Close
Close

Votre panier est vide.

Elisabeth Varennes, directrice recherche & développement chez Seabiosis

Elisabeth Varennes, directrice recherche & développement chez Seabiosis

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?   

Je m’appelle Elisabeth Varennes, je suis une Française immigrée au Québec. J’ai fait des études de biologie en France et je suis venue m’installer au Québec pour faire un doctorat en biologie marine à Rimouski, avec un lien avec l’aquaculture. Je suis au Québec depuis 2010 et j’ai commencé mon projet d’entreprise Transformations d’algues Seabiosis en 2016 à Carleton-sur-Mer, avec deux autres partenaires dont l’un est mon mari.

Votre emploi et titre actuel?                                                                                                                           

Officiellement, je suis la Directrice Recherche & Développement chez Seabiosis, mais officieusement je porte beaucoup de chapeaux pour notre entreprise, notamment ceux de Directrice des Communications, Directrice des Opérations, etc.

Elisabeth Varennes de Seabiosis

Dans quelle ville votre entreprise se trouve-t-elle?                                                                                                                                   

Notre entreprise se trouve dans la belle ville de Carleton-sur-Mer, en Gaspésie, dans un cadre enchanteur entre mer et montagne!

En un mot, quel type de travailleuse êtes-vous?                                                                                      

Organisée. Je fais en sorte que tout soit organisé et planifié pour éviter au maximum les surprises, mais c’est sûr qu’il y en a toujours quand on est entrepreneure, des bonnes comme des mauvaises!

Qu’est-ce qui rend votre compagnie unique? Pourquoi?                                                                                       

Nous faisons partie des rares pionniers dans la transformation des algues au Québec. Nous ne sommes que 3-4 entreprises à le faire à l’échelle de la Province.

Nous avons eu une longue période d’innovation pour définir les meilleurs produits à faire avec nos algues, qui allaient plaire aux consommateurs. La mise en marché aussi est unique, on ne peut pas se baser sur un marché existant au Québec, donc on doit faire autant de la commercialisation que de l’information aux consommateurs.

Enfin, notre mission est de démocratiser la consommation des algues en Amérique du Nord en offrant une belle expérience gustative aux consommateurs grâce à des produits d’algues uniques, savoureux, simples à utiliser et bons pour la santé.

Quelle est la taille de votre compagnie?                                                                                                                 

Nous sommes une petite entreprise en croissance. Nous sommes 3 actionnaires à la tête de Seabiosis et, au plus gros de notre saison de transformation, nous pouvons embaucher jusqu’à 3 personnes. Cependant, nous nous entourons de plusieurs partenaires qui enrichissent notre travail. De plus, nous souhaitons grandir pour pouvoir créer des emplois en Gaspésie et s’entourer d’une belle équipe Seabiosis!

Quels outils sont essentiels à votre vie?                                                                                         

Quand j’ouvre mon ordinateur, les pages qui s’affichent automatiquement sont ma page courriel et mon calendrier, mon CRM, mon logiciel comptable et mon gestionnaire de tâches. Tout pour être efficace en télétravail en fait! Ensuite, mon cellulaire est toujours proche de moi et mon oreillette est indispensable pour pouvoir faire plusieurs choses à la fois!

À quoi ressemble votre espace de bureau?                                                                                                                 

Mon bureau est dans notre maison, à l’étage. Ça me permet de faire du télétravail et donc d’organiser mes heures comme je veux, tout en pouvant m’isoler du reste de la maison. Mon mari et moi avons chacun notre bureau dans la même pièce, mais j’ai décidé de mettre le mien devant la fenêtre pour avoir la vue sur le Mont-Saint-Joseph, la montagne qui règne au-dessus de Carleton. À défaut d’avoir la vue sur la mer, c’est la deuxième plus belle vue accessible dans notre ville!

J’ai un bureau en coin et j’ai décoré mes murs avec des dessins que je fais dans mes quelques temps libres. Ça me permet de lever les yeux et de pouvoir rêver quand j’ai trop de choses qui se bousculent dans ma tête.

Avez-vous une façon d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail?                                                     

J’organise mes journées suivant mon niveau d’efficacité, l’urgence des tâches et leur difficulté. Après avoir fait déjeuner mes enfants et les avoir envoyés à la garderie, je commence souvent par préparer les commandes de nos produits à envoyer à travers le Québec par Dicom ou Purolator.

Ensuite, je m’installe à mon bureau et je fais les tâches les plus complexes au niveau de ma concentration (passer des appels, écrire des rapports, etc.). En après-midi, je vais faire des tâches moins compliquées (faire des photos, mettre à jour le site web, entretenir les réseaux sociaux, etc.) et souvent les finir en soirée, quand mes filles sont couchées.

Quels «trucs» conseilleriez­-vous pour améliorer la productivité?                                                                         

Bien connaître ses capacités et y aller avec son propre rythme. Le pire est quand je ne suis pas motivée à faire une tâche. Quand c’est le cas, c’est sûr que ça ne sera pas efficace. Le mieux est alors de faire autre chose ou même de prendre une pause (aller faire du sport ou se promener pour s’aérer le cerveau), puis recommencer plus tard.

Vous êtes meilleure que vos collègues de travail pour…?                                                                                   

Comprendre nos consommateurs(trices) et donc les rejoindre plus facilement. C’est en partie pour cela que je m’occupe des réseaux sociaux et des communications.

J’ai aussi le palais plus développé et une vraie passion pour la cuisine, donc je suis celle qui crée les produits et mes partenaires sont là pour goûter et m’orienter quand j’en ai besoin.

Comment contrôlez-vous la croissance de compagnie?                                                                                         

On a toujours essayé de faire les choses par étapes. Comme je l’ai mentionné, le secteur des algues est tellement nouveau au Québec qu’il est difficile de se lancer en grand sans connaître le marché. On a donc souvent décidé de lancer nos nouveaux produits à petite échelle, en Gaspésie et Bas-Saint-Laurent, afin de les tester et de pouvoir ensuite aller à plus grande échelle. Ça nous permet aussi de pouvoir répondre à la demande qui croit progressivement et adapter ainsi nos méthodes de production.

À propos du design, que votre marque représente/reflète-t-elle?

L’image de marque associée à nos produits d’algues a toujours était importante. En effet, quand on vend des algues, il y a souvent plusieurs préjugés qu’il faut essayer de démanteler et notre image de marque doit refléter le professionnalisme de l’entreprise et la qualité de nos produits. Ainsi, nous avons choisi des designs épurés, dans les tons de vert, bleu et blanc pour représenter notre lien avec la nature, la mer, les végétaux.

De plus, notre logo représente notre nom, soit Seabiosis, qui signifie la Symbiose avec la mer. Ainsi, le logo représente de façon abstraite l’algue et la mer, en forme de yin yang, qui sont en harmonie. Nous ne sommes pas là pour réduire la ressource, mais bien pour s’en nourrir tout en assurant sa pérennité. De plus, la notion de Symbiose chez Seabiosis ne s’arrête pas uniquement au milieu marin, mais aussi au milieu terrestre et social où l’on évolue. Nous voulons créer des relations mutuellement bénéfiques avec notre environnement, nos partenaires, notre communauté, notre région, etc. Et, ainsi se développer ensemble avec le respect de notre environnement.

Design: comment a-t-il été conçu? Par qui?                                                                                                                 

J’ai commencé à dessiner moi-même des ébauches de logo et de couleur, car j’adore le dessin et l’art. Je voulais mettre sur papier ce que Seabiosis représentait pour nous, mon mari et moi. Mais, n’étant pas une spécialiste de design et graphisme, nous nous sommes ensuite tournés vers Médialog, une compagnie de graphisme gaspésienne dont le patron est le beau-père de notre partenaire. Ainsi, la communication entre nous a été très facile pour avoir quelque chose qui nous correspondait vraiment. Et, l’entente est tellement bonne que nous continuons de travailler avec cette compagnie, notamment pour le design des étiquettes ou des supports visuels qui nous accompagnent dans nos événements publics.

site web | facebook | instagram | twitter

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓