fbpx
Close
Close

Votre panier est vide.

Emmanuelle Jacques – La création de l’univers

Emmanuelle Jacques – La création de l’univers

Vendredi soir dernier, Baron magazine était au Belgo à la galerie Arprim pour le vernissage de Emmanuelle Jacques, La création de l’univers.

La création de l’univers explore la nature générative des arts imprimés, en mettant de l’avant un processus où l’artiste tente d’épuiser les possibilités de combinaisons entre 25 motifs linogravés. Par une méthode systématique rigoureuse, Emmanuelle Jacques a produit 1 250 estampes sur une possibilité de 15 625, laissant chaque fois les superpositions dicter l’aspect final de l’image.

En plus des estampes qui se déploient et se modifient dans l’espace, au rythme des variations de leurs compositions, une vidéo d’animation et des photographies de cette même vidéo captées avec un long temps d’exposition présentent la transformation des images dans une perspective temporelle. Ainsi, les motifs cosmiques qui changent sous nos yeux évoquent des paysages spatiaux, aperçus dans le lointain ou dans la visée d’un télescope.

Adoptant la posture de l’artiste démiurge, Emmanuelle Jacques propose une vision fantasmée et personnelle d’un univers en perpétuel changement. L’artiste poursuit des questionnements sur les notions d’espaces et de territoires, mais aussi sur la quête de sens dans un monde en apparence impossible à saisir.

La pratique d’Emmanuelle Jaques est issue du dessin et des arts imprimés. Elle se présente sous forme d’installations, de livres d’artistes, de vidéos, d’art relationnel ou d’autres manœuvres. Son travail se développe par projets, dont certains évoluent en parallèle depuis plusieurs années. En poursuivant des tâches répétitives, voire interminables, elle crée des contextes favorables à la réflexion, dont la durée permet de formuler ses idées et donner sens à son travail. Marquée par la philosophie absurde, elle balance entre un sentiment d’émerveillement devant le monde et de révolte devant l’impossibilité d’y trouver un sens. Ses projets récents explorent les notions d’espace et de territoire, que ce soit à travers leur appropriation par les individus ou les collectivités (Une cartographie subjective, Les chemins de traverse), leur portée poétique et politique (Lieux communs) ou leur dimension imaginaire (La création de l’univers, Cartographies spontanées).

Texte tiré du site d’Arprim.

La création de l’univers d’Emmanuelle Jacques
Jusqu’au 9 mai 2015
http://www.arprim.org/
https://emmanuellej.wordpress.com/

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓