Close
Close

Votre panier est vide.

WeChalet: Une plateforme québécoise pour louer des propriétés en nature

WeChalet: Une plateforme québécoise pour louer des propriétés en nature

Originaire de Bromont en Estrie, Dany Papineau grandit auprès d’une famille de fermiers. À 21 ans, parti pour trois mois d’apprentissage de l’anglais à Banff en Alberta, il y reste finalement deux ans, attiré par les grands espaces. De retour à Montréal, l’ancien étudiant en génie civil se redirige vers le cinéma. Une reconversion capitale pour le désormais fondateur de WeChalet, qu’on surnomme «le Airbnb québécois». Rencontre.  

Comment en êtes-vous arrivé à l’idée de WeChalet?

J’ai passé une grande partie de ma jeunesse dehors. Après l’Alberta, j’ai travaillé sur des plateaux de tournage pour repartir étudier à la Vancouver Film School. J’ai eu l’idée de faire un film, «Deux frogs dans l’ouest», basé sur mon histoire et celle de plusieurs Québécois qui ont voyagé dans l’Ouest canadien. Le film, autofinancé, a pris dix ans de ma vie. C’est en mettant notre maison à vendre en 2012 pour rembourser les dettes du film qu’on a découvert Airbnb, qui n’était pas connu au Québec. J’ai découvert un marché locatif de chalets dans ma région d’origine. La location à court terme a changé notre vie: on n’a pas vendu notre duplex et on a acheté un chalet en Estrie. On y a habité à temps plein, et on l’a loué quand on n’était pas là.

Ça m’a mené à créer un cours en ligne en 2015; Airbnbsecrets. J’enseignais la maximisation de revenus Airbnb. En tant que propriétaire, j’ai découvert des problématiques concernant la niche des propriétés en nature qui ne sont pas adressées par des plateformes comme Airbnb, Expedia, Booking, etc. WeChalet est une solution qui adressera ces problématiques et aidera les gens à faciliter la gestion de la location de leurs propriétés en nature. Ça fait 5 ans que j’y pense. Après un soft launch en octobre 2018 avec 30 propriétés sur le site, on a fait un lancement officiel en mars 2019 au Salon de l’habitation avec une centaine de propriétés. On est rendus à environ 320 propriétés. 

Dany Papineau. Crédit photo: MT Lab.

Il s’agit vraiment de tous types de propriétés en nature: du condo à Tremblant, en passant par la yourte, la maison de campagne ou dans un arbre, jusqu’à la belle maison à Granby ou Sherbrooke. Pour quelqu’un à Montréal, c’est à peu près tout ce qui est hors ville! Le but est de connecter des gens ensemble et de les connecter à la nature.

Vous vous inspirez d’Airbnb. Que vouliez-vous y prendre et que vouliez-vous laisser?

On est un genre d’Airbnb version québécoise! Sur le marché québécois, il y a d’abord les sites d’annonces classées de chalet comme chaletsalouer.com, Chalets au Québec, qui sont comme Kijiji ou LesPAC, mais spécialisés en chalet. Ce sont des sites qui ne prennent pas soin de la transaction, avec un paiement non sécurisé et des calendriers jamais à jour. C’est difficile de faire une réservation, car il faut contacter manuellement les propriétaires via texto, courriel.

Ensuite, il y a les plateformes transactionnelles, les Airbnb, Expedia, Booking.com, Tripadvisor, toutes étrangères. À date, il n’y avait aucune plateforme qui offrait un équivalent sur notre territoire. C’était le point de départ. Nos calendriers synchronisent en temps réel avec les autres plateformes. Une réservation sur une autre plateforme donne les dates de WeChalet, et inversement. Quelqu’un qui louerait son condo à Montréal pourrait juste remplir son horaire avec Airbnb, mais en campagne, tu dois te mettre sur plusieurs sites pour remplir ton calendrier. C’est là que WeChalet entre en jeu. On sait bien que les gens sont déjà sur d’autres plateformes, on veut les aider à remplir leurs trous vides. Il n’y avait aucune plateforme avec une application au Québec. Le but est d’avoir des réservations instantanées avec paiement sécurisé via PayPal et simplifier le processus de réservation des propriétés en nature.

Le nouveau site nous permettra d’automatiser d’autres sites à même WeChalet. Si ta propriété est sur Airbnb ou Booking, tu pourras centraliser les communications dans une seule inbox, automatiser les messages sur les plateformes incluant WeChalet sans qu’il n’y ait de variation de prix ou de disponibilités, ce qui n’existe pas sur le marché actuel. Pour moi WeChalet est un step by step mais c’est vers cette étape qu’on s’en va pour la mi 2020.

Quels sont les défis principaux pour une telle entreprise?

Il y en a tous les jours. Sur WeChalet, on n’est pas propriétaires, on met en contact voyageurs et propriétaires, donc ces derniers ont le contrôle final sur une réservation. En faisant de la gestion pour quelqu’un, tu gérerais sa propriété sur Airbnb, mais en ce moment on n’a pas cette option sur WeChalet. Par exemple, des gens n’avaient pas mis leurs calendriers à jour. On avait beau les contacter avec une vidéo tutoriel, ils ne le faisaient pas. On a eu un gros taux d’annulation à cause de ça. On l’a réglé et depuis une semaine, il n’y a aucune annulation, on a des réservations tous les jours. D’après moi, septembre est notre meilleur mois depuis le début. 

Ecosia est une autre de vos inspirations: avec WeChalet un chalet réservé, un arbre planté.

Oui. Présentement on a un partenaire, One Three Planted, un arbre planté pour 1 dollar US. Mais je voudrais trouver une compagnie qui plante dix arbres pour 1 dollar. Je veux créer une compagnie en phase avec l’environnement, la protection animale. On est encore en mode startup, mais on veut aller vers ça.

À quelles évolutions faut-il s’attendre pour WeChalet?

On veut devenir une compagnie avec bien plus que des propriétés sur le site. On va vers des outils pour aider en gestion, en automatisation des procédés et on vise un excellent service client. On souhaite aussi offrir plus d’activités sur la plateforme. La livraison du nouveau site est un point tournant.

2019 a été une année pour mettre nos pions sur l’échiquier. D’après moi, en 2020, on devrait pas mal entendre plus parler de WeChalet!

🏡 WeChalet

site web | facebook



Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓