Close
Route des Arts 2018: Rencontre avec l’artiste Sheila Watson

Route des Arts 2018: Rencontre avec l’artiste Sheila Watson

Par baronmag

Programme B

Dans l’atelier de Sheila Watson situé au 3, rue des Bernaches à Gore, se mélangent peintures, sculptures et poteries. L’artiste multidisciplinaire s’inspire principalement de la nature et de son inquiétude pour le futur. Rencontre.

Qui êtes-vous et qu’est-ce qui vous a amené à devenir artiste?

Je suis peintre, principalement à l’huile et céramiste. Mon travail en argile comprend la poterie et la sculpture. Ces oeuvres sont cuites au bois, leur conférant des effets naturels et uniques. De mémoire, j’ai toujours aimé dessiner et peinturer, mais au moment où je devais choisir une profession en 1965, une carrière artistique ne m’étais pas une option!

À l’âge de 28 ans, après quelques années de carrière comme enseignante, j’ai décidé de retourner à l’université à temps partiel et j’ai complété un bac en arts plastiques, majeure en peinture, à l’UQAM. En 1994, j’ai découvert l’argile. Après, j’ai toujours travaillé en suivant des thèmes bien spécifiques en peinture et en sculpture, selon où j’habitais.

Quel est votre univers artistique?

Présentement mon univers artistique est mon atelier et le monde qui m’entoure dans la forêt à Gore.

Un mot pour définir quel type d’artiste vous êtes…

Représentative.

Qu’est-ce qui vous inspire essentiellement à créer?

Je tire mon inspiration du monde naturel et mon souci pour son avenir.

Quel genre de musique écoutez-vous lorsque vous travaillez?

Classique.

Quelles astuces donneriez-vous pour améliorer la productivité et la créativité?

Toujours avoir quelque chose en cours. Ne pas finir une oeuvre sans avoir planifié la prochaine.

 Route des Arts

site web | facebook

Close