Close
Close

Votre panier est vide.

Pourquoi la rupture amoureuse est-elle si douloureuse?

Pourquoi la rupture amoureuse est-elle si douloureuse?

Programme B

Chacun vit les séparations différemment mais il ne fait aucun doute que les ruptures amoureuses sont douloureuses pour tous. La séparation est une période si difficile à vivre que pour la plupart des gens il s’agit en fait de la seconde expérience la plus traumatique de leur vie, seulement après le décès d’un proche.

En y regardant de plus près on peut effectivement constater que les termes utilisés pour décrire une rupture sentimentale sont très similaires: faire un deuil amoureux, avoir le cœur brisé, avoir besoin de l’autre, ne pas pouvoir vivre sans lui ou elle, etc.

En plus de la douleur du cœur, il y a aussi la douleur physique qui peut dans certaines situations paralyser et empêcher de continuer à mener à sa vie quotidienne. Mais savez-vous pourquoi la rupture est si douloureuse?

 

La fuite ou le combat? 

Devant une menace, le système nerveux sympathique peut initier deux réponses: le combat ou la fuite. La rupture, principalement celle à laquelle on ne s’attend pas, peut envoyer à notre corps un message d’alerte similaire. Des hormones sont sécrétées dans le corps afin de le préparer à lutter ou à fuir et se protéger. Le résultat est connu de toutes les personnes qui ont subi la rupture: les muscles se tendent, l’appétit se perd, des troubles intestinaux apparaissent et le sommeil est impossible à trouver. Cet état d’hypervigilance est naturel et bénéfique à notre survie. Cependant, rester dans cet état durant une longue période de temps peut provoquer des maux de tête, ainsi que des douleurs musculaires et abdominales. 

Si l’organisme a été sévèrement touché par la séparation, le psychologue Marc Blanc de Expert Ex conseille de s’efforcer de manger correctement et de dormir suffisamment, Se sentir déboussolé et mal à l’aise juste après avoir appris que l’ex quitte l’appartement est normal. Mais si la détresse émotionnelle et physique est telle qu’on ne peut plus avaler de nourriture, que la nuit de sommeil ne dure que quelques heures par nuit et les tâches quotidiennes ne peuvent plus être réalisées, il est préférable de consulter un médecin ou un psychologue. 

 

La séparation provoque un changement dans la chimie du cerveau

Des chercheurs ont constaté que lorsqu’une personne vit une rupture, la production de dopamine et sérotonine chute considérablement. Ces neurotransmetteurs sont en partie responsables des sentiments du plaisir et du bonheur. Après la rupture, cette baisse soudaine provoque un manque (similaire à celui que vivent les personnes en sevrage d’une drogue). C’est pourquoi, selon le docteur Marc Blanc, les individus rejetés par leur partenaire sont aussi nombreux à se dire «il faut absolument que je fasse revenir mon ex partenaire» et désirent à ce point renouer avec leur partenaire. 

De plus, ce désir de l’ex peut être tel que l’on a du mal à se concentrer sur quoi que ce soit d’autre. L’ancien partenaire hante et tourmente l’esprit de la personne qui vient d’être quittée. L’incapacité à se détacher et penser à autre chose alliée à la chute des neurotransmetteurs du plaisir est une combinaison dangereuse qui peut parfois mener à la dépression.

C’est pourquoi lors d’une rupture particulièrement difficile à vivre, il faut sortir et se changer les idées même si l’on doit se forcer pour cela. La compagnie de proches peut aussi être d’une grande aide, tout comme le fait de parler avec un professionnel de la santé.

 

La rupture est un pari raté

La majorité des individus redoutent les risques, ils les évitent autant que possible. Et lorsqu’ils prennent une décision, ils reviennent rarement dessus. Ainsi lorsque deux partenaires décident de vivre ensemble c’est qu’ils estiment que l’autre est un partenaire sûr qui restera à leur côté.  Les partenaires s’engagent et investissent alors dans un futur qui s’écroule avec la séparation. Et lorsque le couple se dissout, il y a une double perte. 

La première perte est celle du temps qui passe. La déception de se rendre compte que le pari est raté, qu’il faut tout recommencer et la peur de ne plus être en mesure de séduire par exemple. 

La seconde perte est celle du futur. Elle concerne la réalisation que l’investissement n’a pas porté ses fruits. Tout a changé, les rêves et projets que vous partagiez ont soudainement disparu et vous faites de nouveaux projets de vie mais désormais pour vous uniquement. Les projets que vous aviez avec votre partenaire bien souvent doivent être abandonnés, à moins que vous ne décidiez de les réaliser seul.

 

Être mal, physiquement

Si suite à une rupture vous souffrez physiquement, sachez que ce n’est pas votre esprit qui vous joue des tours. De nombreuses études scientifiques ont démontré que faire un deuil amoureux peut être ressenti comme une douleur physique. L’organisme répond de la même façon que si vous veniez d’être physiquement blessé. Ce sont les mêmes zones du cerveau qui réagissent et s’activent. Ainsi que vous veniez d’être abandonné par votre conjoint ou que vous vous soyez cassé le bras, la réponse neurologique basique est identique et traduite par votre perception comme une sensation de douleur.

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓