Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
Laurence Dufour-Côté, propriétaire chez Haricot mini

Laurence Dufour-Côté, propriétaire chez Haricot mini

Haricot mini est une entreprise de vêtements et accessoires éthiques et épurés pour les bambins. Rencontre avec sa créatrice, Laurence Dufour-Côté.

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

On m’appelle Laurence, douce et sensible maman avec la passion de l’entrepreneuriat au ventre! J’ai un parcours un peu atypique. Le 9 à 5 n’a jamais fait de sens pour moi. Très jeune, je n’arrivais pas à concevoir une vie déjà tracée sans liberté de choix et de temps. J’angoissais à penser qu’un jour je serais une adulte!

J’ai fait un Cégep en sciences humaines surtout pour le voyage humanitaire qui était prévu à la fin du programme… Par la suite, la vie m’a emmenée à travailler pour des entrepreneurs, des designers de bijoux qui m’ont fait découvrir et apprendre énormément sur ce style de vie! C’est lors d’un voyage en Colombie-Britannique que j’ai un flash sur ma mission de vie. Celui d’allier ma créativité avec mon côté engagé en développant des vêtements en fibres écologiques.

De retour au Québec, je retourne sur les bancs d’école afin d’en apprendre un peu plus sur l’entrepreneuriat avec le SAJE puis je m’inscris à une formation en dessin de patron à l’École des Faubourgs. En 2013, je fonde une première compagnie de vêtements écologique pour enfants, Asanoha. Le chemin fut moins évident que je ne le croyais. Par contre je suis persévérante! Lors de mon congé de maternité au Mexique, avec ma première fille, je songe à un renouveau. Je décide de fonder Haricot mini en 2016 lors de mon retour au Québec, avec ma fille à mes côtés qui venait de célébrer sa première année de vie!

Votre emploi et titre actuel?

Propriétaire chez Haricot mini

Dans quelle ville?

Labelle

Un mot pour définir quel type de travailleur vous êtes:

Persévérante

Qu’est-ce qui rend votre compagnie unique? Pourquoi?

L’expérience d’être maman m’apporte un regard critique sur le côté pratique des vêtements. Mon expertise en patron me permet une liberté de création et de coupes. Puis, en plaçant le confort des enfants comme priorité numéro un, je sélectionne des tissus de qualité et biologiques, toujours dans l’optique d’offrir un produit pouvant se perpétuer de famille en famille.

Quelle est la taille de votre compagnie?

J’ai tout fait, du patron à la confection, en passant par le graphisme et la comptabilité, jusqu’à la naissance de mon deuxième enfant, en 2018. Après sa naissance, l’entreprise a connu une belle croissance qui m’a fait repenser mon modèle d’affaires. J’étais épuisée, car mon garçon se réveillait plusieurs fois la nuit. Je me souviens courir en haut le réconforter au milieu de la nuit puis revenir à ma machine pour terminer des commandes.

Je n’avais plus le choix, je devais faire le saut et engager des travailleurs autonomes pour ma santé mentale et physique! Je suis donc maintenant entourée de merveilleuses personnes, des photographes, une couturière, une comptable et une graphiste. En alliant leurs zones de génie, elles apportent leurs expertises pour faire rayonner mon entreprise, et je développe de beaux liens avec elles!

Quels outils sont essentiels à votre vie (app, logiciel)?

App calendrier lunaire, app waking up, app Nike training, Instagram, google calendar, Pinterest, podcast addict, Spotify et Trello

À quoi ressemble votre espace de bureau?

Mon bureau est chez moi pour me permettre de bien concilier le travail et la famille. Parfois c’est le chaos, et on y retrouve des retailles de tissus sur le plancher, mélangées avec des jouets de mes enfants et la table de coupe qui déborde. D’autres fois le diffuseur d’huile essentielle rend l’atmosphère douce et calme et tout est bien rangé et organisé, ce qui veut dire que la vague est passée, qu’on passe à la prochaine!

Avez-vous une façon d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail?

Oh oui, et j’ai appris beaucoup avec le temps. Je commence par une routine matinale, je mets mon réveil avant ma famille, vers 6h. C’est mon temps pour moi. Je médite, prépare mon café, écris dans mon journal, me tire parfois aux tarots puis je m’entraîne.

Quand je réussis à faire tout ça, parce que les enfants ne se sont pas réveillés, j’ai les idées plus claires, je suis plus calme, je gère mieux les défis j’ai aussi un meilleur focus et surtout, je suis plus à l’écoute de mon énergie. Ce qui me permet de sentir si je vais être efficace pour accomplir telle ou telle tâche ou non. J’ai aussi commencé à préparer ma semaine par blocs de tâches sur google calendar, je fais ça le dimanche ou lundi!

Quels «trucs» conseilleriez-vous pour améliorer la productivité?

Je dirais que depuis que je médite quasi quotidiennement, ça a eu un gros impact sur mon focus. J’arrive à avoir les idées claires sur ce que je dois faire et pourquoi, et surtout de contrôler mes breaks sur les réseaux sociaux. L’entraînement aussi me fait générer beaucoup d’énergie, c’est comme si ça active ce qui était stagnant. Puis il y a le truc de travailler par bloc. Par exemple, se bloquer un deux heures pour travailler, que sur le côté administratif, ou bien un trois heures de création le matin quand l’énergie est plus claire. Donc, travailler par thème pour bénéficier du focus qui est présent et ne pas s’éparpiller.

Vous êtes meilleur que vos collègues de travail pour?

Bon je n’ai pas de collègues au bureau en ce moment puisque que travail avec des sous-traitants, à part mes 2 chats. Mais, lorsque j’étais employé pour d’autres entrepreneurs, j’étais celle qui allait très vite et qui pouvait taper sur les nerfs quand mon mode tornade embarquait…les manifesting generator (human design) sauront de quoi je parle..haha…

J’ai comme un super pouvoir qui s’active dans les périodes de rush et qui peut aller très très vite et trouver facilement un rythme d’organisation efficace. Désolé pour ceux et celles que j’ai bousculés dans les ateliers de bijoux!

Comment contrôlez-vous la croissance de compagnie?

Je dirais que je suis assez intuitive, mais aussi je garde toujours en tête que je suis devenue entrepreneure surtout pour avoir une qualité de vie de famille, donc une liberté de temps. J’y vais donc à un rythme me permettant d’avoir du temps pour mes enfants. Je n’aime pas me fixer des objectifs, mais je suis plutôt du type à planifier selon ce que je veux et j’ai envie d’accomplir.

À propos du design, qu’est-ce que votre marque représente/reflète?

Haricot mini reflète des valeurs bienveillantes et soucieuses de l’environnement. J’aime bien cette phrase des premiers peuples, nous rappelant que nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. L’impact de nos choix de vie doit être réfléchi sur le long terme. La qualité des tissus rappelle la durabilité de nos produits, la douceur de ceux-ci reflète l’amour qui enveloppe nos enfants.

Design: comment a-t-il été conçu? Par qui?

Suite à la naissance de ma première fille, une amie m’avait refilé beaucoup de vêtements de bébés.

Parmi tous les morceaux, il y en a deux, le cache-couche kimono et la dormeuse, qui m’ont beaucoup inspiré de par leur côté pratique et qui se retrouvent maintenant dans chaque collection. C’est avec les connaissances acquises lors de mon cours de dessin de patron que j’ai ensuite designé ces 2 items à ma façon puis tous les autres!

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à aller au travail chaque jour?

Ouf tellement d’aspects! La liberté d’horaire pour la maman de 2 enfants que je suis. Avoir un travail qui me fait aimer mes journées et non pas avoir hâte à vendredi pour qu’enfin la semaine soit terminée! La puissance intérieure que cela me procure de créer et gérer une compagnie.

J’ai le sentiment d’être à ma place…je suis lion pour ceux qui connaissent l’astrologie! L’entrepreneuriat est un chemin qui nous apprend énormément sur qui nous sommes, et je dirais que c’est une expérience spirituelle en soi! Devenir une meilleure personne en expérimentant l’entrepreneuriat, briller et répercuter sur la vie des gens tout en ayant un effet positif sur la conscience de l’achat local au Québec.

Et dans l’ancienne vie pré-COVID, quand je participais aux marchés d’artisans, j’adorais rencontrer les futurs parents! J’étais toujours très honorée de les voir choisir mes vêtements pour accueillir leurs précieux petits amours! Des moments qui m’ont souvent mis la larme à l’oeil!

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné?

De déléguer ce qui n’est pas dans ma zone de génie, ce qui me rend grise et frustrée! Offrir ces tâches à ceux sont bons dans ce domaine.

Quelle est votre stratégie en ligne?

Bâtir une communauté en mettant en lumière mes valeurs et en créant un lien de proximité dans l’honnêteté et le respect.

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps?

Éloigner mon téléphone de mon poste de travail et travailler par bloc de tâches connexes pour être dans le flow d’énergie que cela procure. Lorsque l’on s’éparpille trop dans diverses tâches, répondre à un courriel, préparer un colis ou choisir un nouveau tissu, notre énergie est diffuse au lieu d’être focus.

Quelles sont vos routines de fin et de début de journée?

Fin de journée de travail, je réponds aux courriels et fais le tour de mes réseaux sociaux. Et j’essaye le plus possible de terminer ma journée par une méditation et une période d’écriture dans mon journal avant le dodo pour calmer le petit hamster.

Le matin, méditation, café, écriture, entraînement, et je commence ma journée de travail en allumant mon diffuseur d’huile essentielle, vérifie mes comptes bancaires, je me mets un podcast et fait une tâche que je n’ai pas terminée le jour d’avant ou bien une tâche créative nécessitant la clarté mentale du matin!

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu’entrepreneur?

Apprendre à m’arrêter, c’est une difficulté que rencontrent plusieurs entrepreneurs, car ils sont passionnés par ce qu’ils font et leur cerveau est constamment en mode solution ou création. Donc, de ne pas travailler le soir ni la fin de semaine, est précieux afin de passer du temps de qualité avec ma famille.

Je dirais aussi de mettre mes limites à mon service à la clientèle, ne pas répondre aux clients le soir et le week-end…puis, apprendre à prendre soin de moi, et ne pas travailler jusqu’au petit matin, la qualité du sommeil joue beaucoup sur la clarté d’esprit pour prendre une décision rapide et être focus dans nos tâches.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite démarrer une business?

Le désir de se lancer en affaire doit venir du cœur, car c’est lui qui nous ramène quand on est au bout du rouleau. Faire une introspection de ce qui nous pousse à devenir entrepreneurs, de notre rapport à l’argent, car il y aura des périodes incertaines et des périodes d’abondances.

De se garder du temps pour prendre soin de soi, ne pas faire de son entreprise une entité plus importante que soi. Se coucher tôt, le sommeil est beaucoup plus important que de rayer toute la to-do list. La méditation aide à faire des réflexions éclairées par notre âme sans être influencée par le bruit autour de nous.

Être proche de ces chiffres, et ne pas s’éparpiller dans trop de produits et services, rester centré sur notre offre et non essayer de faire plaisir à tous les types de clients. S’entourer d’entrepreneurs qui nous inspirent et nous aide à garder un bon mindset.

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez-vous pas vous passer?

Mon couteau à tissus rotatif et mon diffuseur d’huiles essentielles.

👶Haricot mini

Close