Close
Close

Votre panier est vide.

Le Canada s’engage à faire croître l’économie bleue sur le plan national et dans le monde entier

Le Canada s’engage à faire croître l’économie bleue sur le plan national et dans le monde entier

OTTAWA, ON, le 3 déc. 2020 /CNW/ – Le Canada est un pays océanique qui possède le plus long littoral du monde. Les Canadiens comptent sur des écosystèmes marins sains pour soutenir notre économie, notre approvisionnement alimentaire et nos communautés côtières. Mais l’océan est une ressource partagée, et sa protection nécessite un effort mondial coordonné. S’appuyant sur des preuves scientifiques, des efforts coordonnés, et une action transformatrice, le Canada s’est joint à d’autres pays pour élaborer une feuille de route vers une économie bleue durable où protection, production, et prospérité sont indissociables.

En tant que membre du groupe de haut niveau pour une économie océanique durable, le premier ministre Trudeau, ainsi que treize autres chefs d’État ou de gouvernement, ont annoncé le 2 décembre 2020 l’adhésion du Canada aux Transformations pour une économie océanique durable : une vision pour la protection, la production, et la prospérité. Le rapport sur les Transformations présente un ensemble de mesures prioritaires que les pays peuvent prendre pour construire une économie bleue durable dans cinq domaines, que sont la richesse des océans, la santé des océans, l’équité dans les océans, la connaissance des océans, et le financement des océans, ainsi qu’un engagement à gérer de manière durable à 100 % la zone océanique sous juridiction nationale d’ici 2025, en s’appuyant sur des plans de gestion durable des océans.

Aujourd’hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, a participé à un événement national pour renforcer l’engagement du Canada à stimuler l’économie océanique durable. La table ronde virtuelle avec l’Institut des frontières océaniques, intitulée « Tracer la voie d’une économie bleue durable » était axée sur l’important potentiel du Canada de développer sa propre économie bleue et sur la façon dont il peut favoriser une croissance durable.

Pour soutenir l’adhésion ainsi que le Plan d’action de Charlevoix pour la santé des océans et des mers, et des communautés côtières résilientes, la Ministre a également annoncé que le gouvernement du Canada fournit un financement de 4 millions de dollars au fonds PROBLUE de la Banque mondiale pour aider les pays en développement à élaborer des plans de gestion durable des océans, portant ainsi le soutien total du Canada à PROBLUE à 69 millions de dollars et assurant la position du Canada en tant que premier donateur actuel du fonds.

La Ministre a également annoncé le plan du gouvernement du Canada de s’engager avec les Canadiens en vue d’élaborer une stratégie d’économie bleue au début de l’année qui s’en vient. La stratégie soulignera une vision future pour les secteurs canadiens liés à l’océan, et guidera les futurs investissements et actions du gouvernement vers l’objectif d’une économie océanique durable. Le gouvernement du Canada consultera largement les provinces et territoires, les peuples autochtones, l’industrie, les défenseurs de l’environnement, et les Canadiens dans leur ensemble, pour élaborer la Stratégie de l’économie bleue.

En s’appuyant sur le plan d’action pour l’océan des Transformations, saisir l’opportunité de l’économie bleue aidera le Canada à reconstruire mieux – plus bleu – grâce à la pêche, au transport maritime, à la construction navale, à l’énergie, au tourisme et aux loisirs, et à d’autres secteurs liés aux océans. Avec le plus long littoral du monde, le Canada a une occasion unique d’être un chef de file mondial dans l’instauration d’une économie bleue durable.

Citation

« En tant que nation océanique, le Canada dépend de la santé de nos océans pour stimuler son économie. Une économie océanique plus forte et plus durable permettra de créer de nouveaux emplois, de renforcer notre chaîne d’approvisionnement alimentaire, et de protéger nos ressources océaniques pour les générations à venir. Notre stratégie pour une économie bleue tracera une voie claire pour les Canadiens vers un avenir axé sur la protection et la prospérité des océans. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • PROBLUE est un fonds fiduciaire multi-donateurs qui «soutient le développement durable et intégré des ressources marines et côtières dans des océans sains». PROBLUE repose sur quatre piliers : la pêche et l’aquaculture, la pollution marine, les secteurs océaniques, et la gestion du paysage marin. À ce jour, PROBLUE a reçu des promesses de dons d’environ 110 millions de dollars US, du Canada, de la Norvège, de la Suède, du Danemark, de l’Islande, de la France et de l’Allemagne. Le Canada est actuellement le premier donateur du fonds.
  • L’économie bleue est une économie tirée par les ressources durables des océans et représente environ 31,65 milliards de dollars de PIB par an. Elle est la source de près de 300 000 emplois canadiens avec des avantages directs, indirects et secondaires  dans des secteurs aussi divers que la pêche et l’aquaculture, le transport maritime, l’énergie et la technologie des océans, les loisirs et le tourisme. Les entreprises et les industries peuvent tirer de nombreux avantages indirects du soutien de l’économie bleue dans tout le Canada, y compris dans les provinces intérieures.
  • Le groupe de haut niveau pour une économie océanique durable est coprésidé par la première ministre de la Norvège, Erna Solberg, et le président des Palaos, Tommy Remengesau, Jr. Le premier ministre du Canada en est membre depuis mars 2019.
  • Le Canada continue de s’appuyer sur la priorité de la présidence canadienne du G7 de 2018 concernant les océans, en faisant progresser la Charte des plastiques de l’océan pour lutter contre la pollution des plastiques marins et en mettant en œuvre le Plan d’action de Charlevoix pour la santé des océans et des mers, et des communautés côtières résilientes.
  • Avec l’adhésion du Canada aux Transformations pour une économie océanique durable – Une vision pour la protection, la production et la prospérité du groupe de haut niveau pour une économie bleue durable, et avec l’adhésion récente du Canada à la Global Ocean Alliance du Royaume-Uni, le gouvernement du Canada s’est fermement engagé à plaider en faveur de l’adoption d’un objectif mondial de 30 % de conservation du milieu marin d’ici 2030, lors de la 15e Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique, qui se tiendra en Chine en 2021.

Restez branchés

SOURCE Pêches et Océans Canada

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓