Close
Close

Votre panier est vide.

Création d’un fonds au MBAM pour l’acquisition d’œuvres d’artistes sous-représentés dans la collection du musée

Création d’un fonds au MBAM pour l’acquisition d’œuvres d’artistes sous-représentés dans la collection du musée

La Fondation du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) est heureuse d’annoncer la création d’un fonds voué à l’acquisition d’œuvres d’artistes québécois et canadiens émergents et peu représentés dans la collection du Musée. Grâce à un don de l’artiste canado-haïtien Manuel Mathieu et à l’apport d’autres donateurs partageant sa vision, le Fonds Marie-Solange Apollon a pu voir le jour. 
 
Fonds Marie-Solange Apollon
En 2018, Manuel Mathieu devient le premier artiste canado-haïtien à intégrer la collection du MBAM, grâce au Fonds Hélène Couture. Fort de cette chance historique qui lui est ainsi offerte, l’artiste décide d’avoir un réel impact sur le monde de l’art au Québec et entreprend, avec le concours de la Fondation du Musée, de créer le Fonds Marie-Solange Apollon.

Le Fonds Marie-Solange Apollon est le premier du genre qui soit entièrement consacré à l’acquisition d’œuvres d’artistes québécois et canadiens peu ou pas représentés dans la collection du Musée. Il est dédié à une femme qui a eu une place fondamentale dans la vie de l’artiste : sa grand-mère, décédée d’un cancer en 2016. C’est l’acquisition par le musée d’Autoportrait, tableau de Manuel Mathieu représentant Marie-Solange Apollon dans son jardin à Blainville, qui a été le catalyseur de la création du Fonds. Celui-ci est non seulement un hommage à une aïeule bien-aimée, mais il rappelle aussi à tous les artistes qui créent dans l’ombre que leurs histoires comptent.

Grâce à la générosité et au leadership de Manuel Mathieu, ce nouveau fonds encouragera les acquisitions d’artistes, en respectant une parité hommes-femmes, selon les critères suivants :

  • Être peu ou pas représentés dans les collections du MBAM;
  • Être âgés idéalement de 45 ans et moins;
  • Soumettre des œuvres d’art réalisées après l’an 2000;
  • Résider au Québec.

 
Une première acquisition
Le MBAM a pu acquérir grâce à ce fonds une première œuvre: Le chant des oiseaux deLeila Zelli. Artiste montante, Leila Zelli est née à Téhéran en 1981 et est arrivée au Canada en 2004. C’est lors de la résidence Empreintes 2019 au MBAM qu’elle a réalisé le vidéogramme Le chant des oiseaux

Dans des installations numériques in situ, à l’aide d’images médiatiques existantes et de vidéos trouvées sur Internet, Zelli crée des expériences visuelles et sonores qui suscitent un moment de réflexion sur l’état du monde, le rapport à l’Autre et la portée effective de nos gestes sur l’humanité. Dans son travail, Zelli n’est jamais loin de la région qui l’a vue naître. Elle tente de comprendre la source des conflits qui constituent le quotidien des populations du Moyen-Orient et se demande comment ces personnes maintiennent le cap dans des conditions aussi difficiles. Le sort des enfants ainsi que celui des femmes retiennent particulièrement son attention dans l’œuvre proposée ici.

Contrairement à son habitude de puiser ses images sur Internet, comme elle l’a fait pendant la résidence Empreintes au MBAM, Leila Zelli s’est inspirée directement de la collection de céramiques persanes du Musée et a ajouté à son travail de courtes phrases inspirées des gazouillis de Twitter (d’où le # et l’oiseau qui se promène à travers l’écran) et qui portent pour la plupart sur le sort des femmes en Iran depuis la Révolution islamique de 1979. Cette œuvre est très intime, puisque Zelli a porté la burqa jusqu’à son départ de l’Iran avec sa famille.


 
La collection du MBAM
Guidé par des valeurs humanistes d’inclusion et de dialogue, le Musée veut être un vecteur de changement dans la communauté montréalaise et veille à diffuser à travers ses collections la vision d’une société unie et réconciliatrice.

Presque toutes les acquisitions du MBAM dépendent de la générosité de donateurs et collectionneurs qui souhaitent enrichir les collections au bénéfice de notre société. Au fil de ses 160 ans d’existence bientôt, le Musée a rassemblé plus de 43 000 œuvres et il continue d’enrichir ses collections grâce à des personnes visionnaires qui partagent ses visées.
 
D’ailleurs, le Musée souhaite remercier les donateurs qui ont à ce jour généreusement contribué au Fonds Marie-Solange Apollon : Geneviève Clermont, Michael St. B. Harrison, Lilian Mauer, Manuel Mathieu et Michael D. Penner.

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓