Close
Les Jardins de la Minga : Vinaigre de feu et légumes bio

Les Jardins de la Minga : Vinaigre de feu et légumes bio

Consulter les autres Histoires de Terroir


Quel est votre nom, celui de votre entreprise et dans quelle ville êtes-vous situés ?
Arianne Laprise, Apothicari (Les Jardins de la Minga), Baie-St-Paul.

Et quelle est votre fonction et la taille de votre entreprise ?
Nous sommes deux copropriétaires et employons 5 personnes en période estivale. Sur la ferme, nous portons tous les chapeaux, et divisions les tâches en fonction de nos forces. Nous sommes choyés d’être entourés de notre famille qui nous apporte un soutien inestimable et de faire partie d’une communauté agricole vibrante.

Quels sont vos produits et/ou services phare et comment se démarquent-ils ?
Aux Jardins, nous cultivons une quarantaine de légumes biologiques pour la population locale, les restaurants et les touristes. Depuis 2023, nous organisons également des évènements « pizza à la ferme » en saison estivale. Aussi, le Vinaigre de feu Apothicari, un vinaigre de cidre de pommes macérées avec de délicieuses fines herbes et aromates, dont la plupart provenant de nos terres, est cependant le produit que nous commercialisons depuis 2022 partout à travers la province. Il s’agit d’un tonique culinaire à la fois riche en saveurs et issu de l’agriculture locale, qui vient simplifier le quotidien de ceux et celles qui souhaitent rajouter un goût exquis à leurs plats.

Quelle est votre mission et les valeurs que vous voulez véhiculer ?
Avoir du plaisir à cultiver des petits fruits et des légumes biologiques diversifiés de haute qualité, de manière rentable et écologique, pour la communauté charlevoisienne. Fidéliser une clientèle avec une expérience, un service et une qualité de produits hors pair. Nos valeurs étant celles de l’authenticité, de la passion, de l’honnêteté, de l’environnement, de la collaboration et de la beauté.

Quelle est l’histoire de démarrage de l’entreprise ? Quel a été le déclic ou le défi à relever ?
Les Jardins de la Minga est une ferme de première génération située à Baie-St-Paul. Les deux hectares cultivables accueillent une production maraîchère et fruitière diversifiée en régie biologique. En 2019, Benjamin et moi avons séjourné plusieurs mois en Amérique du Sud et avons été inspirés par le mot « Minga » provenant de la langue andine Quechua, qui signifie « travail collectif ». C’est avec notre famille, nos amis et la communauté que nous souhaitons créer un environnement nourrissant où il fait bon vivre et qui sera en mesure de contribuer à l’approvisionnement en produits frais de la population de Charlevoix. En 2022, nous avons ajouté à notre offre, un produit transformé du nom de Vinaigre de Feu Apothicari qui a eu comme effet de réorienter la production initiale afin de pérenniser l’entreprise.


Vous êtes une entreprise dans le secteur agroalimentaire ?
Participez au questionnaire Histoires de terroir par ici ! 


 

À quoi ressemble votre espace de travail, votre usine ou votre terre ?
Une maison ancestrale, une terre agricole dans les montagnes de Charlevoix et une cuisine collective partagée avec des ami.e.s. Il y a pire !

Quels sont les enjeux et les défis auxquels vous êtes confrontés aujourd’hui dans votre secteur d’activité ?
Le climat instable des dernières années rend la culture en champs très incertaine et fragile. Les entreprises doivent faire preuve de beaucoup de résilience, d’adaptabilité et de créativité.

Quelles sont les pistes pour solutionner ces enjeux et ces défis ?
La culture abritée est incontestablement une pratique essentielle en climat nordique et pour faire face aux intempéries. Les entreprises doivent également diversifier leurs activités de manière à avoir différentes sources de revenus.

Comment voyez-vous votre industrie dans le futur ?
Je crois que tous les efforts déployés dans les dernières années par des organismes comme la CAPÉ, Équiterre, les MRC ainsi que les fermiers eux-mêmes pour faire connaître leur réalité portent fruit. De plus en plus de gens sont sensibilisés à l’agriculture de proximité et à son importance pour l’environnement, la santé, mais aussi pour les relations humaines.

Et quelles innovations seraient importantes à vos yeux pour votre industrie ?
L’attribution et la valorisation d’espaces de vente de petits producteurs biologiques et diversifiés dans les grandes chaînes d’alimentation déjà fréquentées par la population seraient très important.

Quels outils (ou logiciels) sont essentiels à votre vie et pourquoi le sont-ils ? Et comment se démarquent-ils ?
Je crois que Notion est une bonne plateforme d’organisation pour les entrepreneur.es car elle permet beaucoup de liberté.

Avez­-vous une manière d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail ?
À l’aide d’une plateforme d’organisation et d’une bonne planification.

Si vous avez des employés, comment garantissez-vous une bonne rétention ?
Et comment vous assurez-vous du bien-être de votre équipe ?

Nous croyons que le métier d’agriculteur, bien qu’il présente de nombreux défis, donne aussi l’opportunité de créer des relations humaines riches et vraies. Nous croyons fermement que tous ceux et celles qui passent par chez nous contribuent à notre rêve, notre vision et notre quotidien, et souhaitons leur offrir une expérience enrichissante. La communication, le respect et l’écoute des uns et des autres est certainement une partie centrale de l’équipe. Nous avons également instauré les dîners maison collectifs qui permettent de créer des liens en dehors des heures de travail.

Apothicari

Site web | Facebook | Instagram

Close
0