Close
L’exemple de Zaha Hadid, ou l’importance des médias sociaux pour les concepteurs

L’exemple de Zaha Hadid, ou l’importance des médias sociaux pour les concepteurs

Tout récemment, Zaha Hadid devenait la première femme à recevoir la prestigieuse médaille d’or royale pour l’architecture. Célèbre pour ses œuvres audacieuses et complexes, elle a participé à la réalisation de nombreux projets distinctifs à travers le monde. Bon nombre d’entre eux lui ont valu les éloges du public alors que d’autres, de sévères critiques. Toujours est-il qu’on entend fréquemment parler de Zaha Hadid dans les médias. Mais au-delà de sa présence récurrente dans la presse et dans les ouvrages architecturaux, la reine de l’architecture règne également dans les médias sociaux, avec plus de 480 000 mentions j’aime sur sa page Facebook, 50 000 abonnés sur Twitter et près de 94 000 abonnés sur Instagram.

Bien qu’elle y soit tout particulièrement populaire, Zaha Hadid n’est évidemment pas la seule conceptrice célèbre à être active dans les médias sociaux. Ce récent mode de communication a littéralement transformé la façon dont les designers communiquent avec le public. Quels sont les motifs sous-jacents à l’utilisation des médias sociaux et comment ces professionnels peuvent-ils en bénéficier dans le cadre de leur pratique?

De nos jours, il est possible de connecter rapidement et directement avec le public sur des plateformes variées qui sont en constante évolution. Les avantages sont donc nombreux pour les entreprises de design. Parmi ceux-ci, ils autorisent d’abord les concepteurs à exposer leur portfolio au moyen d’images, l’impact étant grand dans notre société axée sur la consommation visuelle. Les médias sociaux permettent également de présenter l’entreprise, c’est-à-dire ses employés, son environnement de travail, sa culture et ses valeurs. En diffusant des articles de la presse portant sur des sujets leur étant chers, les professionnels font part de leurs intérêts et de leurs opinions, en plus de se dévoiler au public. Être actif sur les médias sociaux permet aussi de contribuer à la promotion de leur profession. Avec l’aide de contenu varié, les designers autorisent les consommateurs à en savoir d’avantage sur leur rôle dans la société. Finalement, utiliser les médias sociaux permet de se faire des contacts, d’engager des discussions et de communiquer facilement avec des gens de tous les horizons.

Rappelons-nous néanmoins que les médias sociaux sont accessibles par tout le monde et en tout temps. Chaque publication, erreur ou omission peut instantanément faire l’objet de critiques. La gestion des médias sociaux demande donc de l’organisation et une excellente stratégie. Dès le départ, il est indispensable de déterminer les objectifs recherchés et de s’assurer qu’ils concordent avec les valeurs de l’entreprise. En fonction de cela, certaines plateformes doivent être naturellement éliminées, ne répondant pas aux prémisses initiales. Cela permet de se concentrer sur les deux ou les trois plateformes les plus bénéfiques et d’y proposer un contenu de qualité, y consacrer du temps et y être constant. Il n’est pas profitable, par exemple, d’être présent sur Instagram si on n’a aucune photo à y présenter et pas de temps à y consacrer. On croit d’ailleurs à tort que ces plateformes sont entièrement gratuites: au contraire, on y investit beaucoup de temps et du temps, c’est de l’argent. Par ailleurs, en termes de contenu, il est essentiel de présenter des éléments qui mettent en valeur l’entreprise, mais également le travail d’autres entreprises ou organisations. L’idée n’est pas uniquement de s’auto-promouvoir et les utilisateurs sont très sensibles à cela.

Efficacement utilisés, les médias sociaux vont permettre à l’entreprise et aux travailleurs autonomes du domaine du design de se faire connaître et éventuellement, d’acquérir de nouveaux contrats. Dans un récent article publié dans Architectural Record, l’architecte et auteure Jessica Sheridan mentionnait que certains professionnels de l’industrie constataient un intérêt rapide à leur égard à la suite de la mise en place de leur stratégie de médias sociaux. Toutefois, cet intérêt provenait principalement de journalistes, de publicateurs et d’autres professionnels. L’ère des médias sociaux étant encore nouvelle, Sheridan souligne qu’il est possible que ça prenne plus de temps avant d’attirer de réels clients potentiels.

Malgré ses nombreux avantages, l’usage des médias sociaux doit avant tout être perçu comme un investissement, c’est-à-dire comme un outil marketing additionnel. Il s’agit d’une manière parmi tant d’autres de faire parler de soi. Et ça, Zaha Hadid l’a très certainement compris.

Source de l’image: The Wild Magazine

» Consulter les archives de la chronique Créatique

Close