fbpx
Close
«Ma saveur préférée est celle du regret: jalapeño» – Marin Blanc

«Ma saveur préférée est celle du regret: jalapeño» – Marin Blanc

Derrière les affiches des FrancoFolies et nombreux visuels de musiciens montréalais se cachent en fait les coups de ciseaux méticuleux de Marin Blanc. Pour les habitués de la scène musicale locale, difficile de passer à côté de ses oeuvres! Mais à l’occasion de sa nouvelle exposition Une toune un collage, c’est elle qui fait travailler les musiciens cette fois-ci.

Helena Deland, Laura Babin, Mathieu Bérubé, Lydia Képinski, Les Louanges, Rosie Valland et quelques autres encore formeront sur les planches du Divan Orange un gros collage musical qui a pour objectif de revisiter les classiques qui font chavirer le coeur de Marin Blanc. Bref, la gang de musiciens va interpréter le temps d’une soirée le meilleur d’Alain Souchon, Julien Clerc, Dalida, Dan Bigras ou encore Offenbach… Spécialement choisis, ces titres-oeuvres seront présentés à la fois sur scène et bien évidemment, en images sur les murs.

En attendant d’assister à cet événement original, on lui a jasé de nourriture. Afin qu’elle se souvienne de bien manger jusqu’au 3 novembre, mais aussi parce que c’est notre sujet préféré. 

Peux-tu nous parler un peu de ton parcours? 

Je suis graphiste et artiste visuelle. Je suis née et j’ai grandi à Montréal, aux alentours de Hochelaga, où j’habite et travaille encore. J’ai fait mes études en graphisme au Cégep du Vieux Montréal. Après quelques détours dans d’autres cours et vagabondages dans différents cercles, j’ai finalement jeté l’ancre dans le milieu musical. C’est en combinant ces intérêts que je me suis retrouvée à travailler dans le domaine culturel, principalement pour la musique, entre autres pour les FrancoFolies de Montréal. Je fais aussi une production personnelle, dont quelques pièces sont utilisées pour mon calendrier annuel et des expositions, dont la prochaine toute spéciale: Une toune un collage.

Quelle est ta relation avec la nourriture?

J’adore manger. Mais je n’aime pas m’organiser à ce niveau-là. Mon horaire me le permet maintenant, je peux commencer ma journée avec un brunch tous les jours, et ça, c’est le rêve. Aussi, comme on dit, je mange mes émotions, et c’est souvent sous forme de chips. Ma saveur préférée est celle du regret: jalapeño.

Qu’est-ce que tu manges lorsque tu fais des collages?

Beaucoup de barres tendres. J’ai nouvellement séparé mon espace de travail de ma maison. Comme ce n’est pas loin, je retourne simplement chez moi pour les repas. Ma survie en période de travail tient dans les barres tendres.

Aimes-tu faire des recettes ou préfères-tu le resto?

J’aime cuisiner. Et passionnée comme je suis, quand je tombe sur une recette que j’aime, je la fais souvent, et longtemps. En ce moment, on peut m’entendre parler de «la meilleure omelette au monde».

Qu’est-ce que tu écoutes comme musique lorsque tu cuisines?

ICI Musique. Je passe mes journées de travail à écouter de la musique qui va fitter avec mes contrats et projets. Alors quand arrive le retour à la maison et la cuisine, c’est pause radio. Ils ne le savent pas, mais les animateurs sont vite devenus mes amis.

Quelle est la première recette que tu as appris à faire? 

Sûrement le gâteau au lait chaud de Jehane Benoît. C’est un gâteau (on pourrait dire blanc, mais comme on a toujours utilisé la farine de blé entier, ce ne l’est pas vraiment). Sa particularité c’est qu’en presque dernière étape, il y a une petite quantité de lait chaud à ajouter. C’est encore mon gâteau préféré.

Quels sont les aliments dont tu ne pourrais jamais te passer et pourquoi?

Les œufs et les pâtes. Infinies possibilités. Aussi les bagels; il paraît que c’est un classique à réinventer.

Quel est le pire repas que l’on t’ait servi?

Je ne suis vraiment pas difficile. Mais j’ai eu un repas catastrophique une fois. Mon amie, autrefois voisine et maintenant coloc, en était à manger ses derniers plats du congélateur. Fine comme elle est, elle avait donné une chance de trop à un malheureux brocoli en mauvais état. Le résultat: une crème de brocolis «insauvable» et immangeable.

Est-ce que la bouffe t’inspire des collages parfois?

Malheureusement non. C’est probablement la seule chose même qui me fait complètement décrocher.

Je viens manger chez toi ce soir, que vas-tu me servir? 

Je suis meilleure pour les brunchs. Faudra remettre ça au matin (et ce serait mon omelette).

Si je t’invite à souper, qu’est-ce que je devrais cuisiner pour t’impressionner et gagner des points?

Une bonne crème de brocoli.

Quels sont les 5 artistes et/ou designers que tu admires le plus?

Rachel Louise Hodgson

Farshad Farzankia

Mathilde Corbeil

Atelier Bingo

Catherine Morin

Le vernissage – pas banal – de l’exposition Une toune un collage se déroulera le 3 novembre au Divan Orange. L’exposition sera en place tout le mois de novembre.

événement Facebook 

Marin Blanc

site web | Facebook | Instagram

Close