Close
Close

Votre panier est vide.

Le festival Résonance célèbre l’art du podcast

Le festival Résonance célèbre l’art du podcast

Les podcasts sont tranquillement arrivés dans nos vies ces dernières années. Multiples, libres et audacieux, ils ne sont à confondre ni avec la traditionnelle radio, ni la vidéo, même s’ils en empruntent quelques codes. Parmi les pionniers de cet art nouveau genre, Magnéto est l’une des premières maisons de production québécoises qui se destinent à la conception de balados. Pour une troisième édition, l’entreprise montréalaise présente le festival Résonance qui aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre Phi. 

Pas moins d’une vingtaine d’activités sont organisées durant les trois jours de cet événement qui met à l’honneur le podcast, l’art radio et la création sonore.

Le public est convié à des séances d’écoute collectives, des classes de maître en présence de créateur.trices, des discussions ainsi que des performances en direct. «Les différentes séances, qui vont du vendredi 17h au dimanche 17h, sont pensées de manière à donner l’occasion aux festivalier-ère-s de découvrir des oeuvres qui se distinguent par la façon dont elles font résonner une histoire auprès des oreilles attentives. C’est d’ailleurs en raison de cette ligne éditoriale audacieuse que l’événement parvient à se distinguer dans le paysage de la création sonore et radiophonique internationale où l’événement s’impose déjà comme un rendez-vous incontournable», relève l’équipe de Magnéto.

Cette année, Radio-Canada est le grand partenaire du festival et c’est Marie-Louise Arsenault (animatrice de ​Plus on est de fous, plus on lit) qui a été choisie pour porte-parole. Elle donnera le coup d’envoi des festivités en compagnie de l’invitée d’honneur, l’animatrice française des ondes de France Culture Aurélie Charon le vendredi 6 septembre à 17h30. Cette dernière offrira également une classe de maitre le dimanche 8 septembre à 11h, suivie d’une période de questions avec les participant.es.

Écouter, lire, contempler

Le thème de cette édition est l’écriture invisible. Un sujet pertinent et riche puisque les histoires sonores se dévoilent au gré des voix, des bruits, des environnements musicaux et chaque segment d’un balado est souvent pensé et sélectionné avec précision.

Pour Magnéto, il s’agit également d’une opportunité d’édifier des ponts entre le podcast et la littérature. «L’écriture invisible, ce serait donc le son, revendiquant ce titre malgré sa nature dématérialisée», ajoute l’organisation. Cette thématique qui met en lumière le potentiel créateur du médium sonore traverse toute la programmation. Samedi 7 septembre à 11h aura d’ailleurs lieu un entretien intitulé «littérature et la création radio: une identité commune?».

À ne pas manquer non plus; la séance d’écoute du vendredi 6 à 20h «Lire, c’est vivre» co-réalisée par Marie-Laurence Rancourt, auteure et réalisatrice, et Alexandra B Lefebvre, auteure et réalisatrice, ainsi que la performance en direct du samedi 7 à 23h «Version nocturne: Des voix inquiétées par la fiction» réalisée par Quartier suspect. Dans notre radar se trouve aussi ICI PREMIERE qui abordera le processus de création d’un balado d’enquête le même jour, à 17h30. La chroniqueuse Eugénie Lépine-Blondeau recevra les créateurs derrière le podcast aux accents polar «Disparu(e)s». Pour découvrir toute la programmation, c’est par ici.

Durant la fin de semaine, une librairie Gallimard éphémère s’installera dans le Centre Phi afin de présenter une sélection spéciale d’ouvrages à propos de la radio et du podcast.

Un art émergent en quête de reconnaissance

À travers ce jeune festival, Magnéto souhaite parler du balado comme étant un art à la fois diversifié et à part entière. Depuis sa création, l’entreprise locale se donne le mandat de faire rayonner ce «cinéma pour les oreilles» qui permet d’accéder à une forme neuve de compréhension du monde. «La popularité du podcast est en pleine croissance, et on ne cesse de réfléchir ce phénomène sous toutes ses coutures. Un aspect est pourtant négligé dans cette réflexion; il s’agit de la dimension artistique du podcast. Comme au sein d’autres disciplines, il existe évidemment plusieurs écoles et courants qui regroupent des créateurs aux démarches fort différentes: parmi ces courants, celui du podcast comme discipline artistique est aujourd’hui particulièrement porteur et en voie de reconnaissance», apprend-on.

Résonance s’adresse autant aux écouteurs aguerris de podcasts qu’aux novices et aux esprits curieux. L’équipe organisatrice espère qu’il parviendra à faire résonner, vibrer quelque chose chez chacun.

Pour acheter votre billet, rendez-vous sur le site du Centre Phi.

🎧⚡Magnéto

site web | facebook | instagram

🔎 Continuez votre lecture: Un récit sonore et méditatif de l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac signé Magnéto

 

 

 

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓