fbpx
Close
Close

Votre panier est vide.

Vincent Grégoire, cofondateur des sauces piquantes MONK

Vincent Grégoire, cofondateur des sauces piquantes MONK

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Mon nom est Vincent Grégoire et je suis traducteur de formation. J’ai toujours aimé les aliments pimentés et j’ai décidé de fonder ma propre entreprise productrice de sauces piquantes.

Votre emploi et titre actuel?

Co-fondateur et président de Sauce MONK.

«L’utilisation de sirop d’érable comme agent sucrant donne à ces sauces une saveur distincte, et affirme le caractère unique et authentique de la marque.»

Dans quelle ville?

Montréal.

Un mot pour définir quel type de travailleur vous êtes…

Résilient.

Qu’est-ce qui rend MONK unique? 

En portant le nom de la station de métro de mon quartier de naissance, l’entreprise s’inscrit profondément dans la collectivité. Elle offre un produit de qualité fabriqué ici par des gens d’ici, ce qui ne changera jamais. De plus, l’utilisation de sirop d’érable comme agent sucrant donne à ces sauces une saveur distincte, et affirme le caractère unique et authentique de la marque.

Quelle est la taille de votre compagnie?

Nous sommes deux cofondateurs, mon épouse et moi. Son nom est Fanta Rose Vinet et elle porte comme moi plusieurs chapeaux, dont celui de responsable de l’image de marque et du marketing. Elle a créé le graphisme des étiquettes et du site web, et prend les photos que nous publions sur les différentes plateformes. Elle prend également part à toutes les réflexions et prises de décisions importantes, et aide à l’optimisation continue des processus grâce à ses connaissances techniques. Pendant la production, nous pouvons compter sur l’aide de nos familles et nos amis.

Quels outils sont essentiels à votre vie?

Dans la cuisine: des chaudrons, un bon mélangeur, un tamis. Dans le bureau: Excel, QuickBooks, Instagram.

À quoi ressemble votre espace de bureau?

Puisque nous sommes un couple, nous aimons sortir de la maison et nous asseoir dans un café pour faire nos réunions, brainstormer et planifier nos tâches. Pour la préparation des sauces, nous louons actuellement les locaux de production d’une entreprise agroalimentaire locale, 3/4Oz Tonic Maison. Nous espérons que le succès de l’entreprise nous permettra rapidement d’occuper nos propres locaux.

Avez­-vous une façon particulière d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail?

Les tâches qui demandent une plus grande énergie et une meilleure concentration sont effectuées en matinée, alors que les tâches plus machinales, qui requièrent moins de facultés mentales, sont réservées à l’après-midi.

Quels «trucs» conseilleriez­-vous pour améliorer la productivité?

Être entrepreneur est l’occasion idéale d’adapter ses journées de travail à sa propre énergie et à son propre rythme. Lorsque la journée tire à sa fin, j’essaie d’employer mes derniers relents d’énergie à la planification de ma journée du lendemain, pour que chaque matin je sache déjà exactement ce que j’ai à faire.

Vous êtes meilleur que vos collègues de travail pour…

La tolérance aux piments, haha!

Comment contrôlez-vous la croissance de compagnie?

Nous tentons de limiter les coûts fixes autant que possible. Nous produisons au rythme des commandes et n’avons pas de loyer à payer puisque nous louons les installations de production en fonction de nos besoins. Tant que cette façon de procéder sera plus économique que l’investissement dans des immobilisations (équipement, machines…) et l’engagement envers des coûts fixes (loyer, électricité…), nous garderons la même façon de procéder.

«On peut chercher à réduire les coûts et faire grandir une entreprise d’un million de façons, mais jamais au prix de compromettre la qualité des ingrédients qui composent le produit.»

À propos du design, qu’est-ce que votre marque reflète? 

Sauce MONK désire présenter une image sobre et élégante qui se démarque du style plus commun de sauces piquantes à flammes, squelettes et bikinis. Nous estimons que la sauce piquante devient un produit de consommation polyvalent qui peut être utilisé avec une grande variété de mets raffinés de toutes origines.

Comment votre design a-t-il été conçu?

Le design a été conçu par Fanta. Le thème de départ était «Art Déco». Nous voulions nous inspirer d’un style qui représente la fête, la liberté et la gastronomie, ainsi que l’élégance et le raffinement. Nous voulions que nos bouteilles trônent aussi fièrement près d’un bibimbap, d’un burger végé ou d’un whiskey sour.

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à aller au travail chaque jour?

La création d’un produit de qualité local qui représente mon quartier d’enfance et les saveurs de notre gastronomie, et l’espoir que nos sauces soient adoptées par un grand nombre de personnes comme un incontournable à toujours avoir en réserve.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné?

On peut chercher à réduire les coûts et faire grandir une entreprise d’un million de façons, mais jamais au prix de compromettre la qualité des ingrédients qui composent le produit.

Quelle est votre stratégie en ligne?

Publier un contenu esthétiquement intéressant, sans trop saturer nos plateformes. Nous préférons publier peu de belles photos que plusieurs photos ordinaires. De plus, nous publions des recettes qui visent à donner des idées aux clients pour utiliser les sauces piquantes à la maison. Nous avons aussi commencé à publier des articles informatifs sur les piments forts, pour donner une valeur ajoutée à l’abonnement à nos comptes.

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps?

Utiliser le bon vieux téléphone plutôt que les textos ou les courriels. Ainsi, on obtient en trente secondes une information qu’on aurait pu attendre pendant des heures.

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu’entrepreneur?

Apprendre tous les aspects légaux du domaine agroalimentaire et les contraintes liées à la vente au détail. Je serai probablement longtemps en apprentissage continu. Les défis qui s’en viennent seront liés à la croissance de l’entreprise; passer de deux personnes qui jouent avec des chaudrons et des bouteilles jusqu’au stade où nous emploierons du personnel, occuperons un espace et devrons régulièrement répondre à de grandes commandes.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite démarrer son entreprise?

Offrir un produit ou un service qui vous passionne, parce que vous allez baigner dedans et devrez en parler continuellement pendant très longtemps. Répondre à un besoin existant, et si vous avez beaucoup de compétition, vous démarquer clairement d’une façon ou d’autre autre. Vous armer de patience et de résilience parce que le chemin est rarement comme on l’avait imaginé et les obstacles sont fréquents et imprévus.

💥 Sauce MONK

site web | facebook

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓