Close
Close

Votre panier est vide.

Geneviève Boutin, cofondatrice et PDG d’Edigo

Geneviève Boutin, cofondatrice et PDG d’Edigo

En collaboration avec Continuums

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Mon nom est Geneviève Boutin et je suis orthopédagogue de formation. J’ai fait beaucoup de choses… Sur le plan de l’enseignement, au cours des 14 dernières années, j’ai enseigné et je suis intervenue comme orthopédagogue auprès d’enfants et d’adolescents présentant des troubles d’apprentissage et de comportement dans différentes régions du Québec. Je forme également des enseignants, orthopédagogues et autres professionnels depuis maintenant 9 ans.

J’ai fait une maitrise en éducation pendant laquelle j’ai développé et standardisé un test permettant d’identifier les élèves dyslexiques au secondaire. C’était le début de mon premier vrai projet entrepreneurial quand j’y pense, car en 2013, j’ai démarré une petite maison d’édition de logiciels et de matériel pédagogique pour le publier (Éditions Orthofino, maintenant devenu Fino Éducation), maison d’édition que je gère encore aujourd’hui à temps partiel.

En 2014, je fondais à Bromont une clinique multidisciplinaire privée de services en éducation, clinique que j’ai vendue trois ans plus tard avec un achalandage de près de 300 clients et une équipe de 30 professionnels.

En 2018, je m’associais avec William Rochefort Marchand, propriétaire chez Webisoft, pour créer Edigo. Edigo est une plateforme web de type SAAS destinée aux enseignants et aux professionnels du monde de l’éducation visant à leur permettre de créer rapidement du matériel de qualité adapté aux besoins de leurs élèves ainsi que favoriser le partage des créations des enseignants à travers le monde. Edigo est lancé officiellement depuis novembre 2018 et l’avenir s’annonce très prometteur pour nous. La réponse du marché est excellente. On a un super bon produit et notre clientèle l’adore. Nous nous préparons présentement à attaquer le marché anglophone dans les prochaines semaines.

Dans quelle ville travaillez-vous?

Moi à Bromont. L’équipe techno à Montréal.

Un mot pour définir quel type de travailleuse vous êtes…

Passionnée.

Qu’est-ce qui rend votre compagnie unique? 

La plateforme Edigo permet aux enseignants de se transformer en graphistes talentueux, l’instant d’un moment, pour leur permettre de créer du matériel pédagogique d’apparence professionnelle pour leurs élèves. Ils arrivent à créer des trucs vraiment beaux, vraiment vite. Ils sont fiers, ils ont sauvé du temps et leurs élèves trouvent leur matériel stimulant. Aucun autre outil disponible sur le marché ne leur permet de faire cela aussi facilement et rapidement.

Quelle est la taille de votre compagnie?

Nous sommes une startup lancée depuis quelques mois seulement. Nous sommes deux cofondateurs et nous collaborons avec l’équipe de Webisoft (développeurs de logiciels applicatifs) pour le développement technologique de la plateforme.

Quels outils sont essentiels à votre vie?

Slack, Jira, Evernote, Google Analytics, Gmail, Spotify, Adobe Illustrator, Facebook et Instagram (marketing et réseaux sociaux).

À quoi ressemble votre espace de bureau?

J’ai un atelier pour ma maison d’édition où je fais une partie de sa production, impression et l’entreposage. Je profite donc de cet espace de travail pour Edigo également. C’est beaucoup moins «sexy» que la majorité des startup technos de Montréal! Mais c’est peu dispendieux et très confortable, quoiqu’un peu bordélique, je dois l’avouer! Sur une base régulière, je vais aussi travailler avec l’équipe de développement de Webisoft au centre-ville à Montréal.

Avez-vous une façon d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail?

Dès mon réveil, voir la veille, je me fais une tête sur ce qui doit être fait le matin. À mon arrivée au bureau, je me dresse une liste de «to-do» en tentant de prioriser ce qui aura le plus d’impact pour le développement et la croissance de l’entreprise.

En fin de journée, vers 20h, après avoir couché mon fils, j’attaque les plus petits dossiers qui doivent être faits, mais qui n’étaient vraiment pas prioritaires durant la journée. Comme je suis pour le moment responsable de tout ce qui a trait au graphisme, intégration d’images et marketing sur les réseaux sociaux pour Edigo, c’est souvent durant ces plages horaires que j’attaque ces tâches.

Quels «trucs» conseilleriez-vous pour améliorer la productivité?

Je ne suis vraiment pas la meilleure, je crois, en matière de productivité. J’ai encore pas mal de croutes à manger… Toutefois, j’essaie de mettre en place la logique de la matrice de décision Eisenhower pour prioriser mes To Do et déléguer ce que je peux déléguer (important vs urgent).

Vous êtes meilleure que vos collègues de travail pour…

C’est difficile à dire. Je pense que je suis bonne pour comprendre les besoins des gens et trouver la meilleure façon d’y répondre. Cette habileté m’est utile autant en orthopédagogie (comprendre spécifiquement les besoins/forces/faiblesses de l’enfant en difficulté d’apprentissage), lorsque je développe du matériel pédagogique comme auteure (comprendre les besoins de l’enfant, de l’orthopédagogue ou de l’enseignant) ou que je développe une plateforme comme Edigo (comprendre les besoins de l’enseignante qui déborde d’idées et qui aime créer du matériel éducatif). Je pense que c’est une force chez-moi. Maintenant, est-ce que je suis meilleure que les autres, je n’en ai aucune idée!

Comment contrôlez-vous la croissance de votre compagnie?

Nous visons présentement une croissance rapide. Je tente donc de mettre en place avec mon associé tout ce qui va dans ce sens. On fonce et on s’ajustera en chemin. Pour nous aider, nous tentons de faire le suivi de différents indicateurs de performances sur une base régulière pour nous aider dans nos décisions associées à la croissance et au développement de la plateforme.

À propos du design, qu’est-ce que votre marque souhaite refléter? 

Notre clientèle; les enseignants et professionnels du monde de l’éducation qui travaillent avec les enfants et les adolescents. Ils aiment les visuels accrocheurs que leurs élèves remarqueront et aimeront. C’est ce que nous voulons leur offrir autant dans le contenu graphique de la plateforme que dans nos outils de marketing.

Par qui votre design a-t-il été conçu?

Une partie du graphisme de la plateforme a été conçue par l’équipe de chez Webisoft.

Pour le logo, j’ai créé et choisi mes préférés et j’ai fait voter les gens sur les réseaux sociaux.

Pour les illustrations, c’est moi qui m’occupe de trouver ou de commander ce dont nous avons besoin. Pour le marketing, c’est moi qui crée généralement les visuels à partir du contenu graphique disponible pour Edigo.

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à aller au travail chaque jour?

Ce projet est extrêmement emballant pour moi. Le voir se développer à la vitesse de la lumière et entendre tous les feedbacks positifs à propos d’Edigo est vraiment très stimulant et motivant.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné?

Laisser aller mon ancienne entreprise (la clinique). Parfois, il faut arrêter de s’acharner sur un projet d’entreprise. Oui, avec une entreprise, il faut persévérer et souvent passer à travers des moments plus difficiles, mais je crois que ce ne sont pas tous les projets entrepreneuriaux qui valent la peine d’être poursuivis de façon acharnée, contrairement à ce qu’on entend parfois dans le monde du coaching d’entrepreneurs…

P.S. Je n’ai pas vendu un cadeau empoisonné! Le gros du travail et les années difficiles étant passés, l’acheteuse est maintenant bien contente d’avoir une petite entreprise dans laquelle elle peut travailler avec un achalandage et un personnel déjà conquis. C’était donc pour le mieux pour tout le monde.

Quelle est votre astuce pour sauver du temps?

Répondre au téléphone et prendre mes courriels à des moments précis durant la journée. Ne pas succomber aux notifications…

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu’entrepreneure?

Présentement, mon défi est de coordonner ce qui me permet de gagner ma vie (formatrice, orthopédagogue, maison d’édition) et Edigo en même temps. C’est une période de transition.

Mon défi à venir est de faire entrer Edigo dans le marché anglophone canadien et américain (dans les prochaines semaines). Je ne suis pas parfaitement bilingue, alors je vais devoir devenir bonne et vite! 

Gérer cette croissance potentiellement rapide sera également un défi fort motivant.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite démarrer son entreprise?

Vérifier si le modèle d’affaires est réellement rentable. Il faut garder en tête que ce n’est pas parce que tout le monde le fait que c’est une bonne idée… Je vois cela malheureusement trop souvent.

Edigo

site web | facebook | instagram

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓