Close
Close

Votre panier est vide.

Entrevue avec l’équipe de la Brasserie La Fouillotte

Entrevue avec l’équipe de la Brasserie La Fouillotte

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

La Fouillotte, c’est 5 copains: Thibaut Duchanois, Michael GeorgelL, Boris Lubarda, Florian Moretti et Guillaume Valdenaire. Thibaut, Florian et Boris ont créé la Brasserie La Fouillotte en 2016, au printemps, après avoir brassé pendant trois ans en amateur au lieu-dit La Fouillotte dans les Hautes-Vosges.

Thibaut et Florian sont docteurs en chimie; Boris est un dilettante autodidacte qui a traversé plusieurs branches d’activités avant d’arriver dans la bière. Michael et Guillaume ont rejoint la brasserie fin 2017, Michael est issu de la logistique et Guillaume est monteur vidéo.

Aujourd’hui nous sommes tous les 5 à temps plein sur la brasserie. Elle se situe à Épinal dans les Vosges, cité de l’imagerie. L’esprit de la brasserie est à l’image de son nom «Fouillotte» en patois, qui signifie la feuille, c’est pour nous la feuille blanche sur laquelle on écrit nos envies. Ça se traduit par la création de bières élégantes, simples et savoureuses; d’objets en bois découpés au laser qui assoient notre identité de manière forte et originale dans une filière durable.

D’où vient votre intérêt pour la microbrasserie?  

Notre passion pour la bière vient à la fois du plaisir de la création et de l’expérimentation, mais également de la découverte de nouvelles saveurs, du plaisir de partager une boisson extrêmement populaire, conviviale et surtout festive!

Qu’est-ce qui rend votre bière unique? 

L’originalité de nos bières doit certainement beaucoup à la rigueur de l’expérimentateur scientifique qu’est Thibaut. Nos bières ont tendance à être nettes et propres pour les analystes sensoriels.

Quelle est la taille de votre brasserie?

La brasserie a produit 700hL (430bl) pour sa deuxième année avec l’objectif de monter à 1100hL (670bl)/1200hL (730bl) pour l’année 2019. Aujourd’hui nous avons une cuve de brassage de 5hL et allons acquérir une 2e unité du même modèle pour brasser en parallèle, c’est un modèle atypique qui peut sembler mal proportionné, mais qui nous permet de garder une flexibilité et une réactivité très grande et de maintenir une gamme de 10 à 14 bières toute l’année.

Quels outils sont essentiels à votre vie?

Pour optimiser le fonctionnement de la brasserie et le confort de travail, nous avons automatisé beaucoup de procédés via l’informatique. Florian nous a programmé un ERP connecté qui nous permet de suivre de n’importe où et en temps réel la production, l’état des stocks, les suivis de nos clients, les statistiques chiffrées de la brasserie de manières extrêmement détaillés, la comptabilité et les projections de développement.

Quels «trucs» conseilleriez­-vous pour améliorer la productivité? 

Le petit truc pour améliorer la productivité, c’est évidemment la rigueur et le recul. Je m’explique; la rigueur permet d’isoler les facteurs défaillants de manière précise et le recul nous permet de prendre le temps de la réflexion pour trouver une solution afin de ne pas répéter cette erreur. 

Et savoir se reposer quand c’est nécessaire et pas seulement quand c’est inévitable, il faut éviter d’aller jusqu’au craquage!

Quelle sont vos stratégies pour faire connaitre votre bière? 

Notre stratégie marketing est assez simple et classique dans sa mise en œuvre. Nous faisons des salons, des visites de la brasserie, nous communiquons sur Facebook. C’est plutôt les moyens que nous mettons en place sur ces réseaux qui sont originaux, nous essayons de faire régulièrement des vidéos courtes pour Facebook. 

À propos du design, qu’est-ce que votre marque représente? 

Nos objets découpés lasers sont un réel plus pour nous démarquer, d’autant que nous allons jusqu’à décliner du mobilier pour nos stands en salon.

Notre marque et intimement lié à notre design, ce «F» de Fouillotte que nous déclinons sur nos étiquettes avec des styles graphiques très différents. L’idée, c’est d’être reconnu, quel que soit le style graphique, qu’on se souvienne que la Fouillotte n’est pas figée dans un style ou une époque, mais que nous sommes mobiles dans notre pensée et capable de nous adapter. En premier lieu à nos humeurs et nos envies, mais à celles de notre public tout autant.

Comment et par qui ce design a-t-il été conçu? 

Notre design a été conçu par un copain graphiste Vincent Fisson pour ce qui est du logo. Et le concept d’étiquette a été initié par un artiste vosgien, Romain Hantz, qui était venu nous faire un graph’ sur un de nos murs et dont le style nous a donné la base pour imaginer la gamme graphique de nos étiquettes. Pour tout ce qui est objet en bois et toutes les étiquettes, c’est Florian qui s’occupe de les créer, avec nos avis critiques bien sûr.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné? 

Le meilleur conseil qu’on m’ait donné… Sans doute de toujours écouter les conseils des autres et de ne jamais les suivre. Ha ha!

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps? 

Je cherche encore! Début de journée, café, ronchonner et râler jusqu’à midi et en fin de soirée faire le point sur les choses urgentes que j’ai oublié de faire et finaliser le plus vite possible tout ça avant de rentrer.

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu’entrepreneur?

Les défis d’un entrepreneur notamment en France, c’est de faire face au processus administratif de création d’entreprise avec calme, pragmatisme et bienveillance. Une fois cette étape traversée plus ou moins bien selon la personnalité de chacun, le reste c’est de la rigolade.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite démarrer une brasserie?

Mes conseils à ceux qui veulent démarrer une brasserie… Pfff, c’est tellement différent pour chacun de nous. Et si je respecte ce que j’ai dit précédemment, mon conseil n’a de valeur que pour ce qui est de ne pas le suivre alors je dirais ne pas réfléchir et foncer la tête baissée. YOLO!

Avez-vous des nouveautés à venir?

Nous venons de sortir un Nitro Stout au sarrasin et caramel beurre salé, une NEIPA et la réédition de notre Spicy Invaders, blonde poivron rouge et piment d’Espelette AOP. Prochaines sorties: Berliener Weiss Myrtilles, Single Hop Amarillo, et une bière surprise pour notre crowfunding interne pour financer notre déménagement. Un petit indice: ça sera un lager spéciale.

Brasserie La Fouillote

facebook | site web

Vous avez une microbrasserie basée en France, en Belgique ou en Suisse? Vous travaillez dans le monde brassicole en Europe (distribution, festival, services, etc)? Écrivez-nous!

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓