fbpx
Close
Santé Bien Cultivée: La première année en affaires

Santé Bien Cultivée: La première année en affaires

Créer une entreprise n’est jamais évident, passer au travers de sa première année d’activité encore moins. Pour nous, plusieurs compagnies reviennent sur leurs premiers mois d’entrepreneuriat et se confient sur leurs échecs, mais aussi leurs aspirations, tout en offrant quelques conseils au passage. L’apothicaire certifié biologique Santé Bien Cultivée fondé par l’entrepreneure prolifique et ancienne leader en publicité Monica Ruffo il y a presque deux ans propose des suppléments alimentaires naturels. Alors que plusieurs lui déconseillaient de lancer une entreprise dans ce domaine, elle n’a pas hésité à concevoir des chargeurs meilleurs pour la santé.

C’est lorsqu’elle prend sa santé en main activement, atteinte alors d’un cancer, que l’idée germe dans l’esprit de Monica Ruffo: créer des suppléments bios avec des ingrédients végétaux les plus efficaces possible, sans substance synthétique ni agent de remplissage nocif. Un défi pertinent puisque les suppléments sur le marché sont loin d’être 100% naturels. Cela lui prendra deux années avant de dénicher les meilleures productions de fruits, de légumes et d’herbes biologiques au pays, mais à l’été 2017 Santé Bien Cultivée voit le jour. Sa fondatrice et son équipe font ainsi de la transparence leur atout; tous les composants sont spécifiés sur la boite et les clients reçoivent en plus une carte prodiguant quelques conseils santé.

Sans jamais promettre à ces derniers une cure magique ou une guérison miraculeuse, l’entrepreneure demeure certaine que le maintien de la santé passe forcément par une alimentation saine complétée par des suppléments faits de bons ingrédients qui viennent aider là où il y a des carences et des besoins.

Aujourd’hui, la gamme de la jeune entreprise s’étend à cinq sortes de suppléments. Un chargeur antioxydants pour lutter contre le stress, un chargeur anti-inflammatoire pour soulager les douleurs, un chargeur relaxation pour celles et ceux qui font travailler fort leur mental, un chargeur énergie pour soutenir la concentration et l’effort et un chargeur vitamine D pour l’hiver et le manque de luminosité. Bref, ces suppléments aident à maintenir l’équilibre de nos systèmes immunitaires et Santé Bien Cultivée souhaite surtout être l’apothicaire à qui vous pouvez vous fier. On discute de ce lancement en affaires avec sa fondatrice.

Bonjour Monica! Après avoir oeuvré en publicité pendant de nombreuses années et vous être battu contre la maladie, vous avez changé de cap… Pouvez-vous nous parler un peu de votre carrière?

Je pense sincèrement que quoi qu’on fasse dans la vie, l’important c’est d’en être passionné. Durant les années où j’ai œuvré en publicité et en communication, j’étais très stimulée et passionnée par mon métier. Par contre, lorsque j’ai eu mon cancer du sein, ça faisait déjà un moment où je me sentais moins passionnée et que je me questionnais sur ce qu’allait être ma prochaine étape.

J’étais déjà très intéressée par le domaine de la santé, j’y ai donc vu une opportunité!

Ce qu’il ne faut jamais oublier, c’est qu’au courant de notre carrière on peut être stimulé par quelque chose qui ne nous stimulera plus 10 ans plus tard. Donc il faut être ouvert au changement et à l’écoute. Des fois, ça implique de retourner sur les bancs d’école. On a tendance à croire qu’il faut aller à l’école rapidement dans la vie et à un jeune âge, mais pourtant, l’école ça peut se faire à n’importe quel âge. Qui sait ce que je ferai dans 10 ans?

Quelle est l’histoire derrière votre compagnie Santé Bien Cultivée?

L’objectif premier est d’avoir un impact significatif dans la vie des gens en démystifiant et en simplifiant la santé et le bien-être et les moyens d’y accéder. Rien ne me fait plus plaisir que de recevoir un commentaire de quelqu’un dont la santé a été touchée par nos produits.

Pourquoi avoir décidé de vous lancer dans la production et vente de suppléments végétaliens, naturels et certifiés biologiques?

Pour la simple et bonne raison qu’il n’y avait aucun supplément de la sorte sur le marché et que j’en cherchais pour moi!. Nous sommes d’ailleurs toujours les seuls. Nous offrons des produits sains et 100% transparents.

Comment résumeriez-vous les débuts de votre compagnie?

Magique! Il y a eu tellement d’heureux hasards, de gens incroyablement talentueux et généreux et d’événements surréels depuis le lancement. C’est comme si l’univers conspirait pour nous disait que nous sommes sur la bonne voie.

Après un peu plus d’un an en affaires, comment votre perception de votre compagnie et de votre projet a-t-elle évolué?

Fondamentalement, la perception, la mission et l’intention sont les mêmes. Ce sont les moyens qui évoluent. C’est beaucoup plus rapide que ce que je l’aurais imaginé. C’est très stimulant de voir ça, mais ça implique aussi beaucoup de travail et de constance.

Quelle est la chose la plus importante que vous ayez apprise grâce à Santé Bien Cultivée?

Qu’il est crucial de garder le cap toujours, surtout en commençant une entreprise disruptive, qui va à l’encontre d’une industrie établie. Je ne peux pas vous dire combien de gens m’ont dit que ce que j’entamais était impossible à faire pour mille et une raisons. Même quelques semaines après notre lancement, alors qu’on parlait déjà de nous dans les médias, quelqu’un dans une agence numérique m’a dit que notre marque était «incohérente». En fait ce qu’il voulait dire c’est qu’on se différenciait complètement du reste de l’industrie et que pour lui, ce n’était pas une bonne chose. Il fallait se ranger et faire du marketing comme les autres compagnies de suppléments pour réussir. Une chance que je ne l’ai pas écouté!

Votre image de marque est colorée, authentique et soignée. On imagine que votre solide background en publicité est un atout pour le branding et le marketing de votre startup. Est-ce que vos expériences professionnelles passées vous ont en effet été utiles afin de bien diriger votre projet ?

Absolument! À 100 % toutes mes expériences antérieures me sont pertinentes aujourd’hui. Non seulement mes expériences, mais mon réseau de contacts aussi. C’est un aboutissement de tout ce que j’ai fait dans ma vie. Il est important de se souvenir qu’aucune expérience n’est inutile ou perdue dans la vie.

Quel a été votre plus grand défi jusqu’à présent avec Santé Bien Cultivée?

Je dirais d’avoir les moyens de nos ambitions. Notre croissance se déroule hyper bien, mais il faut être stratégique dans le financement. Nous sommes maintenant disponibles chez de gros détaillants (Provigo et Maxi au Québec) ce qui signifie donc que nous devons préparer l’inventaire bien en amont d’être payé.

Comment appréhendez-vous aujourd’hui votre rôle d’employeur et cheffe d’équipe?

Nous sommes une équipe d’experts et nous nous complétons tous à perfection. De mon côté, mon rôle est d’assembler et d’inspirer la meilleure équipe possible, assurer la croissance, et continuer de partager notre vision et notre passion. Mais dans les faits parce qu’on est une jeune entreprise finalement, je fais un peu de tout dans le quotidien.

Qu’est-ce qui vous inspire et motive à aller au travail chaque jour?

Je suis une bâtisseuse, j’aime créer, transformer, changer le monde, faire une contribution significative à la vie des gens.

Lors des premiers mois d’activité, quelle a été votre principale erreur et comment avez-vous réussi à rebondir?

Ce fut de sous-estimer le financement nécessaire pour soutenir notre croissance rapide. Nous avons fermé une ronde de financement en octobre dernier, ce qui nous a grandement aidés en plus de l’aide la BDC et la Banque Royale.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite lancer sa propre compagnie dans l’industrie de la santé et du bien-être?

C’est un secteur en croissance exponentielle. Il y a énormément de possibilités! Et c’est aussi un milieu de passionnés. Ça prend des connaissances et surtout, de la transparence et beaucoup de détermination. Il est important de se rappeler que tout va prendre plus de temps, va être plus compliqué et plus cher que prévu, mais en bout de ligne, ça peut être tellement gratifiant!

Santé Bien Cultivée

site web | facebook | instagram

Continuez votre lecture: bête féroce: La première année en affaires

Close