fbpx
Close
Entrevue avec les fondateurs d’Edmond Bière Sans Alcool

Entrevue avec les fondateurs d’Edmond Bière Sans Alcool

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Je suis Émilie, j’ai grandi en région parisienne, je suis danseuse, prof de Pilates et auteure de livres sur le bien être. Je m’occupe d’Edmond au niveau commercial et marketing.

Je suis Sébastien, j’ai grandi au pays du cognac, je m’occupe de la lumière d’une grande compagnie de danse qui m’a permis de faire le tour du monde et de goûter à de nombreuses bières. Je suis le brasseur d’Edmond et je crée toutes les recettes, je m’occupe aussi de la logistique.

Votre emploi et titre actuel?

À nous deux, on représente le couteau suisse d’Edmond!

Dans quelle ville?

Après avoir commencé dans le sud-ouest de la France à côté d’Agen dans la ferme familiale de la famille de Seb, la brasserie s’agrandit désormais à Grenoble où nous vivons.

«C’est surtout l’idée de déringardiser la bière sans alcool. On n’est pas obligé de consommer de l’alcool pour être cool et avoir une vie sociale, les deux sont potentiellement compatibles, en fait.»

Quelques mots pour définir le type de travailleurs vous êtes…

Créatifs, audacieux, têtus et consciencieux.

D’où provient votre intérêt pour la microbrasserie?

Seb, fan de bières et grand consommateur, s’est naturellement tourné vers le brassage amateur à ces heures perdues. Son intérêt: la fabrication d’un produit aux goûts qui nous correspondent.

Émilie, amatrice de bière, mais moins d’ivresse, cherchant dans chaque bar une bière sans alcool artisanale, s’est tournée vers Seb pour lui lancer le défi de créer une bière sans alcool (moins de 1,2°)! Son intérêt à elle: changer les mœurs et les habitudes de consommation, l’ouverture vers une proposition de sans alcool dans les bars.

Qu’est-ce qui rend votre bière unique?

Elle est très faiblement alcoolisée et artisanale, mais on ne voit pas la différence avec une bière artisanale alcoolisée classique, ce qui permet d’en boire partout, à n’importe quelle heure et de rester digne en toute circonstance!

Quelle est la taille de votre brasserie?

Brassin de 2HL.

À quoi ressemble votre espace de bureau?

Émilie: Pour l’instant on partage un bureau… C’est un peu le bazar, mais on vient d’investir dans un grand tableau, on mise beaucoup dessus pour y voir plus clair!

Seb: Paperasse étalée, ordinateur et étagères.

Avez-vous une façon d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail?

Émilie: Je partage mon temps entre mes cours, mes livres en écriture, Edmond et nos enfants en fonction des urgences et des priorités.

Seb: Gérer les affaires urgentes en premier, ne pas se laisser déborder sur la vie de famille.

Quels «trucs» conseilleriez-vous pour améliorer la productivité?

Tout dépend du temps qu’on a à y consacrer, mais surtout se laisser du temps pour décompresser.

Vous êtes meilleurs que vos collègues de travail pour…

Émilie: Je suis meilleure que Seb pour anticiper et voir loin.

Seb: Et je suis meilleur qu’Émilie pour brasser!

Quelles votre stratégie pour faire connaitre votre bière sans alcool?

Des dégustations (pour les avis d’amis et se faire connaître des professionnels), une bonne présence sur les réseaux sociaux.

À propos du design, qu’est-ce que votre marque représente?

Edmond is the new cool!

C’est surtout l’idée de déringardiser la bière sans alcool. On n’est pas obligé de consommer de l’alcool pour être cool et avoir une vie sociale, les deux sont potentiellement compatibles, en fait.

Comment et par qui le design a-t-il été conçu?

Seb: Le personnage d’Edmond a été conçu d’après l’idée et les critères d’Émilie et a été réalisé par un ami proche (Karl Bouyer), puis j’ai trouvé la typo un peu western qui collait bien avec.

On retrouve le même personnage sur toutes les bouteilles, mais il change de couleur de cheveux selon le type de bière.

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à aller au travail chaque jour?

Émilie: Le challenge.

Seb: Émilie.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné?

Emilie: «Tous les voyants sont aux verts, foncez!» (merci Virginie).

Seb: «Brasser, brasser et encore brasser» (merci la binouz’rit).

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps?

On cherche encore… Tous les jours on se dit que les journées ne sont pas assez longues.

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu’entrepreneurs?

Émilie: Comprendre l’administration française et les concepts abstraits de la comptabilité!

Seb: Comprendre tous les rouages des banques, des assurances. Ne pas se laisser impressionner ou décourager.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite démarrer une brasserie?

S’y consacrer pleinement et pourquoi ne pas tenter l’aventure à plusieurs, on est plus forts et c’est plus fun.

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez-vous pas vous passer?

Emilie : Le chocolat, c’est un gadget? Parce que ça, vraiment, on ne peut pas s’en passer…

Seb : Mon briquet, ma flamme…

Avez-vous des nouveautés à venir?

L’ambrée est en cours, on prévoit pour l’automne prochain de travailler avec des plantes locales des Hautes Alpes pour faire des bières naturellement aromatisées.

🍺🇲🇫 Edmond Bière Sans Alcool

site web | facebook | instagram

Close