Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
Gin Roku : une leçon de storytelling

Gin Roku : une leçon de storytelling

PROGRAMME B

Le gin artisanal a de plus en plus la cote, du moins au Québec. On le remarque facilement avec les nombreuses distilleries qui ouvrent à travers la province. Cela dit, c’est une excellente période pour une distillerie du Japon de venir nous présenter son produit artisanal. C’est le cas de Suntory, une distillerie vieille de plus de 120 ans qui présente en sol québécois son célèbre gin artisanal: Roku. De quoi réjouir les amateurs de gin. 

Le gin Roku est un produit concept autant par sa confection que sa présentation parce que nous savons très bien qu’aujourd’hui, pour se démarquer des autres produits, il faut raconter une histoire, il faut donner envie à celui ou celle qui détient le produit de montrer l’objet et de partager l’anecdote. Un aspect marketing que l’équipe de Suntory a bien su appliquer avec le gin Roku. 

Raconte-moi une histoire 

À première vue, la bouteille de Roku Gin a des allures très distinguées avec sa forme hexagonale et son verre transparent où l’on retrouve sur chaque côté du polygone des formes de feuilles et de fleurs gravées directement sur la bouteille. Même l’étiquette est imprimée sur un papier washi, traditionnellement du Japon. L’aspect visuel est très important dès le départ pour mettre les bases de l’histoire qui sera racontée. Parce que, s’il n’y a pas de raccord entre le produit et l’histoire, le storytelling n’aura pas l’effet escompté. Donc, dès le départ, le gin Roku possède un design de produit haut de gamme, voulant clairement partager la culture traditionnelle japonaise. 

Avant de commencer à y goûter, on se doit de lire la description présentée sur l’étiquette. C’est là que l’histoire se poursuit et que les liens se font entre tous les éléments pour créer un tout. On comprend que Roku signifie le chiffre six en japonais et que les artisans qui l’ont confectionné se sont basés sur six plantes particulières et originales du Japon cultivées sur quatre saisons et récoltées selon la tradition «shun». Cette tradition est simplement de se nourrir d’ingrédients frais cueillis à son moment le plus fort selon sa saison. En plus des ingrédients traditionnels au gin, on retrouve des fleurs de sakura (Cerisier), des feuilles de Sakura, du zeste de Yuzu (agrume), du thé Sencha (thé vert), du thé Gyokuro (thé vert raffiné), du poivre de Sansho. Ce sont évidemment les 6 plantes qui sont représentées sur les différentes façades du contenant. 

L’artisanat 

Chacune de ces plantes qui sont soigneusement choisies nécessite différentes techniques de distillation pour en extraire les meilleures saveurs. C’est ici qu’entre en jeu le volet artisanal du gin Roku. Suntory s’est dotée d’une distillerie qu’elle appelle L’Atelier des liqueurs. Cet atelier possède quatre types d’alambics. Pour le gin Roku, chaque plante est distillée séparément. Par exemple, pour extraire le parfum délicat de la fleur de Sakura, il est préférable de la distiller sous vide avec des alambics en acier inoxydable. Pour le yuzu, c’est plutôt dans un alambic en cuivre qu’il réussit à en extraire sa saveur plus dense. Sans avoir eu à parler de l’histoire de la distillerie en tant que telle, tous les éléments y sont rassemblés pour présenter un storytelling assez chargé et complet pour donner l’envie d’y goûter, de le partager ou de l’offrir en cadeau.

S’ensuit la finale, la dégustation. Laissant couler tranquillement sur la langue, on note la fleur de cerisier dès le départ puis le yuzu et subtilement le poivre. Une finale qui vient bien boucler l’ensemble de l’histoire présentée par Suntory avec le gin Roku.

Âge légal pour boire de l’alcool requis, consommez de manière responsable.
#pub @suntory_rokugin

Close