Close
Maxime Desjardins, fondateur d’Atelier.ad

Maxime Desjardins, fondateur d’Atelier.ad

En collaboration avec Continuums

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Mon nom est Maxime Desjardins, fondateur d’Atelier.ad, une agence de création multidisciplinaire qui accompagne les entreprises dans leur transformation. Depuis 2010, nos stratégies, nos créations et nos ateliers favorisent l’émergence d’entreprises innovantes et durables qui, par leurs actions, génèrent des impacts positifs sur les communautés que les entourent.

Votre emploi et titre actuel?

Bien qu’en tant que fondateur mon rôle touche toutes les facettes de l’organisation, mes principales fonctions sont celles de stratège de marque et facilitateur pour nos ateliers de co-création.

Dans quelle ville?

Nous sommes situés à Montréal avec un pied-à-terre à Vaudreuil-Dorion, la région dans laquelle j’ai grandi. Bien qu’Atelier.ad a des idées de grandeur et possède des clients dans l’ouest canadien et aux États-Unis, il a toujours été important pour moi de m’engager envers la région d’où je viens (et où j’y demeure toujours d’ailleurs).

Un mot pour définir quel type de travailleur vous êtes…  

Optimiste. J’aime être l’étincelle qui permet aux équipes de trouver des opportunités insoupçonnées. Lorsqu’on porte un regard sur la réalité d’affaires de nos clients, j’apprécie davantage mettre en lumière les initiatives ou les idées qui évoquent un potentiel positif, que de trop m’attarder trop fermement aux défis qui ont généré la réalité actuelle. 

Qu’est-ce qui rend votre compagnie unique? 

Dès notre création, nous avons valorisé une approche co-créative pour ancrer le positionnement et la raison d’être de nos clients. Nous avons dès lors créé nos propres outils d’atelier en collaboration avec Dr Alexandre Joyce, pouvant ainsi transposer la mission de nos clients dans les nouveaux modèles d’affaires émergents (et durables!). Notre outil CAPSULE permet aux entreprises (de toutes tailles) de cartographier leur modèle d’affaires sur les dimensions économique, sociale et environnementale, offrant un nouveau regard sur leur capacité de générer de la valeur à l’ensemble de leurs parties prenantes. 

Les participants nous mentionnent apprécier particulièrement le dynamisme de nos ateliers, puisque nous avons à coeur de créer une expérience riche et mémorable pour tous ceux qui les vivent.

https://www.instagram.com/p/BUshgEqlZCg

Quelle est la taille de votre compagnie?

Nous avons fait le choix de conserver une structure agile, afin d’être investi dans chacun de nos mandats. Nous sommes 4 dans l’équipe en ce moment.

Quels outils sont essentiels à votre vie? 

Slack pour les échanges d’équipe entourant les projets, Harvest pour la gestion des feuilles de temps et la facturation, Asana pour la gestion de projet.

À quoi ressemble votre espace de bureau? 

À Montréal, nous nous sommes joints à nos amis du studio de design d’environnement Rümker, qui nous offre un espace ouvert, lumineux et épuré. Nous aurons aussi une place d’affaires à LaFak, un coworking situé à Vaudreuil-Dorion qui ouvrira ses portes au printemps 2019. Dans les deux cas, nous avons privilégié des espaces où l’environnement reflète notre culture de création et nos convictions.

Avez­-vous une façon d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail?

J’ai instauré une routine matinale qui me permet de démarrer la journée sur de bonnes bases, tout en orientant mes priorités pour celle-ci. Je débute chaque jour avec une séance de méditation, pour ensuite visualiser mes principales tâches et actions à accomplir durant la journée. J’essaie de mettre l’emphase sur les grandes priorités à accomplir, mais aussi de leur associer un sentiment afin de me projeter vers une journée idéale. Cette étape ne prend que 20 minutes par jour, mais elle me permet de fixer précisément mes intentions, sans que j’aille à subir les distractions du quotidien. 

Quels «trucs» conseilleriez­-vous pour améliorer la productivité? 

Pour améliorer sa productivité, il faut d’abord comprendre le «pourquoi » de nos actions. Beaucoup se lancent dans la mise en oeuvre sans connaître les motivations profondes qui animent leur raison d’être. En ayant une meilleure connaissance de la mission de son entreprise, nous sommes en meilleure position d’orienter nos objectifs et nos rôles au quotidien. Tel que partagé par le sage Simon Sinek, si vous voulez être plus productif, «Start with why».

Vous êtes meilleur que vos collègues de travail pour…

Je dois dire que, grâce aux nombreuses rencontres avec les collègues, clients et partenaires… Plus on apprend, plus on ressent qu’on en sait peu. Ceci dit, l’une de mes forces est certainement ma capacité à rassembler les gens autour d’intentions communes et d’utiliser ces bases pour permettre aux idées de rayonner à leur plein potentiel.

Comment contrôlez-vous la croissance de votre compagnie? 

Depuis les dernières années, nous avons cristallisé le type de mandats qui nous offrait des conditions gagnantes. Nous avons défini leur taille, les conditions budgétaires et le type d’intervenants impliqués à leur réalisation, ce qui nous permet de mieux choisir si une relation d’affaires est adaptée à notre structure. Bien qualifier nos clients et l’offre à offrir à ceux-ci nous permet de mieux planifier les ressources nécessaires et ainsi, bien contrôler notre croissance.

À propos du design, qu’est-ce que votre image de marque souhaite représenter?

Étant une agence spécialisée en positionnement et création identitaire, nous avons fait le constat que nos outils et notre identité visuelle n’étaient plus représentatifs de notre modèle actuel. Nous sommes donc présentement en refonte afin de rendre un meilleur honneur à notre démarche de co-création par atelier et ainsi mieux présenter nos réalisations des dernières années. L’adage «un cordonnier mal chaussé» représente bien notre situation actuelle, mais ceci dit, notre nom «Atelier» se veut être l’expression d’une agence ouverte, démocratique et collaborative, dans lequel tous devraient se reconnaître. Notre intention initiale était de devenir un laboratoire d’innovations pour tous nos clients.

Par qui le design a-t-il été conçu?

Le logo initial avait été conçu par Gabrielle St-Pierre et Carl Nyman, deux créateurs de talent qui avaient su représenter la dualité qui compose l’agence, soit de défendre les grandes idées (le bouclier et la plume fontaine) par une approche collaborative stimulante et engageante (logotype Atelier fait main, issu d’un artisan). Nous avons longtemps été fiers du signal que notre identité envoyait, et nous nous inspirerons de ce qu’il évoque pour la suite.

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à aller au travail chaque jour? 

Ma principale motivation est de contribuer à la création de grandes idées qui transformeront positivement les modes de vie. Chaque projet qui passe chez Atelier.ad laisse un impact positif sur la communauté qui l’entoure, une notion qui en soi, m’inspire à donner le meilleur de moi.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné? 

Je le résume ainsi: l’empathie est la source de toutes grandes innovations.

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps? 

Ayant deux places d’affaires, il est primordial pour moi de maximiser chaque déplacement, et de m’assurer de faire cheminer les projets, même étant sur la route. J’organise ma semaine par destination, et je m’assure de faire un maximum d’appels lors de mes déplacements.

Quelles sont vos routines de fin et de début de journée? 

En plus de la méditation, j’ai intégré le Cold Shower Challenge de Wim Hof dans ma routine matinale. Bien que difficile au début, une douche froide chaque matin me projette dans l’état mental et physique nécessaire pour propulser ma journée. Je le recommande à tous!

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu’entrepreneur?

Dans un monde où les dynamiques d’affaires sont en constantes évolutions, un entrepreneur doit toujours rebondir, se réinventer, s’adapter, se repositionner. Bien que cette réalité nous permet de développer une grande résilience, soutenir la vision de notre entreprise dans l’incertitude fait certainement partie des plus grands défis de l’entrepreneuriat.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite démarrer sa propre compagnie?

Ne voyez pas votre projet d’entreprise comme une finalité, mais bien comme le premier chapitre de votre vie en tant qu’entrepreneur! L’échec fait partie intégrante de l’expérience, ainsi, à travers les victoires et les obstacles, vous accumulerez le savoir et les expériences vous permettant d’exprimer le plein potentiel de votre idée… Célébrez chaque étape qui vous approche un peu plus de votre objectif. «Instant success takes 15 years of preparation». 

Atelier.ad

facebook | site web | instagram

Close