Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
Les quartiers gays, une espèce en voie de fossilisation, mais pas d’extinction

Les quartiers gays, une espèce en voie de fossilisation, mais pas d’extinction

s quartiers gays sont-ils voués à être rayés de la carte? Depuis quelques années, la presse nord-américaine s’inquiète du sort réservé à la culture gay et par extension, aux quartiers ou «villages» gays, territoires de son expression, investis en masse par les homos à partir des années 1980. Elle est suivie aujourd’hui par la presse française. En décembre dernier, par exemple, un article de Next alertait ses lecteurs sur la gentrification et la pression immobilière à l’œuvre dans le IVème et le IIIème arrondissement de la capitale, en plein «tournant commercial aux airs de « champs-élysation » rampante». «L’installation des enseignes de l’hyperluxe rue des Archives, en lieu et place d’un Starbucks et d’un Daily Monop’, illustre à quel point le secteur est devenu désirable, est-il écrit. Il prouve aussi que le village, aussi gay que juif, aussi tradi que folle dans les années 90, se dilue avec le développement des commerces de prêt-à-porter.»  Lire la suite sur slate.fr 

Close