fbpx
Close
Mélodies aigres-douces et biscuits Oreo – L’entrevue bouffe non conventionnelle d’Emilie Kahn

Mélodies aigres-douces et biscuits Oreo – L’entrevue bouffe non conventionnelle d’Emilie Kahn

La harpiste, chanteuse, compositrice et auteure nous emmène au coeur d’un univers éthéré et empreint de mélancolie avec Outro. Un effort plus intime encore qui dévoile toute la poésie de l’artiste, où l’ombre et la lumière semblent jouer délicatement. À l’écoute de ses morceaux, on ressent comme un vent neuf se déclarer pour la musicienne.

Elle présentera son nouvel album sur la scène du Centre Phi de Montréal le 7 mars prochain, et à La Méduse de Québec le 4 avril.

En attendant de la voir en concert, on a parlé cuisine et «fails» avec Emilie Kahn. On sait dorénavant que cette dernière est plus agile avec sa harpe que des chaudrons, mais on ne peut s’empêcher de continuer à admirer et se laisser porter par ses sonorités douces-amères. 

https://www.instagram.com/p/BtoHO9mAPH2

Qui êtes-vous, quel est votre parcours? 

Je suis Emilie Kahn, harpiste-chanteuse-auteure-compositrice-interprète. J’écris des chansons depuis que je suis ado et j’ai commencé à faire ça plus sérieusement comme métier quand j’ai commencé à jouer de la harpe à 19 ans.

Comment décririez-vous votre univers musical?

Sombre, mélancolique, intime, coloré, mouvementé.

Quelle est votre relation avec la nourriture?

Je passe beaucoup entre les deux extrêmes de voir la nourriture comme subsistance pour me donner de l’énergie et me garder en santé, et de manger pour le plaisir/me divertir – genre je vais passer une semaine à me demander si j’ai eu toutes mes vitamines et après passer la fin de semaine à manger deux sacs de chips et 20 beignets.

Êtes-vous aussi douée derrière les fourneaux que sur une scène?

Ouf, pas tant, haha! J’ai quelques plats «go-to», genre mon préféré, c’est un cari vert style Thaïlandais au lait de noix de coco avec plein de légumes et du tofu, mais c’est rare que je pogne le mood pour cuisiner. Je suis plus du genre à commander du take-out.

Quelle musique écoutez-vous lorsque vous cuisinez?

Si je cuisine, normalement, c’est parce que je suis dans un bon mood et que j’ai de l’énergie, donc je mettrais plutôt du hip-hop qui bouge un peu, genre le dernier album de Vince Staples joue souvent dans ma cuisine ces temps-ci. Sinon, je mets souvent un podcast.

Si Emilie Kahn était une saveur, quelle serait-elle?

Aigre-doux, sans aucun doute.

Si Outro était une recette, quels en seraient les ingrédients?

3 tasses de tristesse, marinée dans le regret, recouverte d’une sauce sucrée.

Votre dernier repas et la dernière musique que vous écouteriez… Si vous deviez mourir demain?!

Sérieux, je pense que je mangerais genre trois Beyond burgers de chez A&W en écoutant «Have One On Me» de Joanna Newsom en braillant.

Avez-vous des demandes spéciales aux promoteurs de spectacles lorsque vous êtes en tournée?

Plein, plein de fruits et des biscuits Oreo.

Quel est votre plus gros «fail» culinaire?

Je ne réussis jamais à faire des crêpes véganes comme dans les photos, ça finit toujours par être full liquide, haha! Mais j’adore les crêpes et le brunch, aidez-moi quelqu’un.

…Et votre plus gros «fail» musical?

J’ai déjà essayé de faire du rap en secret, mais c’est un skill que je n’ai vraiment pas… Plus jamais!

Emilie Kahn

site web | facebook | instagram | youtube

Close