Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
DEUX Cosmétiques : une entreprise de produits naturels sans compromis

DEUX Cosmétiques : une entreprise de produits naturels sans compromis

Grâce à sa rencontre avec une savonnière du Chili en 2014 et sa soif d’apprentissage, Florence Brunet-Doré, qui souhaitait d’abord offrir des savons faits à la main à ses proches pour le temps des fêtes, s’est vite rendu compte du potentiel de ses créations. Son entourage en redemande si bien que c’est en 2016 que l’entrepreneure s’engage à temps plein dans l’aventure et lance sa marque officielle DEUX Cosmétiques, un nom unique faisant référence entre autres à la simplicité des produits composés majoritairement de deux ingrédients vedette.

Peu à peu, la fondatrice parvient à bâtir une compagnie de cosmétiques unisexes, faits à la main, non testés sur les animaux et naturels, qui se retrouve dans de nombreux marchés et salons. Les clients, de plus en plus nombreux, se fidélisent en raison de ses valeurs éthiques et de l’accessibilité de ses produits.

Courtoisie: DEUX Cosmétiques. Crédit: Frédérique Brunet-Doré

Répondre à un besoin sans faire de compromis

Florence Brunet-Doré a toujours eu cet élan pour la protection de l’environnement. De plus loin qu’elle se souvienne, tout jeune, elle triait les articles mis aux ordures: «En revenant de l’école, je récoltais les poubelles. Il a fallu un moment donné que mes parents interviennent», souligne-t-elle en riant.

Avant même de s’aventurer dans la création d’une entreprise, l’entrepreneure avait longtemps cherché des produits biologiques et naturels pour elle mais, à l’époque, l’offre n’était pas adaptée à son budget: «Maintenant, on retrouve une variété d’offres sur le marché, mais il y a quelques années, en 2012-2013, il n’y en avait pas beaucoup. Quand j’ai lancé la compagnie, c’était aussi pour combler un besoin, pour répondre à mes valeurs, mais sans faire de compromis en termes de qualité. Je voulais aussi du biologique et le plus possible des ingrédients équitables», précise-t-elle.

Insistant sur ses valeurs intrinsèques, la fondatrice avoue être catégorique sur sa vision et sa mission derrière DEUX Cosmétiques. «Ne choisir que du bio, des pots récupérables, un prix accessible, c’est difficile. Je demeure sans compromis, quitte à ne pas sortir certains produits qui ne cadreraient pas exactement avec mes valeurs», souligne-t-elle.

Courtoisie: DEUX Cosmétiques. Crédit: Frédérique Brunet-Doré

C’est d’ailleurs ce qui amène l’engouement de sa clientèle pour ses produits. Les petits chouchous des consommateurs sont les savons naturels, ses tout premiers articles, qui sont emballés dans des boîtes ensemencées de fleurs sauvages, répondant à sa volonté de réduire le suremballage et limiter l’impact environnemental. Son shampoing solide Shikakai & Riz, sa crème pour les pieds Menthe & Romarin et son baume contour yeux Matcha & Café se glissent également dans le rang de ses meilleurs vendeurs.

La Capsule, une gamme de trois produits, lancée au début de l’année scolaire est une collection dont la fragrance change à chaque saison. La nouvelle édition limitée, sortie début décembre, met de l’avant une odeur naturelle de vanille sucrée qui sera disponible jusqu’à épuisement des stocks.

Constante croissance

Celle qui a participé au programme d’accompagnement pour les artisans entrepreneurs de Quartier artisan en 2018 s’emballe encore comme au premier jour devant l’évolution de sa compagnie, stupéfaite à chaque fois lorsqu’elle reçoit des commandes d’inconnus, qui viennent maintenant de l’autre bout du Canada.

Si le succès est au rendez-vous, Florence Brunet-Doré travaille cependant à contrôler la croissance de son entreprise. «Mon père, qui est décédé il y a cinq ans, m’avait encouragée à me lancer, mais c’était aussi un homme qui aimait prendre du temps, profiter de la vie, du plein air entre autres. J’ai grandi dans ce milieu-là. Donc, je suis partagée entre mon désir de grandeur, mes ambitions avec l’entreprise, et mon besoin de profiter de la vie», raconte-t-elle.

Courtoisie: DEUX Cosmétiques. Crédit: Frédérique Brunet-Doré

Proposant également ses produits à des corporatifs, elle affirme d’ailleurs devoir parfois refuser des clients simplement afin de bien gérer l’évolution de sa compagnie, mais aussi de maintenir un bon service-client et une qualité de vie.

Pour ce qui est des répercussions de la pandémie, les encouragements du gouvernement pour l’achat local ont fait en sorte que de nombreux particuliers ont décidé de se procurer ses produits en ligne, ce qui a permis à l’entrepreneure de combler les pertes de revenus provenant du corporatif au tout début, lors de la première vague. «Dans mon cas, l’impact économique de la crise ne s’est pas trop fait sentir. C’est sûr qu’il y a des points négatifs, les marchés et les salons me manquent par exemple, mais au niveau de l’empathie, du soutien de la communauté, c’est que du positif», conclut-elle.

🌱DEUX Cosmétiques

site web | facebook | instagram

Close
0