Close
Close

Votre panier est vide.

Le Festif! de Baie Saint-Paul souffle dix bougies

Le Festif! de Baie Saint-Paul souffle dix bougies

Jeudi dernier marquait le lancement de la 10e édition du festival de musique le Festif! Ancré dans la magnifique ville de Baie-Saint-Paul, celui-ci a de nouveau réussi à se surpasser et surprendre les 40 000 festivaliers réunis au courant de la fin de semaine. 

C’est d’ailleurs un chiffre record pour la municipalité qui compte normalement autour de 7 000 habitants. Comme dirait la dame du casse-croûte: «Ça a bougé!» Pour les 10 ans de l’évènement qui n’a rien à envier aux festivals de grande envergure – avec un budget estimé à 1,8 million de dollars -, les organisateurs ont su cristalliser la magie de l’endroit.

Sans avoir inventé le concept des concerts secrets, les organisateurs ont réussi dans les dernières années à le développer à son maximum, notamment par le biais d’une application qui avertit les festivaliers entre 30 minutes et une heure à l’avance. Cette année, KNLO, Bernard Adamus, Guillaume Beauregard, Pomme et Philémon Cimon se sont prêtés au jeu, sur le coin d’une rue, à la marina ou bien dans la cour d’une certaine Johanne. Dans la série Les Imprévisibles, les spectateurs ont même eu droit à Kevin Parent et à la légendaire Marjo qui s’est jointe à Dumas et Sarahmée pour chanter «Illégale» sur une décapotable rouge.

Marjo. Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

La formule investit complètement la ville. Baie-Saint-Paul fourmille de musique et de fête avec comme épicentre le parvis de l’Église où tout le monde afflue le soir venu. De l’animation de rue et des camions-restaurants parsèment les parcours. Ils sont le théâtre de moments uniques où le festivalier se sent choyé d’avoir accès à ses artistes préférés dans des formules intimes, sur des scènes non conventionnelles.

La scène flottante Radio-Canada illustre parfaitement la belle folie et l’audace du Festif! Flottant sur la rivière du Gouffre. Devant quelques dizaines de spectateurs installés sur des trippes gonflables ou des kayaks, elle a de quoi surprendre. Pour le public sans billet, la scène était tout de même accessible sur les berges et à partir du pont, où la foule s’est regroupée en masse pour assister aux prestations toujours aussi fortes de Bleu Jeans Bleu et de Jérôme 50.

Safia Nolin. Crédit photo: Caroline Perron

Nous avons pu voir Safia Nolin ouvrir les spectacles secrets du feu de camp, dont un artiste caché était à l’honneur chaque soir à minuit. À son habitude, la chanteuse a ému le public avec ses mélodies à tirer des larmes, quelques reprises et la participation de Pomme. Quelques pépins sur le plan de l’éclairage et du son ont été repérés, puis corrigés lors des performances de Geoffroy et Jérôme 50 qui ont foulé la scène les deux soirs suivants.

Crédit photo: Jay Kearney

La plus grosse scène a offert des prestations enlevantes parfois à guichet fermé comme ceux de Gogol Bordello, artistes gipsy punk de renommée internationale et de Québec Redneck Bluegrass Project qui ont performé devant une foule complètement extatique où plusieurs festivaliers «body surfaient» souvent plusieurs à la fois.

Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Les Louanges a donné le coup d’envoi du Festif! cette année où il a annoncé la sortie d’un EP pour septembre. La grande Marjo et Les Trois Accords ont également connu des moments exaltants avec les spectateurs qui chantaient parfois plus fort qu’eux! Une piste de danse endiablée s’est également formée sous une pluie torrentielle suivie d’un arc-en-ciel pendant les chansons de The Brooks.

Les Trois Accords. Crédit photo: Caroline Perron
Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Les prestations sur le Quai demeurent l’un des temps forts du festival. Se laissant bercer par la brise du fleuve, les festivaliers ont pu apprécier le saxophone et la voix feutrée de Laurence-Anne, dont le groupe était vêtu de mauve et jaune pour l’occasion. L’air salin du fleuve et les cris des goélands ont également accompagné Ariane Moffatt, Émilie Clepper, Tire le Coyote, Émilie Khan et les Hay Babies. Celles-ci ont clôturé le festival dimanche midi, dans une atmosphère zen où les festivaliers ont gardé le sourire malgré la fatigue lorsqu’ils ont chanté en chœur un joyeux anniversaire au Festif! Un brunch costaud a été servi aux rescapés du festival à la marina pendant qu’Anna des Deuxluxes accompagnait le trio à la flûte traversière.

Les Hay Babies. Crédit photo: Camille Gladu-Drouin

Il faut également noter les efforts de l’organisation pour un festival écoresponsable, notamment grâce à l’utilisation de verres réutilisables, mais aussi aux nombreux points d’eau qui ont permis aux festivaliers de remplir leurs gourdes Festif! sans devoir acheter des bouteilles d’eau. Un système de compostage a également été mis sur pied.

Bref, le 10e anniversaire du Festif! de Baie-Saint-Paul a su répondre aux grandes attentes qui pesaient sur le festival en se surpassant encore cette année. Reste à voir si le festival sera victime de son succès dans les prochaines années et réussira dans l’engouement à conserver l’aspect chaleureux, convivial et digne d’une réunion de famille qui lui confère tout son charme.

🥳 Découvrez toutes nos photos du Festif! ↩️

Merci de respecter le travail des photographes et de solliciter leur accord avant d’utiliser les photos. Tous droits réservés Camille Gladu-Drouin.

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓