Close
Close

Votre panier est vide.

Cantaloup et marmelade au gingembre – L’entrevue bouffe pas banale avec Guillaume Arsenault

Cantaloup et marmelade au gingembre – L’entrevue bouffe pas banale avec Guillaume Arsenault

L’auteur-compositeur-interprète Guillaume Arsenault a sorti son sixième album La partie de moi qui tremble le 11 octobre dernier. Enveloppé de claviers et d’électro, cet album folk atmosphérique et cinématographique réalisé par Mathieu Pelletier-Gagnon offre au public un projet musical des plus aboutis.

De passage au Ministère le 12 novembre prochain, durant le festival Coup de cœur francophone, le Gaspésien présentera son album dans lequel la poétique prend place en chanson et à travers des mélodies aussi douces qu’étonnantes. 

Qui es-tu, quel est ton parcours? 

J’ai inventé ma première chanson «Les Chips» à 4 ans. Depuis, j’ai toujours inventé des chansons sur ce qui me passionne. J’ai fait des études générales et en ébénisterie, des concours de chansons et des voyages qui ont été pour moi des écoles. J’ai produit, arrangé et réalisé des albums pour moi et pour d’autres. J’ai composé de la musique pour des documentaires, des pièces de théâtre. J’ai donné des ateliers d’écriture de chansons, cueilli des algues, donné des cours de mathématiques. J’aime la marmelade au gingembre.

Comment décrirais-tu ton univers musical?

Un vol plané qui donne une vue panoramique sur un monde intérieur.

Quelle est ta relation avec la nourriture? 

Quand on me dit que je suis gourmand, je réponds que je suis passionné. Mais j’avoue que ma relation avec la nourriture devient de plus en plus complexe et douloureuse avec le temps.

Courtoisie

Es-tu doué derrière les fourneaux?

Je suis bon improvisateur.

Quelle musique écoutes-tu lorsque tu cuisines?

L’album Mother’s Daughter and Other Songs de Tunng.

Si tu étais une boisson, laquelle serait-elle?

La sangria.

Si ton dernier album était une recette, quels en seraient les ingrédients?

De la verdure, du citron pour la lumière, du fromage feta de chèvre pour les réflexions macérées, de l’huile de sésame grillé pour les zones d’ombres et des graines de chanvre grillées pour du croquant surprenant.

Courtoisie: Guillaume Arsenault

Ton dernier repas et la dernière musique que tu écouterais… Si tu devais mourir demain?! 

Des huîtres avec l’album Les derniers humains de Richard Desjardins.

As-tu des demandes spéciales aux promoteurs de spectacles lorsque vous êtes en tournée?

Du cantaloup.

Quel est ton plus gros «fail» culinaire?

Une gelée de pimbina où j’ai malencontreusement mélangé le sucre et le sel!

…Et ton plus gros «fail» musical?

Un spectacle à Montmagny. Ma fille et sa mère étaient à l’hôpital et un musicien qui devait m’accompagner a eu un empêchement de dernière minute. À oublier.

🍈 Guillaume Arsenault

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓