Close
Close

Votre panier est vide.

Club Sexu: Pour une sexualité éclairée, heureuse et plurielle

Club Sexu: Pour une sexualité éclairée, heureuse et plurielle

Club Sexu est une nouvelle plateforme web gratuite qui se spécialise en sexualité. À travers des récits, des jeux et des événements, les discussions autour du sexe se veulent positives, inclusives et libérées. L’envie d’offrir des modèles sexuels plus réalistes et variés motive également l’équipe derrière la jeune initiative. Quelques questions à la cofondatrice Geneviève Bergeron
Crédit photo: Geneviève Bergeron.

Bonjour Geneviève. Quelle est la mission de Club Sexu?

On souhaite permettre aux jeunes adultes d’en apprendre un peu plus sur la (leur) sexualité, prôner des comportements sains et, somme toute, contribuer à leur bien-être, autant physique que mental. On a également une boutique en ligne où on offre une variété de produits aux couleurs de notre organisme, réalisés en collaboration avec des artistes montréalais qui ont à coeur notre mission. On vient tout juste de lancer une nouvelle collection!

Parle-moi des activités que vous organisez…

L’organisation d’événements fait partie de nos activités! D’ailleurs, on organise en ce moment notre prochain événement, la soirée Saint-Valencul, qui aura lieu le 13 février de 6 à tard, au nouveau café Larue & Fils (rue Waverly). On propose des installations interactives, des cocktails coquins, quelques bouchées, une boutique éphémère avec notre nouvelle collection et deux DJ sets. L’objectif de nos événements est d’en apprendre un peu plus sur la sexualité, le plaisir et l’intimité, dans un contexte de jeu et de divertissement.
Crédit photo: Manny Fortin.

Comment est née l’idée de créer Club Sexu? 

C’est à la fin de mon baccalauréat en Design graphique à l’UQAM, dans un cours où j’avais un projet libre à réaliser, que j’ai eu l’idée du Club Sexu. Tout est né d’une quête de sens: je m’étais donné le défi de mettre mes compétences en communications visuelles au service d’une cause sociale. Le thème de la sexualité a vite fait surface. J’avais l’intuition qu’en tant que société, on ne parlait pas beaucoup de sexualité et, surtout, qu’on n’en parlait pas bien.

Mes recherches ont rapidement confirmé cette intuition: une génération complète de jeunes adultes a récemment gradué sans avoir eu accès à une éducation à la sexualité de qualité. Dans les médias et dans les écoles, la sexualité est surtout dépeinte en ce qui concerne les risques et les problèmes. Pour en apprendre plus sur le plaisir, sur l’intimité et sur les relations, notre principale source d’informations est Internet! On pose nos questions à Google ou bien on se réfère aux modèles véhiculés par la pornographie populaire. Résultat: les informations à la fois justes, fiables, adaptées et attrayantes se font rares.

J’ai rencontré Maude Huysmans cette année-là. Elle étudiait en design de l’environnement à la même école. Quand je lui ai parlé du projet, elle a été très enthousiaste, m’a beaucoup encouragée et conseillée. C’est un sujet qui la touchait aussi. Après notre graduation, on a décidé de pousser l’idée et de fonder ensemble l’OBNL.

«J’avais l’intuition qu’en tant que société, on ne parlait pas beaucoup de sexualité et, surtout, qu’on n’en parlait pas bien.»

Crédit photo: Manny Fortin.
Crédit photo: Manny Fortin.

Une section s’intitule le Confessionnal et les lecteur.trices peuvent y déposer une confidence anonymement à propos de leur vie sexuelle. Pourquoi avoir souhaité inclure la parole du public?

Pour plusieurs raisons. D’abord, le fait de s’appuyer sur la parole et les expériences des jeunes adultes nous permet de nous éloigner d’une approche unilatérale et de rester connectés à notre communauté.

C’est également une stratégie intéressante dans un contexte d’éducation à la sexualité pour, d’une part, normaliser le fait d’avoir une conversation sur le sujet et, d’autre part, briser l’isolement face à certains sujets plus tabous. Plusieurs personnes se diront «je ne suis pas seule» ou «finalement, je suis normal.e» à la lecture de certains témoignages. D’autres y trouveront des exemples pour aborder certains sujets sensibles et d’autres encore en profiteront pour simplement constater toute la diversité sexuelle qui existe et ouvrir leurs horizons. C’est donc aussi une excellente manière de susciter la curiosité à l’égard de certains sujets plus complexes ou moins connus.

D’ailleurs, c’est en invitant une diversité de personnes à témoigner sur la plateforme qu’on souhaite encourager la représentation de discours et d’expériences intimes plus réalistes et variés. C’est une des façons qu’on utilise afin de rendre visible cette diversité et donner parole à des personnes qui appartiennent à des groupes plus marginalisés ou invisibilités dans les médias de masse. Finalement, un avantage pour le Club Sexu est d’utiliser certains témoignages comme portes d’entrée ou comme inspiration pour, par exemple, des articles ou des capsules plus complètes sur les mêmes thèmes.

Ce premier projet, le Confessionnal, a été mis en ligne cet automne. On travaille en ce moment sur le prochain projet qui y fera suite; des récits plus longs, basés sur des témoignages, souvent humoristiques et parfois sensibles qui seront publiés sous forme d’articles et annotés par des professionnels de la santé sexuelle. L’idée est à la fois de divertir nos lecteur.trices, d’offrir des modèles positifs, réalistes et variés ainsi que d’offrir des précisions scientifiques et des ressources externes au besoin.

Crédit photo: Manny Fortin.

D’ailleurs, en tant qu’agence de contenu spécialisée en santé et éducation sexuelle, vous offrez également divers services pour les chercheur-es et intervenant-es du domaine…

Notre plus grande force au Club Sexu est d’avoir une équipe multidisciplinaire. On travaille d’un côté avec des spécialistes de la santé sexuelle pour créer du contenu pertinent, basé sur la science, et d’un autre côté avec des créatives et créatifs pour travailler la forme de ces contenus afin qu’ils soient vulgarisés et attrayants. C’est un combo gagnant! Ce qui est intéressant, c’est que nos créatives et créatifs ont développé une expertise et une sensibilité au sujet qu’on ne retrouve pas dans une agence de communications traditionnelle et qui permet d’éviter les faux pas ou les maladresses.

On offre donc aux organismes et aux entreprises oeuvrant dans le même domaine, souvent aux chercheur-es et intervenant-es, nos services de création, de vulgarisation et de diffusion. C’est une façon pour notre équipe d’améliorer l’accessibilité à de l’information juste, pertinente et adaptée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Nous désobéir 🖤 – (Magnifique) illustration de @sacree_frangine #clubsexu #letstalkaboutsex #sexpositive #imagination

Une publication partagée par Club Sexu (@clubsexu) le

👉🏾👌🏼 Club Sexu

site web | facebook | instagram

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓