Close
Joëlle Paquet, propriétaire de Mano Verde

Joëlle Paquet, propriétaire de Mano Verde

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Après beaucoup trop d’années d’études à obtenir des diplômes qui ne mènent pas nécessairement à un emploi (photographie, Histoire de l’art…), à travailler dans les restos et bars pour payer tout ça, c’est pendant un stage en archivistique que l’opportunité s’est présenté de reprendre le flambeau de Mano verde, une entreprise fondée en 2005 qui avait besoin d’un peu d’amour et de restructuration. Je n’étais pas business pour deux sous et je ne connaissais rien aux plantes. Méchant contrat. Un an plus tard, je faisais le choix de faire de ce projet mon activité première et de m’investir complètement pour faire grandir l’entreprise.

Votre emploi et titre actuel?

Entrepreneure: savoir faire chacune des tâches dans une entreprise, «apprendre su’l tas» comme on dit.

Dans quelle ville?

À Montréal.

Un mot pour définir le type de travailleuse que vous êtes…

Persévérante.

Qu’est-ce qui rend votre compagnie unique? 

C’est assez simple, on est la seule compagnie locale qui offre ce produit. On le trouve aux États-Unis et en Europe, mais pas ici. Nous fabriquons les produits à la main, ici à Montréal.

Quelle est la taille de l’entreprise?

C’est encore très petit, j’ai de l’aide à la production dans les périodes de rush, et mon associée s’occupe de tout ce qui est finances et comptabilité. Sinon je réussis à gérer le reste pour l’instant.

https://www.instagram.com/p/BwHXaDWgM07

À quoi ressemble votre espace de bureau?

Mon bureau a l’air un peu messy, mais chaque item a sa place et son utilité, ça s’applique aussi au reste de l’atelier, un bordel ergonomique!

Avez­-vous une façon particulière d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail?

J’ai des listes de priorités et je les révise en début de journée, et j’adapte au fur et à mesure quand il y a des imprévus ou des problèmes à régler. Savoir où on s’en va rend plus efficace et réduit le stress.

Quels «trucs» conseilleriez­-vous pour améliorer la productivité?

Comme je disais plus haut, évaluer ses priorités et bien organiser son temps est la base pour une meilleure productivité à mon avis. J’ajouterais que notre mode vie personnel influence directement notre énergie au travail, donc vous me voyez venir… Sommeil, exercices, nutrition, etc. Je ne suis pas nécessairement un exemple là-dessus par contre!

Vous êtes meilleure que vos collègues de travail pour…

Je connais bien nos produits, donc je sais mieux les vendre.

Comment contrôlez-vous la croissance de Mano Verde?

J’y vais à mon rythme en évitant de sauter des étapes.

À propos du design, qu’est-ce que votre marque représente? 

Le design coloré et dessiné reflète le côté ludique et vivant de l’agriculture urbaine, il attire le regard et se démarque dans un présentoir ou des étalages.

Comment et par qui ce design a-t-il été conçu? 

Toutes les illustrations ont été faites par Tamara, l’ancienne copropriétaire. Sauf pour la nouvelle gamme «minipots», j’ai travaillé de pair avec un ami pour les réaliser. J’ai pour but de faire moi-même tous les futurs design.

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à aller au travail chaque jour?

Être son propre patron permet de travailler à sa façon, à son rythme. Et peu importe ce qu’on entreprend dans une journée, c’est dans l’intérêt de l’entreprise, et donc de son propre avenir, pas le choix d’être motivée. Mais ça vient tout seul.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné?

Pour que ça fonctionne, il faut s’investir à 100% (300%!), sinon c’est pédaler dans le vide. Il y a aussi Elvis Graton: «think big sti» lol.

Quelle est votre stratégie en ligne?

Je fais le plus d’événements possible pour que tout le monde ait un contact réel avec nous et l’objet. Il y a automatiquement un impact sur les ventes en ligne après avoir rencontré les gens et avoir échangé avec eux. Rester actif sur les réseaux sociaux fait partie des stratégies, mais j’ignore à quel point ça impacte les ventes.

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps?

L’organisation. J’essaie de rendre homogène mes journées, c’est-à-dire me concentrer sur un aspect ou une tâche précise et maximiser mon temps, je fais la même chose avec les déplacements.

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu’entrepreneure?

Croire en mes capacités de gérer une entreprise et prendre des décisions importantes, suivre mon instinct malgré mon manque d’expérience. Accepter qu’on ne peut pas toujours faire confiance aux autres en affaires est un bon coup à prendre, on apprend à miser sur soi avant tout.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite démarrer sa propre compagnie?

Trouver des gens de confiance pour nous aider et nous accompagner dans le processus de démarrage. Bien étudier le marché, ça ne sert à rien d’offrir un service ou un produit dont personne n’a besoin. Y aller étape par étape, vaut mieux partir à point…

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez-vous pas vous passer?

Ma ceinture d’outils et ses 48 compartiments que j’utilise quand je suis en production.

Mano Verde

site web | instagram | facebook

Close