Close
Close

Votre panier est vide.

Ian-Patrick Thibault, fondateur de Coworking Rive-Sud et directeur général de Continuums

Ian-Patrick Thibault, fondateur de Coworking Rive-Sud et directeur général de Continuums

💥 En collaboration avec Continuums.

 

 

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

J’ai œuvré pendant les 4 dernières années à développer des écosystèmes entrepreneuriaux et je me suis activement impliqué dans le milieu des espaces de travail alternatifs et collaboratifs en créant deux espaces de travail (Longueuil et Brossard) et en cofondant Coworking Québec (un regroupement d’espaces de coworking québécois) en 2018.

Précédemment, j’ai travaillé comme ingénieur industriel auprès de grandes entreprises en me spécialisant en amélioration continue des processus (Lean Manufacturing). Au niveau académique, je détiens un baccalauréat en génie industriel de l’UQTR et un baccalauréat en administration de l’université de Sherbrooke. 

Ian-Patrick Thibault.

Votre emploi et titre actuel?

Fondateur des Espaces de travail collaboratifs de la Rive-Sud inc. (mieux connu sous le nom de Coworking Rive-Sud inc.), Directeur général de Continuums, un OBNL en gestion de projets innovants et cofondateur de Coworking Qc.

Dans quelle ville?

Longueuil.

La Montérégie est la 2e région la plus densément peuplée du Québec et la 2e en importance économique. On y note la présence de grappes industrielles (Clusters, CCTT, etc.), elle est limitrophe à Montréal (facteur attractif), au Saint-Laurent et aux États-Unis. Bref, elle dispose de tous les atouts d’une région forte. On y retrouve tous les secteurs économiques et un très grand dynamisme, malheureusement souvent éclipsé par Montréal.

Un mot pour définir quel type de travailleur vous êtes…  

Travaillant et passionné.

Qu’est-ce qui rend votre compagnie unique? 

Nous avons de grandes ambitions: nous désirons que tous les travailleurs de la Montérégie puissent accéder à un espace de coworking depuis son domicile en quinze minutes, et ce, d’ici à 2030. Pour ce faire, des dizaines d’espaces de coworking, petits et grands, seront créés au cours des prochaines années. Fait non négligeable; ils permettront de décharger les infrastructures de transport, mais aussi de créer de la valeur ajoutée locale pour redynamiser des territoires périurbains et lutter contre le phénomène des villes-dortoirs.

Nous sommes actuellement un des rares espaces de taille moyenne à posséder deux emplacements (Longueuil et Brossard) qui dessert une clientèle variée (grande entreprise, PME, startups et travailleurs autonomes) et travaillons à ouvrir un troisième espace à l’automne 2020.

«Nous sommes passés d’un petit espace de coworking pour startups à un réseau d’espace de coworking multiclientèle pan-montérégiens.»

Quelle est la taille de votre compagnie?

Un employé permanent (fondateur), un stagiaire (en roulement aux 4 mois) et un employé (à engager en février 2020). Notre chiffre d’affaires actuel est de 250 000 $/an.

Quels outils sont essentiels à votre vie? 

Téléphone, internet, ordinateur et ma voiture!

À quoi ressemble votre espace de bureau? 

Je me promène entre mes deux espaces de coworking qui sont constitués à 50% d’espaces ouverts et à 50% de bureaux privatifs. Ce sont des espaces lumineux et fonctionnels qui ont toutes les fonctionnalités nécessaires pour opérer une entreprise (salle de réunion, wifi et café inclus). Je m’assois souvent à la réception puisque c’est un endroit d’où je peux voir tout mon petit monde.

Avez-vous une façon d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail?

Je commence mes journées vers 6h30 afin d’abattre le travail qui me demande de la concentration. Passé 8h00, je m’occupe de mes coworkers et je fais des tâches moins longues (mais très importantes comme faire visiter l’espace aux futurs membres, bâtir des relations avec mes coworkers, entretenir et améliorer l’espace, répondre à mes courriels, etc.). Les interruptions sont assez fréquentes à certains moments, donc je fais des tâches courtes à ces moments-là. Je travaille également les weekends pour me permettre d’avancer certains dossiers plus exigeants.   

Comment contrôlez-vous la croissance de votre compagnie? 

En fonction des opportunités qui se présentent, je choisis celles qui me semblent les plus intéressantes quitte à en refuser d’autres et j’essaye d’ajuster mon plan et de m’entourer pour tenir le fort. En parallèle, j’ai commencé en 2019 à m’entourer de sous-traitants pour les tâches secondaires (comptabilité par exemple) et je suis maintenant prêt à engager un premier employé pour me seconder et me permettre de gérer ma croissance.

«Tu en sauras toujours moins qu’un autre entrepreneur – profites-en pour apprendre -, mais tu en sauras toujours plus que celui qui débute… Aide-le dans ce cas-là!»

Qu’est-ce que votre image de marque souhaite véhiculer?

Nous allons travailler à modifier notre image de marque puisque nous sommes passés d’un petit espace de coworking pour startups à un réseau d’espace de coworking multiclientèle pan-montérégiens.

De prime abord, j’aimerais que notre image de marque représente la facilité d’être en affaires (solutions abordables et flexibles, processus simple) pour toutes les entreprises. J’aimerais que notre image de marque suggère aussi que Coworking Rive-Sud est une référence en hébergement pour les entreprises de la région: on a besoin de bureaux pour 1 mois ou 1 an? 1 espace ou 20 espaces? Appelons Coworking Rive-Sud et ils auront une solution parfaite pour nous!

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à aller au travail chaque jour? 

Le fait de construire quelque chose qui génèrera des revenus passifs. Cela me permettra de me consacrer à mon autre passion, la création de projets innovants, sans m’inquiéter de mes finances. 

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné? 

Voir grand! Ça m’aura pris du temps, mais je commence à y arriver.

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu’entrepreneur?

Cesser d’avancer à petits pas. Le projet du coworking s’est fait très lentement de façon à limiter le risque étant donné que j’étais un nouvel entrepreneur en 2016. 

J’ai développé mon profil entrepreneurial en travaillant constamment à diminuer les dépenses et pas nécessairement à augmenter les revenus puisque je suis plus à l’aise avec la comptabilité qu’avec le développement des affaires. J’ai donc cherché un modèle d’affaires compatible avec ma personnalité.

Depuis, j’ai réussi à trouver un modèle d’affaires qui me va bien et c’est cela qui a pris du temps. En effet, en tant que nouvel entrepreneur dans un secteur en pleine mutation, il y avait peu de références alors la courbe d’apprentissage a été plutôt longue. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Notre beau duo présent au #startupfest ! Merci de nous avoir reçu pour cette journée riche en rencontres et en partage. #tourneestartupfest #longueuil #entrepreneur

Une publication partagée par Continuums (@continuums.ca) le

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite démarrer son entreprise?

Commence petit en gardant ta job, surtout si tu te lances dans un domaine que tu ne maitrises pas à la perfection. Par la suite, trouve un mentor qui va t’aider à accélérer ton développement. Enfin, sois reconnaissant envers ceux qui t’auront aidé et redonne au suivant dès le début… Tu en sauras toujours moins qu’un autre entrepreneur – profites-en pour apprendre -, mais tu en sauras toujours plus que celui qui débute… Aide-le dans ce cas-là!

➡️ Plus d’informations à propos de Continuums et de Coworking Rive-Sud.

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓