Close
Close

Votre panier est vide.

Les expositions à visiter ce mois de juillet à Montréal

Les expositions à visiter ce mois de juillet à Montréal

Juillet sera l’occasion de rencontrer l’univers artistique de nombreux talents puisque la cohésion est à l’honneur avec diverses expos collectives organisées aux quatre coins de la métropole. Pour les promeneurs urbains, on vous conseille de faire un tour du côté du Village et de vous amuser à la Galerie Blanc avec les oeuvres de deux artistes italiens audacieux et provocateurs. Photo, peinture, perlage, concepts communautaires, abstrait et figuratif sont au menu cet été. Voici nos suggestions d’expositions d’art à découvrir ce mois-ci.

〰️ Toiletpaper (Maurizio Cattelan + Pierpaolo Ferrari) à la Galerie Blanc.

«Mi-livre d’artistes, mi-magazine, Toilet Paper est un support mythique de la création contemporaine. Fondé par Maurizio Cattelan et Pierpaolo Ferrari, ils empruntent à la mode, à la publicité, au cinéma, combinant photographie commerciale, récits visuels tordus et imagerie surréaliste pour créer une série de tableaux saisissants.» plus d’infos

〰️ «L’Éveil», exposition collective à la galerie Archive Contemporary. Jusqu’au 18 juillet.

«Partant de l’idée du réalisme magique, « L’Éveil » explore la relation entre ordre et chaos, réalité et artifice, naturel et surnaturel. Ces pièces énergiques abordent les mystères intérieurs du monde naturel, présentant la vie familière d’une manière peu familière et nous rappelant les énigmes inhérentes à notre environnement vécu.» plus d’Infos

〰️ «La suite est incertaine», Pier-Anne Mercier & David Bellemare à la galerie TAP Art Space. Jusqu’au 20 juillet.

«Cette exposition représente leur troisième projet collectif. Réfléchissant sur leur état actuel en tant qu’artistes ayant fini leur Baccalauréat en Beaux-Arts, ils se demandent : où allons-nous à partir d’ici? En guise de réponse, ils ont créé une installation de peinture engageante. Honorant son style de peinture, David Bellemare utilise un seul grand Canvas comme base pour ses créations, le roulant au fur et à mesure que le collage avance. Son utilisation de l’imagerie figurative et référentielle crée son propre langage personnel. À travers ce collage l’artiste révèle l’humour, le cynisme, la peur, les rêves, etc., permettant ainsi au spectateur de plongé dans sa psyché de manière vulnérable et honnête. Grâce à Pier-Anne, la peinture acquiert une forme tridimensionnelle dur à l’intervention de l’installation de la base fait en bois, occupant la majeure partie de la surface d’exposition à TAP. Au cours de cette conversation très intime, les artistes créent un espace de réflexion qui peut -être aussi personnel ou aussi global que le souhaite le spectateur.» plus d’infos

〰️ Exposition collective estivale à la Galerie Youn. Jusqu’au 7 septembre.

Cette exposition collective estivale d’art contemporain réunit pluieurs artistes invités et des artistes de la galerie. Elle présente des œuvres en photographie, en sculpture, en dessin et peinture.

〰️ «Le Phénomène de l’instant présent», exposition collective au Livart. Jusqu’au 4 août.

«Concept vague à la jonction entre le passé et le futur, l’instant présent apparaît comme la manifestation précise de notre situation existentielle, soumise néanmoins à l’autorité de l’éphémère, du « momentané ». Mais peut-on pleinement et consciemment s’approprier cet instant, malgré sa valeur subite et fugitive ? Tout semble avoir lieu via le médium sensible du corps, mais déjà prend-on conscience du phénomène de l’immédiat que celui-ci ne relève que de l’ordre du vécu.»

〰️ «Intuition», Oli-B à la Galerie C.O.A. Jusqu’au 20 juillet.

«L’intuition occupe une partie capitale dans le travail d’Oli-B. Ses oeuvres se construisent au feeling, sans calcul ni dessin préparatoire et sans réel choix de couleurs au préalable. Tout se construit de façon spontanée, selon son inspiration.» plus d’Infos

〰️ «Vidange» à GHAM & DAFE. 6 et 7 juillet.

«Ce projet est le fruit d’un laboratoire de création (microrésidence) intensif de 6 jours durant lesquels les artistes s’inspireront du thème Vidange. Désignant dans un langage commun « ordure », « vidange » peut également signifier: vider pour nettoyer ou rendre utilisable à nouveau.

Nous campons cette expérience au centre de « la journée du déménagement » (1er juillet), réalité bien particulière au Québec et particulièrement exacerbée en région métropolitaine. Les artistes pourront donc s’inspirer concrètement ou de façon conceptuelle des masses d’objets délaissés pour alléger la valse courtement migratoire de leurs anciens propriétaires.» vernissage

〰️ «Ghost Lights (feu-follet)», Marc Séguin à la Galerie Simon Blais. Du 3 juillet au 7 septembre.

«Ces tableaux, d’un peintre clairement issu de la génération X, sont-ils le constat alarmant d’une nature mise à mal ? Sans doute, puisque les impacts des pertes d’écosystèmes sur les espèces animales ne sont plus contestables. Ces mêmes toiles portent toutefois en elles le mode millénaire de régénération des milieux forestiers ainsi que l’espoir d’êtres fantastiques que l’on décrivait autrefois comme des feux-follets, esprits libres ou égarés, joueurs de tours fascinants, parfois hostiles, mais toujours gardiens d’un territoire mythique.» plus d’infos 

〰️ «Les lignes fantômes», Julie Ouellet à la Galerie Simon Blais. Du 3 juillet au 3 août.

«Après quatre années de recherches ayant la forêt de l’île de Carillon comme trame de fond, Julie Ouellet présente aujourd’hui une vingtaine d’œuvres, tant sur bois que sur papier, sous le titre Les lignes fantômes. Cette exposition fait suite à celle de 2018 à la Maison de la culture Frontenac, qui concluait sa maîtrise. L’artiste renoue ici avec la peinture – discipline qu’elle avait délaissée ces dernières années.» plus d’infos

〰️ «Peinture fraîche et nouvelle construction», exposition collective à la galerie Art Mûr. Du 18 juillet au 24 août.

«La nostalgie, nos rapports aux symboles religieux ou la crise de l’environnement sont des sujets qui intéressent les artistes. Ils procèdent alors à un retour en arrière ou un arrêt sur image, ils nous font réfléchir sur le temps écoulé et la fulgurante mutation de nos sociétés.» vernissage 

〰️ «Le large», Anna Eyler & Nicolas Lapointe, Philip Gagnon et Xuan Ye à la galerie AVE – Arts Visuels Émergents. Du 4 juillet au 28 août

«Témoignant à la fois du désir d’évasion et des incertitudes liées à l’exil, le large imprègne l’imaginaire collectif de ses nombreuses acceptions. Que ce terme se soit cristallisé dans des expressions familières telles que « prendre le large » ou « au sens large » atteste de l’ubiquité et de la fascination qui lui sont rattachées. Tantôt mesure qui excède la « norme », qui dépasse et déborde, le large peut revêtir une connotation péjorative et renforcer les stigmas systémiques associés au corps. .» plus d’infos

〰️ «BEADING NOW!», exposition collective à La Guilde. Jusqu’au 21 juillet.

«À travers les oeuvres de Judy Anderson, Catherine Blackburn, Teresa Burrows, Hannah Claus, Ruth Cuthand, Dayna Danger, Sarah Maloney, Audie Murray, Mike Patten, Sylvain Rivard et Nico Williams, Beading now! se veut un état des lieux du perlage.

Cette exposition entend créer un lieu d’échange et de dialogue pour les artistes autochtones et non-autochtones. De plus, dans le but d’encourager un discours intergénérationnel, des objets provenant de la collection de La Guilde font partie intégrante de l’exposition, et ce, afin de créer de nouvelles trames narratives grâce aux oeuvres présentées.» plus d’infos

〰️ «Hors les lignes»Cara Carmina au Centre Culturel Peter B. Yeomans de Dorval. Jusqu’au 23 août.

«Cette exposition présente aux enfants le monde fascinant de l’illustration dans un environnement inspirant #caracarminastyle. Ils découvriront mon amour pour le dessin à travers mes 5 derniers livres jeunesse! Je partagerai avec eux mon histoire et mon processus, ils verront mes dioramas en papier miniatures, mes esquisses et les dessins finaux de mes livres, et même des illustrations inédites.» événement facebook

〰️ «Nos jours heureux – Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel»au Centre Canadien d’Architecture (CCA). Jusqu’au 13 octobre.

«Comment mesurons-nous notre qualité de vie? En quoi consistent les données sur le bonheur? Au cours des dix dernières années, les listes d’indicateurs, d’indices et de classements commandées et produites par des organismes publics et privés, ont transformé notre façon de percevoir et de concevoir les espaces que nous habitons.» plus d’infos 

〰️ «F E U», Fred Laforge & Catherine Sylvain à la Maison de la culture Rivière-des-Prairies. Du 3 juillet au 2 septembre.

«Le Conseil des arts de Montréal en tournée et CIRCA art actuel présentent F E U, commissariée par André-Louis Paré, avec les œuvres de Fred Laforge et de Catherine Sylvain.» vernissage

〰️ «Diving for Dreams», Barbara Steinman à la Fonderie Darling. Jusqu’au 25 août.

«Observatrice attentive de ce qu’elle a jadis nommé les « strates d’impermanence », c’est-à-dire des trajectoires entrelacées du temps et de l’Histoire, des mémoires individuelle et collective, Barbara Steinman invite les visiteurs à une réflexion sur l’espace — sur ce lieu de la Fonderie Darling situé en plein cœur des transformations architecturales radicales et autres aménagements urbains du quartier, et dont le volume incarne à la fois le comble du luxe et comme une espèce en voie de disparition.» plus d’infos

〰️ «>HUM(AI)N» au Centre Phi. Jusqu’au 15 septembre.

«Avec l’essor de la réalité virtuelle, de l’intelligence artificielle, des biotechnologies et leurs effets sur l’évolution de l’être humain, nous sommes plus près que jamais de devenir des demi-dieux, maîtres de notre destinée. Il faut maintenant se poser la question suivante: que signifie être humain, plus qu’humain?

>HUM(AI)N se veut une méditation sur une réalité imminente où les machines ne seront pas distinctes, mais partie intégrante de nous. Réunissant les œuvres technologiques parmi les plus innovantes au monde, l’exposition active les mouvements du corps en interpellant le cœur et les facultés humaines de l’esprit. Des facultés de plus en plus améliorées, modifiées et façonnées par la technologie. Bienvenue dans le futur.» plus d’infos

〰️ «Retailles», exposition collective par Québec Collage à la galerie Marc Gosselin. Du 11 au 14 juillet.

«L’exposition Retailles vous invite à faire la découverte de 10 collagistes québécois ainsi que la connaissance du travail de plusieurs artistes locaux et internationaux au travers une collection d’Art Postal Noir & Blanc exclusive.» vernissage

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓