fbpx
Close
Close

Votre panier est vide.

Nectar lance le Beelab pour parler aux abeilles en milieu urbain

Nectar lance le Beelab pour parler aux abeilles en milieu urbain

Marc-André Roberge est tombé en amour avec une colonie d’abeilles la première fois qu’il a ouvert une ruche. Sa rencontre avec Xavier de Briey, leur fibre environnementale et leurs compétences en ingénierie et design industriel ont fait le reste: la jeune pousse Nectar naît en 2016. À peine deux ans après son lancement, Nectar reçoit le prix du public lors de Foodbytes! Montréal. Imaginée pour les apiculteurs en leur donnant les outils pour mieux gérer leurs ruchers à l’ère technologique, Nectar veut nous faire «dialoguer avec les abeilles».

En 2019, Xavier de Briey et Marc-André Roberge innovent à nouveau en lançant le Beelab pour approfondir l’étude du comportement des travailleuses mellifères en milieu urbain. 8 ruches ont été installées au centre-ville, sur un terrain vague attenant à l’ÉTS, au creux des herbes folles, par l’équipe de Nectar.

Au cours des prochaines années, les capteurs installés dans et autour des ruches vont permettre de mieux comprendre la vie des abeilles et l’impact des villes sur les colonies, d’affiner leurs propres algorithmes et tester les communications sans-fils du futur.

L’équipe de Nectar s’affaire autour du rucher qui compose le Beelab. Crédit: Équipe Nectar.

Le Beelab a été lancé avec le soutien du LabVI, aux côtés de l’ÉTS (et les cofondateurs espèrent bien utiliser les petits génies qui sortent de ces classes pour les aider à développer leurs projets) et au sein du Quartier de l’innovation. Le LabVI a été créé en 2016 par Vidéotron, en collaboration avec Ericsson, pour offrir des infrastructures qui permettent de tester, sur le terrain, des applications visant à améliorer et simplifier le quotidien des Québécois.

Les capteurs Nectar, qui tiennent dans la paume d’une main, installés dans chaque ruche permettent aux apiculteurs de surveiller le comportement des abeilles sans les déranger sans cesse.

Ces capteurs mesurent la bonne santé de la ruche grâce à différentes données (taux d’humidité, poids, fréquence, etc.), qui sont ensuite analysées par les algorithmes développés par l’équipe de Nectar puis transmises, via leur plateforme unique, aux éleveurs qui sont ainsi en constante communication avec leurs abeilles.

Crédit: Équipe Nectar.
Un capteur Nectar installé dans une ruche. Crédit: Carl Atiyeh.

Avec les résultats de ces études, Nectar espère affiner ses instruments pour en proposer des versions améliorées aux apiculteurs et à tous ceux qui s’intéressent à la survie des abeilles.

Ces ruchers au cœur de la ville permettent à Nectar de tester leurs inventions en temps réel, et de faire des démonstrations de leurs produits auprès d’investisseurs potentiels.

🐝 Nectar

site web | facebook | instagram

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓