Close
Close

Votre panier est vide.

5 expositions à voir et entendre au festival MUTEK

5 expositions à voir et entendre au festival MUTEK

Festival phare de la musique électronique au Canada, MUTEK se veut aussi une vitrine pour l’art numérique. Du 13 août jusqu’à la fête du Travail, Baron vous propose une poignée d’installations numériques à visiter entre deux concerts au Musée d’art contemporain de Montréal (MAC).

L’art audiovisuel est une expérience souvent oubliée du populaire rassemblement international. Et pourtant, il regorge de têtes d’affiche en première canadienne et d’oeuvres inédites et radicales. L’expérience audiovisuelle 360° ISM Hexadome du Institute for Sound and Music de Berlin honore pionniers et étoiles montantes de la discipline pendant trois semaines au MAC. Montréal est la seule ville canadienne où le projet allemand s’arrête durant sa tournée nord-américaine.

Le dispositif accueillera neuf installations dans son système de projection-multiécran et une configuration sonore avancée de 52 enceintes utilisant un logiciel de spatialisation 3D. Voici une sélection des oeuvres les plus intrigantes au programme. 

Thresholds de Lara Sarkissian et Jemma Woolmore 

On apprécie le travail de ces deux jeunes artistes vidéo pour leur volonté d’incorporer des éléments non occidentaux dans la culture contemporaine occidentale. Elles abordent notamment les thèmes du territoire, de la reconnaissance et de la mémoire dans une atmosphère ambiante. À l’aide de voix, d’extraits littéraires et d’instruments traditionnels, Lara Sarkissian évoque le patrimoine sonore de l’Arménie, tandis que les images de Jemma Woolmore brouillent la frontière entre utopie et dystopie. Ensemble, Sarkissian et Woolmore créent un espace nécessaire pour des trames narratives et des voix autrement enterrées par l’histoire. 

L’installation Thresholds. Crédit photo: Skye Sobeki

City Rats de Tarik Barri et Thom Yorke

«À l’intérieur de l’univers 3D virtuel créé par Barri à l’aide d’un logiciel fabriqué de toute pièce, tout ce qui est entendu peut être vu, et tout ce qui est vu peut être entendu.» Voilà la prémisse de cette nouvelle collaboration entre le compositeur audiovisuel et le chanteur de Radiohead à la voix mythique. L’expérience musicale et cinématographique à travers les fragments vocaux et visuels de Thom Yorke s’avère unique pour chaque visiteur, en fonction du chemin qu’il ou elle décidera d’emprunter. 

Under the Electric Sea – Suzanne Ciani et AudeRose 

Suzanne Ciani est probablement l’une des compositrices les plus prospères du monde. La claviériste new age de l’année selon Keyboard Magazine a réalisé des bandes sonores mémorables dans l’industrie du jeu vidéo et du cinéma, en plus de signer des trames pour Coca-Cola, la console Atari et la machine à pinball Xenon. Elle s’associe pour l’occasion avec l’artiste multidisciplinaire AudeRose qui a produit une collection de photographies aux motifs organiques. À la manière des premiers photographes, elle se passionne pour les multiples déclinaisons de l’impression au contact du papier, du soleil et de réactions chimiques. La rencontre de deux artistes aussi chevronnée risque d’être éblouissante. 

Suzanne Ciani

The Center Cannot Hold de Ben Frost et MFO

Cette pièce documente l’événement, la salle et le compositeur qui se trouve à l’intérieur d’elle. La musique devient ici un électron instable qui ne suit pas toujours la décision du créateur. En combinant différentes disciplines, depuis son atelier en Islande, Ben Frost s’est fait connaître pour ses oeuvres où la musique, la technologie, la performance et le texte se confondent, alors que Marcel Weber produit des visuels intimement liés au langage musical et à la narration alternative. 

Spawn Training Ceremony I: Deep Belief – Holly Herndon et Mathew Dryhust

Faites connaissance avec Spawn, une intelligence artificielle qui s’exerce à identifier et reproduire la voix des êtres humains. L’expérience va plus loin: l’ordinateur peut improviser de son cru des compositions sonores. En tant que public, vous pourrez lui réciter ou chanter des textes pour soutenir l’entraînement de la machine. À partir de toutes ces contributions, l’oeuvre finale sera présentée sous forme d’installation immersive. Pour en savoir plus sur le pouvoir créatif de l’intelligence artificielle, lisez un reportage de Baron sur le sujet. 

L’installation Spawn Training Ceremony I

💡🖥️ MUTEK 

site web | facebook | instagram

 

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓