Close
Close

Votre panier est vide.

Concours Mouvement: Le tremplin des entreprises novatrices de demain

Concours Mouvement: Le tremplin des entreprises novatrices de demain

Destiné aux entrepreneurs dont le projet est porté par un réel impact social, économique et/ou environnemental, le concours Mouvement imaginé et organisé par Novae en est à sa quatrième édition. Le 12 février prochain aura lieu le dévoilement du projet gagnant au bar Cicchetti. Retour sur les aspirations et l’évolution de ce programme.

Le concours Mouvement a été créé il y a quatre ans afin de mettre en lumière et stimuler la fibre entrepreneuriale locale. Au départ, de nombreux candidats étaient invités à déposer leur projet; des initiatives étudiantes à celles d’entrepreneurs chevronnés, en passant par les propositions communautaires. Cette année, les organisateurs ont toutefois décidé de ne plus accepter des plans d’affaires trop «embryonnaires», nous précise le président et fondateur de Novae Mickael Carlier. «Pour cette 4e édition, on a sélectionné des personnes qui sont vraiment en affaires ou se lancent réellement en affaires», précise-t-il.

Novae mise cette année sur des projets faisant preuve d’une forte démarche entrepreneuriale, indépendamment des années passées en affaires. «On s’est rendu compte que les projets qui nous séduisaient le plus étaient des projets un peu plus matures, car on sentait qu’il y avait un vrai potentiel de réalisation et d’impact.» Un potentiel que le concours veut continuer à faire croître.

Lors de la sélection, le statut juridique importait peu. OSBL, startups, coopératives, travailleurs autonomes ou compagnies déjà établies étaient tous les bienvenus.

Mickael Carlier. Crédit: Sylviane Robini.

 

Parmi les neuf PME qui forment la cohorte de cette année, les expériences et les profils varient. EcoloPharm, par exemple, existe depuis une dizaine d’années déjà, alors que CANOtogo et Topo en sont encore à leur phase de lancement et de tests.

Développer les forces et les réseaux

Pour s’adapter aux besoins des participants, le concours a également transformé son offre. Face à la multiplication des incubateurs dans la métropole, Mouvement se positionne à présent comme un catalyseur en développement d’affaires et de ventes. «Nous mettons les participants en relation avec des ressources et des contacts potentiels, avec tout un écosystème pour développer leur entreprise, souligne Mickael Carlier. Ultimement, on travaille sur comment ils peuvent multiplier leurs réseaux, leurs ventes et donc leur croissance à travers ce que nous avons à leur offrir.»

Le concours ne vise pas seulement à faire gagner l’un d’entre eux, mais souhaite notamment fortifier leurs ambitions et modèles d’affaires. «Lorsqu’on a choisi les PME, on s’est demandé comment, collectivement, on pouvait aider ces entreprises, les amener ailleurs, créer des collaborations uniques entre petites organisations et grandes entreprises afin de maximiser leurs portées.»

En effet, depuis l’automne 2018, les entrepreneurs sélectionnés participent à une série de rencontres et d’ateliers en ce sens. Ces groupes de travail ont lieu avec les partenaires corporatifs de Mouvement, à savoir Loto-Québec, Keurig et Cascades, et au sein des locaux de trois incubateurs montréalais différents (Maison Notman, La Gare et Esplanade) pour «encore une fois, multiplier les caisses de résonance», précise Mr Carlier, prodiguer des conseils différents et insuffler des visions hétéroclites.

«[C’est] très plaisant de voir des projets qui ont un vrai impact et bouleversent une industrie, transforment des façons de faire dans un certain secteur.»

La Maison Notman est très orientée sur les technologies, ce qui n’est pas le cas de toutes les PME candidates. Mais Novae pense opportun et stratégique de leur faire prendre conscience de l’existence de ces organisations plus nichées, car le besoin pourrait se faire sentir plus tard. «On recherche avant tout à décloisonner. C’est toujours pertinent qu’ils rencontrent d’autres écosystèmes entrepreneuriaux.»

Une compétition en cohésion

Dans cette nouvelle formule, un prix en argent est toujours à la clef. La bourse Loto-Québec, d’une valeur de 10 000$, sera attribuée lors de l’événement final le 12 février. Mais Mickaël Carlier estime que les neuf PME ont déjà gagné en étant sélectionnées. «Ceux qui ne gagnent pas repartent avec beaucoup d’expérience et de feedback. Ils gagnent en notoriété avec ce qu’on écrit sur eux, et en contacts à travers les rencontres. Ça peut leur prendre six mois, voire un an avant de cogner à la porte de Loto-Québec par exemple, mais l’accès privilégié à ces personnes fait gagner du temps.»

Novae, qui se définit comme étant le média de l’économie positive et engagé, a souhaité façonner un concours basé avant tout sur la collaboration. Les participants ont été confrontés par les entités organisatrices, mais aussi par eux-mêmes ces derniers mois. «On les fait travailler ensemble, indique Mickaël Carlier. Par exemple, lors de la dernière rencontre, nous avons fait un tour de table où chacun dévoilait une ou deux problématiques principales auxquelles il est confronté aujourd’hui et chaque PME y va ensuite de ses propositions, de ses contacts et de ses conseils.»

Les organisateurs de Mouvement s’entendent pour dire que le concours se situe plus au niveau du co-développement que de la compétition traditionnelle où chacun défend son projet individuellement.

Le berceau de projets audacieux

Parmi les anciens participants, Mouvement peut se targuer d’avoir vu les balbutiements de quelques projets à fort impact. Citons entre autres LOOP Mission et ses jus qui luttent contre le gaspillage alimentaire, MR-63 et son ambition colossale de réutiliser des vieux wagons de métro au service de la culture locale, Bois Public qui offre une seconde vie aux arbres abattus ou encore ÉAU qui démocratise tranquillement l’hydroponie et l’agriculture urbaine.

«Ça fait 12 ans que Novae existe et, en permanence, on a identifié et mis en avant des pratiques qui au fil du temps sont devenues plus “normales”, déclare le fondateur. C’est sûr qu’on entend parfois plus parler de certains projets, mais ça c’est normal, c’est l’entrepreneuriat. Ça reste très plaisant de voir des projets qui ont un vrai impact et bouleversent une industrie, transforment les façons de faire dans un certain secteur.»

Tremplin pour les visionnaires en affaires, Mouvement porte la mission principale du média: valoriser et aider les compagnies qui dessinent des alternatives et des solutions innovantes à des problématiques sociales et environnementales. «Il fallait absolument que ces compagnies aient un impact clairement identifié dans leur modèle d’affaires, que ce soit un projet innovant […] qu’elles répondent à un besoin ou un défi dans notre société.»

Cette année, les neuf projets se déploient dans plusieurs secteurs.

Température 360 met en place la supervision d’entrepôts réfrigérés à l’aide de technologies sans fils, Muses Urnes Design conçoit des urnes funéraires écologiques destinées à devenir des plantes, Gallea veut promouvoir les artistes émergents tout en stimulant l’économie locale, Topo créé des contenants réutilisables ergonomiques, Technologies Ecofixe a développé des systèmes de traitement des eaux extérieures non polluants, Sera Santé Communautaire rend les soins de santé plus abordables pour tous, EcoloPharm fabrique des emballages écoresponsables pour les médicaments, Arrivage souhaite ouvrir les portes du marché des professionnels de l’alimentaire aux petites fermes et aux artisans locaux et CANOtogo a conçu un système de vaisselles réutilisables et connectées.

Le dévoilement du projet gagnant du 12 février 2019 est ouvert au public et donnera le ton pour la suite des aventures entrepreneuriales de chacun. L’inscription est obligatoire.

〰 Novae

site web | facebook | instagram

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓