Close
Close

Votre panier est vide.

Résultats d’un important sondage sur l’entrepreneuriat noir au Canada: des constats inquiétants

Résultats d’un important sondage sur l’entrepreneuriat noir au Canada: des constats inquiétants

Aujourd’hui a eu lieu le dévoilement d’un important rapport sur l’entreprenariat noir au Canada faisant état d’importants constats quant aux difficultés rencontrées par les entrepreneurs d’ascendance africaine dans le développement et la performance de leurs entreprises.

Devant ces conclusions, la Fédération africaine canadienne de l’économie exprime ses inquiétudes quant aux barrières à l’entrepreneuriat, au sentiment d’exclusion et à la confiance érodée exprimés par les entrepreneurs noirs sondés

Ainsi, il apparaît que le racisme systémique, l’accès au capital et au financement et l’absence de réseaux d’affaires structurants sont les principales barrières identifiées par les 342 entrepreneurs noirs sondés provenant de toutes les provinces du pays.

« Bien que nous ne soyons pas surpris des résultats de ce sondage, nous sommes tout de même inquiets quant à la capacité des entrepreneurs d’ascendance africaine à contribuer au développement économique du pays. À la Fédération africaine canadienne pour l’économie, nous œuvrons, depuis près d’un an, à identifier ces barrières et à déployer des mesures concrètes, notamment en matière de financement, d’accès au capital et à des réseaux d’affaires, pour y faire face.

Il n’en demeure pas moins que la prospérité des entrepreneurs noirs n’est pas de la seule responsabilité de la communauté noire. Il s’agit d’une responsabilité que doit assumer l’ensemble de l’écosystème d’affaires au pays, du gouvernement à la société civile, en passant par le monde des affaires, les institutions financières et les groupes d’intérêts. Maintenant que nous avons des données, des constats objectifs, le statu quo n’est plus une option. Nous aurons l’occasion de présenter officiellement, dans les prochains jours, des mesures structurantes qui répondront certainement à plusieurs des préoccupations des entrepreneurs noirs » a déclaré Tiffany Callender, Présidente et cheffe de la direction de F.A.C.E.

Notons que ce sondage pancanadien a été réalisé grâce au concours du Groupe des sénateurs africains canadiens , du Sénateur Colin Deacon et a été propulsé par la firme Abacus.

Les faits saillants : 

  • Le racisme systémique a un impact majeur sur les entrepreneurs noirs : 76 % des entrepreneurs sondés affirment que leur couleur de peau est une difficulté à leur réussite
  • L’accès au capital est la plus grande barrière pour les entrepreneurs noirs : l’accès au financement, au capital et aux ventes a été déclaré comme étant le principal défi, et de loin. 75 % des répondants affirment qu’il serait difficile pour eux d’obtenir un financement de 10 000$ pour soutenir leur entreprise.
  • La confiance envers les banques et autres institutions financières est érodée :  Seuls 19 % des répondants affirment qu’ils font confiance envers leur banque pour faire ce qu’il y a de mieux pour eux ou leur communauté. Les entrepreneurs se considérant vulnérables sont plus méfiants envers les banques que ceux qui se déclarent plus autonomes.
  • L’accès à des réseaux d’affaires et à de l’accompagnement sont des éléments critiques pour le développement et la croissance des entreprises : une majorité d’entrepreneurs noirs affirment qu’ils ne sauraient comment obtenir sur support des conseils en cas lorsque leur entreprise connaît des enjeux. Il s’agit d’une donnée dont la disparité représente le plus grand écart en les entrepreneurs se déclarant vulnérables versus ceux se déclarant autonomes.
  • Les organisations dirigées par les noirs sont importantes : Au total, 45 % des entrepreneurs noirs sondés affirment que les organisations dirigées par des noirs ont été soit essentielles ou très importantes pour leur entreprise et 25 % les ont décrites comme étant relativement importantes.

Photo by The Lazy Artist Gallery from Pexels

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓