fbpx
Close
Chromatic Pro: Les arts et les affaires à l’unisson

Chromatic Pro: Les arts et les affaires à l’unisson

Du 26 mai au 2 juin, c’est au sein de la relativement méconnue Ancienne École des Beaux-Arts de Montréal qu’auront lieu les différents événements du festival Chromatic. Les 28 et 29 mai prochains, se tiendra notamment Chromatic Pro. Deux journées de conférences, d’ateliers professionnels, de tables rondes et d’entretiens avec plusieurs personnalités du monde entrepreneurial, économique et culturel s’annoncent. Au total, presque 50 intervenants sont invités à questionner une myriade de sujets, tous gravitant autour de la valorisation de la culture.

On y va pour s’intéresser et s’informer sur les tendances d’aujourd’hui, pour confronter différents points de vue, mais aussi pour réseauter et découvrir les nouvelles perspectives qu’offre le mariage des arts et de l’entrepreneuriat. 

Si les conférences et panels ne manquent pas sur l’île de Montréal, Chromatic Pro s’attèle chaque année à mettre sur pied des activités et discussions qui s’adressent avec cohérence et diversité aux entrepreneurs culturels, aux esprits créatifs, aux étudiants, et bien sûr, aux investisseurs, afin de questionner et solutionner des modèles d’affaires et initiatives novatrices. Paradoxalement, si la métropole possède une énergie artistique prolifique, nul ne sera surpris que le domaine culturel demeure parmi les plus précaires. Chromatic Pro invite dans ce sens les experts et acteurs des diverses branches de la culture à se rassembler, s’inspirer et placer «la vision économique et entrepreneuriale au coeur des sujets», comme l’indique Patrick Truong, directeur général du festival.

Quatre conférences de ce volet pro ont notamment suscité notre attention:

TABLE RONDE: «Artiste et entrepreneur: Être ou ne pas être?»

Un artiste doit-il forcément être un entrepreneur? Comment conjuguer le chapeau de créateur avec celui de personne d’affaires? L’attitude commerciale d’un créateur est-elle à proscrire ou bien offre-t-elle des opportunités essentielles à la survie de l’art? Alors que Montréal grouille de comédiens, artistes visuels, designers et musiciens en tout genre, une réflexion s’impose quant à l’évolution du statut d’artiste, bien souvent devenu gestionnaire malgré lui. Une conversation qui promet d’éclairer sur les différentes manières de concilier processus créatif et développement d’activité.

Le 28 mai de 11h15 à 12h15. Avec David Moss et Christophe Billebaud (LaPiscine), Martin Choquette (CJE Montréal Centre-Ville), Milan Gervais (Human Playground) et Gonzalo Soldi (HUB Studio). 

TABLE RONDE: «L’espace transitoire et le lieu éphémère, moteurs de revitalisation urbaine»

Depuis quelques années, les Montréalais-es voient proliférer des lieux et installations éphémères les invitant à s’approprier l’espace commun, à se rencontrer et partager des projets. Ces alternatives souhaitent innover, certes, mais également oeuvrer au nom de la culture et du développement urbain durable pour le compte de la communauté. Presque chaque arrondissement possède à présent son petit «village» saisonnier: Jardins Gamelin, Village au Pied-Du-Courant, Aire Commune, La Petite Floride, etc. Qu’est-ce que proposent réellement ces lieux immersifs et temporaires? Quelles sont leurs plus-values? Quatre panélistes discuteront leurs visions et leur désir commun de placer le culturel et le vivre ensemble au coeur de la ville.

Le 29 mai de 9h45 à 11h. Avec Antoine Leduc (Quartier de l’innovation), Pauline Butiaux (La Tour d’Aiguillage), Jérôme Glad (La Pépinière/Espaces Collectifs) et Philippe Pelletier (Aire Commune).

ENTREVUE: «De l’entrepreneuriat à l’activisme culturel» avec Never Apart en anglais.

Dax Dasilva fonde la compagnie Lightspeed en 2005. Dix ans plus tard, il part l’organisme à but non lucratif et galerie d’art contemporain Never Apart, devenu aujourd’hui un haut lieu montréalais de la célébration des arts visuels et numériques. Never Apart se donne pour mission principale d’avoir un impact social positif à travers une programmation riche, diversifiée et multiculturelle. Lors de cette entrevue, l’entrepreneur discutera de son intéressant parcours et de ses aspirations sociales. 

Découvrez nos photos du vernissage des expositions printanières de Never Apart! ⏪

Le 28 mai de 9h30 à 10h.

DISCUSSION: «Les galeries font tomber les murs: Les nouveaux enjeux de commissariat et de diffusion à l’ère post-internet»

Le web est-il une galerie d’art et un commissaire comme un-e autre? Les intervenantes analyseront la convergence de l’utilisation omniprésente d’internet et de la diffusion des arts en tant qu’alternative et support émergent au service des artistes ne souhaitant pas se plier aux contraintes des galeries d’art classiques. Comment rendre l’espace virtuel plus tangible et attrayant? De quelle manière peut-il servir les arts différemment et efficacement? À l’heure où, tous connectés, nous découvrons les créatifs de demain via internet, l’art visuel émergent semble trouver une voix et une plateforme lui permettant de devancer les schémas classiques. 

Le 29 mai de 11h15 à 12h. Avec Juliette Marzano et Raphaelle Cormier (Art Contemporary Club), Marie-Charlotte Castonguay-Harvey, Sophie Latouche et Gabrielle Bernatchez (Galerie Galerie) et Lisa Tronca (Étudiante et membre de la chaire de recherche ALN/NT2).

Festival Chromatic 

site web | facebook | instagram

Chromatic Pro: la rencontre professionnelle en art et affaires. 

28 et 29 mai à l’Ancienne École des beaux-arts de Montréal. Billets / événement facebook

Close