beaucoup à la manière dont je vois Bouche Bée grandir, ce que je dois mettre en place rapidement pour y parvenir. 

À propos du design, qu’est-ce que votre marque représente? 

Le nom bouche bée a été choisi pour sa tonalité, le côté rond et «rebondissant». Le logo contient un petit visage souriant, avec un léger clin d’oeil. Ça représente bien l’esprit joyeux, positif que je veux transmettre. 

Comment votre design a-t-il été conçu? 

Pour ce qui est du design intérieur, il s’agit d’un travail à plusieurs têtes, dont celle de mon amie Laetitia Coutant, architecte d’intérieur. Tout le branding est réalisé par mon conjoint. C’est lui qui fait les packagings pour notre gamme de bougies et les produits réalisés en collaboration.

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à aller au travail chaque jour? 

Le plaisir d’avoir créé mon environnement de travail, accueillir les clients, proposer des choses en lesquelles j’ai confiance et aussi, maintenant que nous sommes une équipe, j’adore les journées où nous sommes ensemble. 

Courtoisie Bouche Bée.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné? 

«Laisse de côté toutes les parties qui te font peur et avance sur le reste.» C’est mon conjoint qui m’a dit ça le vendredi 16 février 2018. Ce jour-là, j’ai comme fait un pacte avec moi-même: j’ouvrirais ma boutique. Pas de marche arrière. Le 4 octobre nous en faisions l’inauguration! 

«Je crois qu’on sait assez vite si la fibre entrepreneuriale est en nous ou non. Je l’ai toujours eu, depuis mon jeune âge, mais je n’osais pas assumer cette facette de moi.»

Quelle est votre stratégie en ligne?

N’ayant pas encore de boutique en ligne (pour l’instant!) ma «stratégie» c’est surtout de faire ressentir l’ambiance, l’énergie et les good vibes de Bouche Bée à travers les réseaux sociaux. Donner l’envie aux gens de se déplacer, de venir à notre rencontre. Je suis vraiment plus intéressée par l’expérience en personne que sur internet. Je suis d’ailleurs ravie de voir que nous avons déjà une clientèle très fidèle.

Quelles sont vos routines de fin et de début de journée? 

J’ai besoin d’une heure le matin pour déjeuner, me réveiller en douceur, souvent appeler une amie pour réfléchir à voix haute.

Le soir, j’essaie de mettre mon téléphone en mode avion autour de 21h30 et écouter un podcast en m’endormant. 

Bouche Bée_8

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu’entrepreneure?

Pour l’instant, c’est définitivement d’avoir tout mené à bien toute seule. C’est vraiment beaucoup pour une tête et un corps! 

La partie RH est aussi une partie complexe, surtout dans le commerce qui est reconnu pour avoir beaucoup de turnover.
On m’a conseillé récemment d’avoir un plan de formation efficace et que cela pourrait aider.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite démarrer son entreprise?

De commencer à prendre des fleurs de Bach! [rires] 

Sérieusement, ça peut tellement changer des choses dans notre gestion des émotions. Mais aussi, de ne pas se cacher derrière un manque de confiance, un syndrome de l’imposteur. Ces maux-là sont des ennemis et je crois qu’on sait assez vite si la fibre entrepreneuriale est en nous ou non. Je l’ai toujours eu, depuis mon jeune âge, mais je n’osais pas assumer cette facette de moi. C’était plus facile que de se lancer…

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez-vous pas vous passer? 

Mon appareil photo, pour mon contenu. Et une cafetière…

🎉 Bouche Bée

site web | facebook | instagram

3772 rue Ontario Est, Montréal

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓