Close
Close

Votre panier est vide.

Playlist emo et sushis de la côte ouest – L’entrevue musico-bouffe avec Maryze

Playlist emo et sushis de la côte ouest – L’entrevue musico-bouffe avec Maryze

Durant le premier mois de la crise de la Covid-19, l’artiste montréalaise Maryze a concocté une vidéo collaborative avec plus de 65 personnes à travers le monde. Puisant dans le son électro-pop, la chanson «Muse» met en scène les différentes manières dont les contributeur.ices ont exprimé leur confinement.  

La sortie de «Muse» suit une première année réussie pour l’artiste. En 2019, elle lance son premier EP bilingue Like Moons qui s’est attiré autant le succès public que les éloges de la critique. Certains titres se sont mérité une place dans les listes de lecture d’Apple Music & Spotify, ainsi qu’au palmarès Spotify Viral 50 Canada.

Après la sortie du mini-album, Maryze a entamé une tournée d’un mois aux États-Unis et au Canada. Malgré l’annulation de sa Nord-Américaine printanière, la chanteuse espère pouvoir se produire en Europe en automne. Son premier album complet est attendu au début de 2021 sur l’étiquette Hot Tramp.

Qui es-tu, quel est ton parcours?

Moi c’est Maryze. Je suis une autrice-compositrice-interprète à Montréal, originaire de Vancouver. Je fais de la pop alternative bilingue, teintée de R&B et d’électro.

Comment a démarré ton aventure dans la musique?

Mon papa animait une émission de musique du monde à Radio-Canada quand j’étais petite. Il rapportait plein d’albums de tous les genres, dans toutes les langues chez nous et me les faisait découvrir. Je crois que c’est ça qui a déclenché ma passion pour la musique. J’ai commencé des leçons de piano et de chant très jeune et j’écrivais mes propres chansons dès 7 ou 8 ans.

Comment décrirais-tu ton univers musical?

Mon univers musical est intime, mais rythmé, un peu dark et obsédant… À la fois doux et fougueux.

Quelle est ta relation avec la nourriture?

Ma famille est française et la nourriture a toujours été sacrée chez nous. J’ai appris à prendre le temps de bien manger, et de partager les repas ensemble en famille. Le pire c’est de ne pas avoir le temps de bien profiter de la bonne nourriture!

Si tu étais un plat lequel serait-il?

Un bol de smoothie. C’est mon petit déjeuner préféré: j’aime mélanger plein de fruits avec du lait d’avoine et préparer mon propre granola avec des noix et des dattes. C’est un repas sucré, mais santé, qui peut aussi être un peu salé… Comme moi! [rires]

Si «Muse» était une recette, quels en seraient les ingrédients?

De la crème glacée à la mangue, du piment, de la noix de coco et du Cointreau.

Es-tu aussi douée derrière les fourneaux que sur scène?

Non, absolument pas… Mais la quarantaine aide à améliorer mes recettes!

«Si j’étais une grande diva, je demanderais des muffins, du chocolat noir et du kombucha.»

Qu’est-ce que tu écoutes comme musique lorsque tu cuisines?

Je trouve que la musique des années 80 est parfaite pour cuisiner – les gros hits un peu quétaines, mais amusants et nostalgiques. J’écoute aussi beaucoup de balados lorsque je cuisine.

Quelle est la première recette que tu as appris à faire?

Ce n’est pas vraiment une recette, mais je me prépare des tartines au beurre d’arachide et à la confiture presque quotidiennement depuis l’école primaire.

Quels sont les aliments dont tu ne pourrais jamais te passer et pourquoi?

L’ail rend tout plus savoureux. Les pois chiches sont une bonne source de protéine puisque je suis végane. Le pain parce que je ne pourrais jamais abandonner le gluten volontairement. Les avocats (faut-il vraiment expliquer?) et tous les fruits!

Quel est le pire repas que l’on t’ait servi?

Honnêtement, c’est probablement moi qui me suis servi mon pire repas [rires]! À l’université c’était beaucoup trop de bacon servi dans beaucoup trop de repas.

As-tu des demandes spéciales aux promoteurs de spectacles lorsque tu es en tournée?

Pour l’instant je demande juste de l’eau, mais si j’étais une grande diva je demanderais des muffins, du chocolat noir et du kombucha.

Quel est ton plus gros «fail» culinaire?

Je brûle beaucoup trop souvent mon granola…

…Et ton plus gros «fail» musical?

De tolérer le rabaissement et l’abus systémiques des femmes dans l’industrie de la musique. En début de carrière, on peut penser qu’il faut juste accepter les environnements et les personnes toxiques, mais je suis contente qu’on soit plusieurs maintenant à dénoncer la situation et à partager nos histoires.

Si je t’invite à souper, qu’est-ce que je devrais cuisiner et passer comme musique pour t’impressionner?

Si tu me prépares un délicieux repas végétalien, quel qu’il soit, je suis contente. Et si tu me fais découvrir ma nouvelle obsession musicale en même temps, encore mieux!

Ton dernier repas et la dernière musique que tu écouterais… Si tu devais mourir demain?!

Grosse question! J’écouterais mon mix emo de l’école secondaire (Fall Out Boy, Panic! At the Disco, Paramore, etc.) et je mangerais des sushis de la côte ouest!

Quels sont tes projets futurs?

Je suis en train d’écrire mon premier album complet qui sortira en 202! Ma tournée nord-américaine ce printemps a dû être annulée en raison de la COVID-19, et je ne suis pas sûre si mes dates européennes pourront avoir lieu cet automne. Mais j’essaie d’utiliser cette période de manière créative et d’en profiter pour collaborer virtuellement avec des artistes de partout. Je me sens très inspirée actuellement et j’espère partager de la nouvelle musique et des vidéoclips tout au long de 2020.

🍓 Maryze

site web | facebook | instagram

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓