Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
Grève à la SAQ et majoration de 52 % : Les microdistilleries québécoises menacées

Grève à la SAQ et majoration de 52 % : Les microdistilleries québécoises menacées

MONTRÉAL, le 8 déc. 2021 /CNW Telbec/ – Six mois après avoir vivement dénoncé la réglementation en place qui oblige les microdistilleries à payer une majoration équivalente à une taxe de 52 % sur les spiritueux vendus directement à la propriété, l’Union québécoise des microdistilleries (UQMD) réitère l’urgence qu’une action gouvernementale soit posée, alors que se poursuit le conflit de travail à la SAQ.

En effet, la grève est la goutte de trop qui vient fragiliser une industrie déjà mise à mal par cette « taxe à l’achat local » et dont l’absurdité est à nouveau démontrée puisqu’elle est toujours exigée par le gouvernement, alors que les tablettes des SAQ sont vides.

Pour les microdistilleries, la majoration de 52 % perçue par l’État sur les ventes à la propriété est injustifiée puisqu’elles gèrent elles-mêmes leur main-d’œuvre et leur boutique ainsi que la manutention des bouteilles. Bien que le gouvernement promette depuis 4 ans de corriger la situation, l’UQMD et ses membres attendent toujours qu’une action concrète soit posée.

Des mesures urgentes et exceptionnelles nécessaires
Comme si ce n’était pas assez, le conflit qui perdure à la SAQ est catastrophique pour les microdistilleries québécoises, alors que la période des Fêtes représente jusqu’à 50 % des ventes de spiritueux. L’UQMD a interpellé hier de manière urgente le gouvernement pour la mise en place de mesures exceptionnelles pour pallier les difficultés d’approvisionnement.

« Nos entreprises sont à bout de souffle. Nous étions déjà privés des revenus liés à la majoration pour la vente sur place. Nous peinons à embaucher de nouveaux employés, à faire l’acquisition d’équipement, à investir pour développer nos marchés et assurer notre pérennité, voire à se verser un salaire ! Alors que nous pourrions tirer profit de l’engouement que connait notre secteur, le gouvernement doit mettre fin à cette injustice s’il souhaite, comme il le dit, préserver notre industrie. Il en va de la survie de nos entreprises. »

– Jonathan Roy, président de l’Union québécoise des microdistilleries

Une occasion de soutenir les microdistilleries pour la période des Fêtes
Alors que de nombreuses tablettes dans les SAQ sont vides, celles des microdistilleries sont bien garnies. Un ajustement sur la majoration constituerait donc une solution simple et facile à mettre en œuvre pour le gouvernement, alors que le conflit de travail entraine une diminution significative des ventes des microdistillateurs.

Par ailleurs, les microdistilleries invitent la population à se rendre dans leurs installations pour s’approvisionner en spiritueux d’ici. Pour trouver une distillerie à proximité, les Québécois sont invités à consulter la carte interactive des microdistilleries : https://routedesdistilleries.ca/carte/.

À propos de l’Union québécoise des microdistilleries
L’Union québécoise des microdistilleries (UQMD) compte plus de 50 membres répartis dans l’ensemble des régions du Québec. Elle représente les intérêts de la majorité des distilleries de petite taille du Québec et vise à soutenir le développement de cette industrie florissante. Les distilleries du Québec valorisent la fabrication et le commerce de produits distillés à la propriété.

SOURCE Union québécoise des microdistilleries

Close
0