Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
Petit Laurier & co : une boutique web qui fait rimer art de vivre et écoresponsabilité

Petit Laurier & co : une boutique web qui fait rimer art de vivre et écoresponsabilité

L’appartement de Tiffany Raymond, fondatrice de Petit Laurier & co, sur le Plateau Mont-Royal, est un écho aux valeurs qui guident son entreprise. Beaucoup de ses meubles ont été ramassés sur le trottoir, les autres ont été achetés usagés. On devine qu’elle fréquente assidûment les épiceries en vrac par la présence de pots de vitres identifiés selon leurs contenus, qui trônent sur le comptoir de la cuisine et dans les armoires. Des sacs à fruits et à légumes réutilisables, des papiers en cire d’abeille et des sacs à collation en tissus emplissent un tiroir de cuisine. Les savons comme les shampoings, tous en barres, proviennent d’artisans québécois et les vêtements qu’elle porte viennent d’échanges ou de boutiques seconde main. De toute évidence, Tiffany fait de son quotidien un véritable art de vivre écoresponsable.

«C’est ça, mon entreprise: c’est moi. C’est mon chemin vers une vie écoresponsable, vers un quotidien qui tend le plus possible vers le zéro déchet!» déclare-t-elle avec entrain. Initialement, Tiffany Raymond n’avait pas comme objectif de se partir en affaire. «J’ai un travail à temps plein, déjà!» souligne l’entrepreneure. Sauf que, voilà, en 2019, Tiffany Raymond subit une commotion cérébrale lors d’un accident. Son médecin lui recommande de faire des activités pour exercer sa concentration. «C’est là que ma grand-mère est intervenue dans ce qui est le point de départ de Petit Laurier et co: elle m’a appris à coudre!»

Petit Laurier & co : une boutique web qui fait rimer art de vivre et écoresponsabilité
Courtoisie: Petit Laurier & co.

Déjà, à l’époque, l’Instagram de Tiffany est axé sur une vie zéro déchet. Elle y met donc des photos de sacs à fruits et légumes, et d’autres pour les achats de produits en vrac, tous cousus de ses mains. «C’était un peu avant Noël 2019. J’ai reçu plusieurs messages de gens qui me demandaient s’ils pouvaient me commander des sacs pour les offrir en cadeau!» raconte-t-elle presque toujours aussi surprise. Rapidement, elle s’ouvre une boutique sur Etsy et l’engouement est immédiat: «Tant chez ma nouvelle clientèle que chez moi. Je me suis découvert une passion pour la couture que je ne soupçonnais pas du tout!» confie Tiffany en riant.

À partir de là, l’idée d’une entreprise, «une vraie», est apparue comme la chose à faire, mais il lui a fallu réfléchir à la direction qu’elle voulait prendre. «Beaucoup d’entreprises zéro déchet existent déjà, mais elles s’adressent principalement aux gens qui, déjà, pratiquent ce mode de vie. Moi, je veux montrer aux gens comment faire, doucement. Je sais que c’est un mode de vie qui peut en rebuter plusieurs, je le sais parce que je ne suis moi-même pas zéro déchet encore. Je veux quelque chose qui évolue en même temps que moi, en même temps que mon propre passage vers ce mode de vie», explique Tiffany Raymond.

Petit Laurier & co : une boutique web qui fait rimer art de vivre et écoresponsabilité
Courtoisie: Petit Laurier & co.

C’est ainsi qu’elle en est arrivée à définir son entreprise comme une boutique Art de vivre avec des valeurs écoresponsables. Elle fait le tour des friperies pour trouver ses tissus, des artisans lui offrent des retailles, elle réutilise ses propres retailles, les tissus biologiques sont privilégiés pour certains produits, les macramés sont en cordes recyclées, les emballages sont réduits au minimum et tous les produits sont faits au Québec… chez elle et chez sa grand-maman, qui l’aide parfois! Ses produits chouchous? «Je dirais mes cotons démaquillants et mon diffuseur d’huile essentielles pour la voiture en macramé!»

«J’ai véritablement le sentiment d’avoir mon entreprise depuis 2020, moment où j’ai défini ce que je voulais mettre sur pied.» Un peu avant le début de la pandémie, l’entrepreneure ouvre un compte Instagram d’entreprise, embauche un designer qui lui créé un logo et ouvre son site web. «La pandémie a fait en sorte que j’ai dû mettre plus d’énergie dans mon autre travail, mais je suis satisfaite de mes deux premières années et, en 2022, je veux faire passer mon entreprise à une autre étape, je souhaite le monde idéal que j’ai dans ma tête!»

Petit Laurier & co : une boutique web qui fait rimer art de vivre et écoresponsabilité
Courtoisie: Petit Laurier & co.

Et ce monde idéal, il ressemble à quoi? «D’abord, je souhaite m’occuper de mes deux nouveaux partenariats avec des entreprises d’insertion sociales, c’est très important pour moi. Puis, pour l’instant, je fais presque tout chez moi, dans mon appartement et, souvent, je rencontre mes clients au métro pour leur remettre leur achat, ce qui est quand même chouette parce que c’est hyper personnalisé! Mais si je rêve un peu, j’aimerais un petit atelier avec une boutique à l’avant. Les clients pourraient visiter l’atelier, ça resterait très d’humain à humain», décrit Tiffany Raymond la voix rêveuse. Car, il faut le dire, avec l’expansion que prend Petit Laurier & co, son appartement commence à être légèrement exigu.

«Je travaille aussi sur un nouveau produit que je souhaite mettre sur le marché, annonce Tiffany Clermont. Du papier de toilette recyclable!» Cette idée est-elle inspirée de l’engouement pour le moins surprenant pour ce produit au début de la pandémie? «Peut-être bien, oui, je n’y avais pas pensé!» lance-t-elle dans un éclat de rire. Pandémie ou pas, il n’en reste pas moins que c’est un produit qui saura certainement trouver ses adeptes!

Petit Laurier & co 

site web | facebook | instagram

Close