Close
Close

Votre panier est vide.

↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
Contact ontarois 2021 : Le Diable à Cinq, artiste en vitrine

Contact ontarois 2021 : Le Diable à Cinq, artiste en vitrine

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Je me nomme Éloi Gagnon-Sabourin, pianiste du groupe Le Diable à Cinq. Le Diable à Cinq, c’est un groupe de musique traditionnelle composé de trois frères, un cousin et un ami. Initialement formé l’instant d’une fête de famille, le groupe a depuis fait un sacré bout de chemin! Après la sortie d’un premier album en 2017, Sorti de l’enfer, Le Diable à Cinq s’est fait connaître en jouant au Festival de la chanson de Tadoussac, sur la Place des Festivals de Montréal et en première partie des Cowboys Fringants devant 40 000 personnes.

En novembre 2019, notre second album Debout! est lancé. Nominé à l’ADISQ, aux GAMIQ et aux Prix de la musique folk canadienne dans la catégorie «Album traditionnel de l’année», Debout! nous a aussi permis de remporter le prix «Ma première nomination» à l’ADISQ en octobre dernier parmi près de 30 artistes. Notre mission est simple: garder l’esprit de la musique traditionnelle bien vivante avec une musique dynamique, accessible et actuelle. 


Quel est votre emploi actuel? Dans quelle ville vous situez-vous?

Outre être membre du Diable à Cinq, je suis également ingénieur mécanique en efficacité énergétique à Montréal.

Comment la pandémie a affecté votre art?

Je ne surprendrai personne en disant que la pandémie a brusquement arrêté notre erre d’aller en mars dernier! Notre nouvel album, Debout!, venait tout juste d’être lancé en novembre 2019 et nous avions déjà une dizaine de spectacles donnés un peu partout au Québec, avec une année 2020 qui s’annonçait très occupée. Malheureusement, les spectacles prévus ont tous été annulés, mais nous nous sommes adaptés pour réussir à continuer de créer et de diffuser notre œuvre. Que ce soit avec des vidéos de nos chansons en version «confinement», se produire dans des spectacles en mode ciné-parc, déambulatoire ou virtuel, nous avons tenté de tirer notre épingle du jeu, avec un bon succès.

Certainement que la pandémie nous force à changer notre façon de créer, ne serait-ce qu’en devant innover pour tenir compte des restrictions sanitaires du moment. Le confinement et l’arrêt des spectacles ont aussi amené les membres du groupe à commencer à créer du nouveau matériel, qu’on se partage sur un Drive afin de tous contribuer de façon collaborative, et de sans cesse se renouveler pour continuer d’être diffusé. Cette pandémie aura eu comme côté positif le début de la création d’un troisième album avant temps!

Contact Ontarois 2021: quelle est l’importance de participer à cet événement?

Pour nous, groupe musical francophone québécois, Contact Ontarois 2021 est une opportunité en or de se faire connaître dans la francophonie ontarienne et canadienne. Depuis sa formation, le groupe a sillonné le Québec et notre nom commence à être bien connu; nous en sommes maintenant à vouloir se faire découvrir dans le reste du Canada. Étant de l’Outaouais, l’Ontario est le prochain marché logique à conquérir de par sa proximité géographique. Un événement tel que Contact Ontarois permet d’avoir un contact direct avec des diffuseurs, et d’y avoir une vitrine nous permet en plus de donner une très bonne idée de l’effet Diable à Cinq sur une scène à tout ce beau monde. C’est certain que nous espérons réussir à décrocher plusieurs spectacles en Ontario et d’y effectuer une tournée, peu importe la forme qu’ils prendront selon les restrictions du moment!

Quels sont vos projets à venir? 


En ce moment, nous travaillons activement sur un vidéoclip qui paraîtra en début 2021. Sans trop en dire, je peux vous assurer qu’il en mettra plein la vue et qu’il sera très original! La réalisation d’un second vidéoclip est aussi dans l’échéancier pour 2021. Nous travaillons également avec les très belles images qui ont été captées lors de notre spectacle virtuel au Lion d’Or pour pouvoir rendre disponible quelques versions live de nos chansons au courant de l’année.

À moyen terme, nous pensons à produire quelques autres vidéos musicaux qui sortent de l’ordinaire en explorant des interprétations et des facettes méconnues de nos chansons. Des collaborations avec d’autres artistes pour de futurs enregistrements ou de la production vidéo sont également dans les plans.

Enfin, sans y travailler à temps plein, nous pensons déjà à un prochain album et commençons à créer du nouveau matériel. Une chose est sûre, Le Diable à Cinq est bouillant d’énergie et de créativité, et ce n’est pas la pandémie qui nous arrêtera!

Le Diable à Cinq

site web | facebook | instagram | spotify | itunes | passeport.ca

Close