Close
Close

Votre panier est vide.

Chef.fe.s de brousse: L’art culinaire réinventé en région

Chef.fe.s de brousse: L’art culinaire réinventé en région

Dans son nouveau documentaire Chef.fe.s de brousse, qui a pris l’affiche le 15 novembre à Montréal après une tournée régionale, Nicolas Paquet nous emmène dans les cuisines de trois prestigieux chef.fe.s québecois.es: Kim Côté, Colombe Saint-Pierre et Pierre-Olivier Ferry.

De Kamouraska à Métis-sur-Mer en passant par Le Bic, ce voyage culinaire nous emmène découvrir un art culinaire identitaire, local et de saison dans les cuisines des restaurants Côté Est, Jardins de Métis et Chez St-Pierre.

«Quel est notre projet de société par rapport à nos ressources disponibles?», interroge devant la caméra Colombe Saint-Pierre, cheffe de l’année lors du premier gala des Lauriers de la gastronomie québécoise en 2018. La cheffe qui collabore avec des producteurs locaux nous parle de la nécessité de privilégier les circuits courts.

Bien ancrés dans leur communauté rurale, les trois artisans culinaires que les caméras de Nicolas Paquet ont suivis au quotidien y sont devenus des acteurs de changement.

Leur cuisine est locale et hautement créative. En exploitant des ressources méconnues comme les boutons de sureau, le géranium odorant, les pousses de mélèze, les chevreaux, le phoque ou l’orignal – amis véganes, certaines scènes du documentaire pourraient vous perturber -, ces artisans de la gastronomie québécoise contribuent à la réinventer tout en s’inspirant de leur territoire. «Cela a poussé ici et c’est servi ici», commente l’une de ces étoiles québécoises qui veulent montrer ce qui peut se faire de meilleur dans leur région à partir du “naturel sauvage comestible ».

Colombe Saint-Pierre. Crédit photo: Nicolas Paquet.

Une réussite qui résulte d’un immense travail. «J’en ai chié», avoue Colombe Saint-Pierre, filmée dans la cuisine de son restaurant. «J’ai poussé mon corps à l’extrême», raconte de son côté Pierre-Olivier Ferry, qui a dû s’arrêter en raison d’une blessure au dos. Mais quelle récompense, lorsqu’on est reconnu par ses pairs et par des clients toujours plus nombreux ! Chez Saint-Pierre, la clientèle a triplé, raconte la cheffe, qui ambitionne de «développer de la fierté dans nos systèmes alimentaires».

Un documentaire savoureux, qu’on espère être bientôt disponible en vidéo sur demande ou de retour dans les salles de cinéma de la province.

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓