Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
Omicron | Un soupir de soulagement pour les entreprises du Québec

Omicron | Un soupir de soulagement pour les entreprises du Québec

MONTRÉAL, le 22 déc. 2021 /CNW Telbec/ – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) accueille favorablement les annonces faites aujourd’hui par les deux ordres de gouvernement qui permettront à la majorité des commerces de demeurer ouverts et aux autres de bénéficier de programmes d’aide financière plus accessibles.

« Contrairement à l’an dernier, la majorité des commerces seront ouverts pendant le temps des Fêtes cette année. C’est un gain qui reflète l’ampleur des efforts déployés par les entrepreneurs pour faire respecter les normes sanitaires dans leurs commerces tout au long de l’année. Ça signifie que nous pourrons continuer de faire nos achats dans les commerces de notre quartier et de notre région, en plus du commerce en ligne », a affirmé Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Plus tôt dans la journée, le gouvernement fédéral a aussi annoncé un élargissement des critères d’admissibilité tant au Programme de soutien en cas de confinement local, destiné aux entreprises, qu’à la Prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement. Ils seront temporairement tous deux accessibles lorsque les employeurs sont visés par une restriction de santé publique en matière de capacité de 50 % ou plus.

« En donnant accès à ses programmes de subvention aux entreprises qui sont visées par une réduction de capacité, le gouvernement fédéral fait preuve d’une flexibilité qui est la bienvenue. Certains commerces, à commencer par les restaurants, subissent des pertes de revenu considérables en raison des nouvelles restrictions. C’était nécessaire de leur permettre de bénéficier de subventions salariales et de subventions pour le loyer pour les aider à passer au travers de la 5e vague de COVID-19. La prestation élargie pour les travailleurs devrait permettre d’offrir une compensation pour les revenus perdus sans aggraver la pénurie de main-d’œuvre, ce qui est également apprécié », a souligné M. Milliard.

Enfin, la FCCQ demande aux gouvernements de trouver une solution afin de venir en aide aux entreprises qui ont amorcé leurs activités  au cours des 21 derniers mois et qui ne sont pas admissibles aux différents programmes d’aide.

« Pour bien des entrepreneurs, attendre la fin de la pandémie pour lancer leur entreprise n’était pas une option. Dans certains cas, l’hypothèque était contractée ou le bail était signé, les frais fixes devaient être payés, alors retarder l’ouverture aurait généré des pertes financières importantes. Il en va de même pour les entreprises qui ont dû procéder à une restructuration. Surtout, on ne sait pas quand nous allons pouvoir revenir à une situation plus normale, d’où l’importance d’envoyer dès maintenant le message aux nouveaux entrepreneurs que nous allons les soutenir dans leurs projets. Ne laissons pas les nouvelles entreprises tomber », a plaidé M. Milliard.

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)

Grâce à son vaste réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

SOURCE Fédération des Chambres de commerce du Québec

Close
0