Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
Bon Karma : Une coopérative en design graphique avant-gardiste et inspirante 

Bon Karma : Une coopérative en design graphique avant-gardiste et inspirante 

Bon Karma est issu d’une alchimie professionnelle entre Marianne Girard et Sarah Dufour. Ayant les mêmes valeurs et convictions, elles décident en 2019 de sauter le pas en fondant Bon Karma, une coopérative de design graphique à impact positif, dont l’objectif est de mettre en lumière l’humain au centre des prises de décision.

Le modèle de coopérative de travail est de plus en plus présent au Québec. Il existe toutes sortes de coopératives allant du centre de la petite enfance à une institution financière. L’idée avant tout est de mettre en valeur les droits de chaque travailleur en étant détenteur et propriétaire de l’organisation. Un lien de confiance se met alors naturellement en place grâce à la structure adoptée.

Bon Karma dans le paysage de la coopérative

Bon Karma est une coopérative spécialisée en image de marque et en direction artistique qui regroupe des créatifs. Au fil des années, la coop a réussi à se faire une place dans le milieu. En effet, celle-ci ne fonctionne pas comme un studio classique, car des ateliers participatifs sont mis en place avec ses clients.

Le but de cet exercice est d’alimenter et de bonifier toutes les idées afin de saisir au mieux la nature du projet. Poser sur papier le concept, la vision et les besoins du client pour créer un effet miroir. «Les clients nous ont confié à maintes reprises qu’ils se sentaient enfin entendus, écoutés, pris en compte, participant à la réflexion, co-créateurs, et nous avons observé que cela facilitait le développement d’une confiance accrue envers le processus créatif autonome qui s’ensuit.»

Bon Karma : Une coopérative en design graphique avant-gardiste et inspirante
Atelier participatif pour le branding d’un nouveau studio. Courtoisie: Bon Karma.

Bon Karma accompagne entièrement son client, de l’idéation jusqu’à l’intégration sur le site web. Grâce à son expertise et à sa polyvalence, la coop peut jouer sur tous les tableaux en conceptualisant elle-même des habillages graphiques sur des espaces signalétiques.

Pour répondre à tous les besoins de ses clients, la coop s’est munie d’un répertoire d’experts avec lesquels elle collabore. Marianne et Sarah sollicitent ainsi des photographes, stratèges et programmeurs à chaque projet. D’ailleurs depuis quelques mois, Victor Audet les a rejoints dans leur aventure. Son savoir-faire en comptabilité et gestion leur permet d’être épaulées quotidiennement face aux nombreuses demandes. 

Bon Karma : Une coopérative en design graphique avant-gardiste et inspirante
L’équipe de Bon Karma.

Comment fonctionne la coop chez Bon Karma?

Chaque projet est géré de A à Z par ses deux fondatrices qui détiennent le rôle de designer tout en ayant plusieurs casquettes à la fois. Une co-création se met en place pour faciliter les échanges et le travail en équipe. Cette méthode de travail leur permet de se challenger et de performer ensemble afin d’amener le projet le plus loin possible. «En procédant de cette manière, on donne un sens à ce qu’on fait. Ce qui nous plaît le plus est de participer à toutes les étapes de naissance et de travailler ensemble.» 

Le choix des projets ne se fait pas au hasard. Un premier contact avec le client est créé à partir d’un questionnaire du bien commun qui lui a été envoyé. Selon la nature du projet, les deux fondatrices décident ensemble si elles feront affaire ou pas. Elles se basent sur des critères qui leur sont chers, dont le respect de leurs valeurs communes et la valorisation de l’humain derrière le projet.

Bon Karma : Une coopérative en design graphique avant-gardiste et inspirante
Réalisation de Bon Karma.

Les clés du succès

C’est sans surprise que le bouche à oreille constitue 90% des moyens de communication de la jeune coop. Les références faites par les clients aident à approcher de nouveaux contrats. Depuis la pandémie, Bon Karma a dû faire face aux restrictions des rencontres physiques. Ayant plus d’un tour dans son sac, la coopérative a su s’adapter aux nouvelles réalités et trouver des idées originales. En ce moment, elle fait d’ailleurs produire son démo réel pour atteindre encore plus de nouveaux clients. En parallèle, la page Instagram de Bon Karma, suivie par plusieurs abonnés, permet de mettre en lumière toutes leurs réalisations.

Les prix sont aussi un facteur boostant pour la notoriété de la coopérative. Membre du Réseau Coop, Bon Karma a remporté trois prix et bourses (PME MTL, Prix Coup de Cœur de RISQ et Prix de la Fondation pour l’éducation à la coopération et à la mutualité) qui lui ont permis d’atteindre de nouvelles cibles. «Le maillage, le réseautage et la mise en contact sont importants pour la coopérative qui est encore nouvelle dans le milieu de l’économie sociale. Bon Karma a également beaucoup d’ouverture à collaborer avec d’autres coopératives sur des projets de plus grande envergure et faire de la mutualisation.»

Bon Karma : Une coopérative en design graphique avant-gardiste et inspirante
Réalisation de Bon Karma.

Les objectifs derrière la création d’une coop

Le but d’être une coopérative est d’accroître l’économie sociale afin de créer du travail pour tous les membres. Petites coopératives, OBNL ou organismes n’ont pas toujours les moyens financiers de faire appel à des designers. L’un des objectifs de Bon Karma est d’offrir de la qualité pour ceux qui n’y ont pas toujours accès. «C’est pour nous une façon de reconnaître les efforts des OBNL, des coops et de petites entreprises, qui œuvrent à changer les choses, un chemin non sans embûches et souvent avec des moyens financiers moindres.»

Au-delà de cet engagement envers l’économie sociale et le bien collectif, Bon Karma désire que les mœurs évoluent sur la place de l’employé au sein de l’entreprise. «De plus en plus de designers se questionnent sur leurs envies réelles dans une volonté de changement. Nous croyons que chaque individu a le droit de s’épanouir dans son travail et dans toute collaboration, à l’intérieur d’un contexte sain, valorisant et inspirant.»

Bon Karma : Une coopérative en design graphique avant-gardiste et inspirante
Réalisation de Bon Karma.

Concernant son domaine d’activité, elle souhaiterait profondément que les studios de design repensent à leur structure et adoptent plus facilement le modèle horizontal. C’est d’ailleurs pour cette raison que le slow entreprenariat (entreprendre en étant à l’écoute de ses besoins et de ses envies) commence à avoir du succès auprès de certains métiers.

Le nom de Bon Karma risque de résonner de plus en plus dans l’univers du design et de la coopérative. Grâce à l’engagement de ses deux fondatrices, la vision de l’entreprenariat va continuer à évoluer. Le rôle et l’implication des employés dans les prises de décision deviendront petit à petit une normalité. En tout cas, c’est le message que Marianne et Sarah souhaitent transmettre à travers leur modèle innovant et inspirant.

Bon Karma

site web | facebook | instagram

Close