fbpx
Close
Le Saguenay a vibré au son du festival la Noce

Le Saguenay a vibré au son du festival la Noce

Le festival de musique La Noce de cuir, organisé entre autres par la bande d’Ambiances Ambiguës et Philippe Brach, a ravi les coeurs de toute la zone portuaire de Chicoutimi la fin de semaine dernière. Retour en photos. 

L’événement a comme à son habitude alterné entre les concerts à petit et grand déploiement pour le plus grand plaisir des spectateurs. À la fin de chaque soirée endiablée, la foule a poursuivi la fête en se dispersant dans différents bars et boîtes de nuit de la ville. La troisième édition sous le signe des Noces de cuir – pour rendre honneur aux traditions – s’est tenue du 4 au 6 juillet. On vous présente ici quelques coups de cœur suivis d’une galerie photo. 

Anna Frances Meyer, l’invitée d’honneur du festival cette année en remplacement de Serge Brideau, a porté des tenues en cuir mémorables.

Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Voir Naya Ali gagner une foule timide jusqu’à la faire exploser d’énergie. 

Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Yonatan Gat et les Eastern Medecine Singers se sont récemment produits à Sala Rossa à Montréal, mais dans le contexte de La Noce, le moment s’est révélé d’autant plus magique. Entourés d’une foule regroupée tout autour du stage, les chanteurs issus des Premières Nations américaines jouent du tambour algonquin, et chantent dans les dialectes Wampanoag et du Massachusetts pendant que Yonatan les accompagne armé de sa guitare électrique. L’audience est entrée dans une sorte de transe, hypnotisée par les rythmes. 

Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Alaclair Ensemble a livré ses chansons au sommet d’une montagne, sous l’ombre d’une gigantesque croix. C’était le seul spectacle secret, mais ô combien réussi, du festival.  Avertis par une alerte sur leurs cellulaires par le biais de l’application mobile, les festivaliers ont attrapé leur prochain autobus pour profiter de cette prestation énergique comme seule la formation sait le faire. 

Alaclair Ensemble sur la montagne. Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Les Louanges ont quant à eux conquis une foule extatique. Dès les premières notes, elle chantait déjà aussi fort que l’auteur-compositeur Vincent Roberge. Il faut souligner également l’importance du saxophoniste au timbre à couper le souffle. 

Vincent Roberge, alias Les Louanges. Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Laurence-Anne était entourée de ses musiciens et de plantes vertes dans l’installation Sirius XM. Elle a tranquillement réveillé les festivaliers dans le sympathique café l’Érudit situé dans un bâtiment historique. 

Tout le reste a contribué au succès de l’expérience est réussie: regarder OJO à l’œuvre en direct, pénétrer dans l’installation performative opérée par Marie-Pier Meilleur, la kyrielle de foodtrucks  sur place, les zones de relaxation, le Saguenay qui borde le lieu et bien sûr, la tente où des mariages ont été célébrés toute la fin de semaine entre autres par Mélanie Venditti et Gab PaquetChapeau enfin aux efforts déployés pour mettre sur pied une programmation diversifiée et inclusive.

Les mariages célébrés par Mélanie Venditti et Gab Paquet. Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Bref, garrochez-vous au Saguenay l’an prochain pour la Noce de Froment! Comment feront-ils pour adapter le thème dans un contexte de festival? On peut certainement compter sur la folie créatrice de Philippe Brach et ses associés pour nous surprendre encore l’an prochain. 

Pour toutes les photos du festival, c’est par ici! 👇

Merci de respecter le travail des photographes et de solliciter leur accord avant d’utiliser les photos. Tous droits réservés Camille Gladu-Drouin.📸

🎼🎵Festival la Noce

site web | facebook | instagram

 

 

Close