Close
Close

Votre panier est vide.

Faustine Zannettacci, directrice artistique et nomade digitale

Faustine Zannettacci, directrice artistique et nomade digitale

Travailler et voyager, cela vous semble impossible? Voici l’histoire de bureau d’une digital nomad convertie!

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Je suis Faustine, j’ai 29 ans. Je suis Corse de naissance, Lyonnaise de coeur, Montréalaise d’adoption et probablement nomade encore en devenir. Je suis créative depuis plus de 8 ans dans le milieu des agences de graphisme et de publicité. J’ai grandi d’infographiste à directrice artistique, en passant par le métier de front-end developer, à travers différents types de structures, d’équipes, de clients, de pays et de cultures. Aujourd’hui, ces expériences m’ont permis d’acquérir une polyvalence, une autonomie et une richesse personnelle pour me lancer à mon compte.

Dans quelle ville travaillez-vous?

Sans bureau fixe. J’ai quitté Montréal pour rejoindre ceux que l’on appelle les nomades digitaux.
J’ai passé plusieurs mois à parcourir l’Asie tout en travaillant. J’ai maintenant un pied à terre à Lyon, mais je reste géographiquement libre et complètement dépendante d’internet.

 

Un mot pour définir quel type de travailleuse vous êtes…

Impliquée.

Qu’est-ce qui rend votre travail unique? 

Ma créativité, ma flexibilité et ma polyvalence.

Quels outils sont essentiels à votre vie? 

La suite Adobe, le Wifi et Spotify.

À quoi ressemblent vos espaces de bureau? 

Dans les meilleurs cas, sur une terrasse en face de la mer ou dans un café instagrammable.
Dans la plupart des cas, sur un bout de table entourée de mon ordinateur, ma tablette graphique, mon carnet de notes et une tasse de thé.

 

Avez­-vous une façon d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail? 

Oui, j’utilise un journal pour m’organiser. J’y note mes échéances et mes to-do pour chaque jour.
À la manière d’un bullet journal, je classe, barre, déplace mes tâches et tente de me fixer des objectifs dans le temps.

Quelles astuces conseilleriez­-vous pour améliorer la productivité? 

Noter, beaucoup. Si je ne peux pas réaliser une tâche dans les deux prochaines minutes, je la note et me libère l’esprit pour me concentrer sur la tâche en cours.
S’organiser, tout le temps. J’utilise des logiciels de productivité comme Monday, pour renseigner et mesurer le temps passé sur chaque client.
Faire des pauses, parfois. Je m’oblige à fermer l’écran quand la situation n’est plus claire et que je suis trop à vif pour prendre du recul.
S’amuser, un peu. J’essaie de voir toujours le côté cool ou l’opportunité dans chaque projet. Même le moins intéressant peut être l’occasion de tester une nouvelle tendance, un nouveau logiciel, une nouvelle démarche.

Vous êtes meilleure que vos collègues de travail pour…

Organiser les partys d’été.

Comment contrôlez-vous la croissance de compagnie? 

Je fonctionne beaucoup par réseautage et suis aidée par une conseillère en développement d’entreprise. Aussi, pour le démarchage, de nombreuses plateformes type Malt ou La Crème de La Crème peuvent aider à avoir des missions.

 

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à aller au travail chaque jour? 

La variété. J’ai la chance d’avoir un métier créatif qui me stimule au quotidien et qui évolue avec son temps. J’aime aller sans cesse à la recherche de nouvelles idées, de nouveaux concepts qui s’adapteront aux besoins de mes clients, qu’ils soient petits ou grands.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné? 

Forza!

Quelle est votre stratégie en ligne?

Cordonnier mal chaussé, je n’ai pas vraiment de stratégie en ligne. Il faudrait que j’actualise mon portfolio en ligne et mes réseaux beaucoup plus régulièrement.

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps?

Planifier et savoir dire non.

Quelles sont vos routines de fin et de début de journée? 

Addict à mon iPhone, je commence souvent par lui dédier mes premières minutes de réveil. Je checke les e-mails et les réseaux. J’enchaine avec le traditionnel café salvateur et bien souvent une séance de sport.
En fin de journée, j’apprécie cuisiner pour me vider la tête et passer du temps entourée.

Quels ont été vos plus grands défis, en tant que travailleuse autonome?

L’administratif et la relation client. Je partage aujourd’hui mon métier de créative avec celui de planificatrice, conseillère, financière, stratège, etc. J’apprends chaque jour à gérer des problématiques qui sortent de ma zone de confort.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite se lancer en entrepreneuriat?

Créez votre propre chemin, vous pouvez emprunter les routes des autres, mais n’attendez pas leurs conseils ou leurs approbations pour avancer. Et au pire, vous pourrez toujours prendre une autre sortie.

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez-vous pas vous passer? 

J’aurais probablement dit mon casque, mais sans ordinateur ni téléphone, ça me semble compliqué!
Laissez-moi plutôt un tire-bouchon pour profiter d’un bon verre de vin.

✈️ Faustine Zannettacci

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓