Close
Close

Votre panier est vide.

Alain Phaneuf, fondateur de l’entreprise Phaneuf International Inc.

Alain Phaneuf, fondateur de l’entreprise Phaneuf International Inc.

Phaneuf International Inc. est une entreprise québécoise qui offre aux gestionnaires de glace une surfaceuse 100% électrique, entièrement automatisée à conduite autonome leur assurant des économies au niveau des coûts de la main-d’œuvre, de l’énergie, en plus d’une nouvelle façon de régénérer la glace afin d’obtenir une qualité optimale pour tous types d’activités.

Qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

J’ai passé 30 belles années à travailler dans les services d’urgence du Québec, principalement en Montérégie à titre de pompier, ambulancier et policier. J’ai géré durant les dernières 18 années de ma première carrière des équipes de travail pouvant aller jusqu’à cent (100) employés et j’ai pris ma retraite en 2017 à 49 ans de la Sûreté du Québec. J’entends dorénavant consacrer tout mon temps à mon entreprise, Phaneuf International inc. En tant que leader et chef d’entreprise, mes années d’expérience seront mises à profit en utilisant ma recette déjà éprouvée: planification, organisation, direction, contrôle, respect des gens, équipes performantes et confiance. Sportif aguerri en triathlon longue distance (Ironman), je suis discipliné, déterminé, passionné et bien organisé. Je sais m’entourer de gens compétents et partageant mes valeurs dans tous les domaines d’activités de ma vie et de mon entreprise.

Parallèlement, j’ai sillonné depuis les 25 dernières années les arénas du Québec et du monde entier afin d’accompagner mes deux enfants dans leurs sports respectifs de patin sur glace, l’un étant hockeyeur professionnel et maintenant arbitre de haut niveau et l’autre longtemps membre de l’équipe nationale de patin de vitesse courte piste. Toutes ces années, j’ai côtoyé les gestionnaires d’arénas ainsi que les employés préposés à la gestion de la glace et je me suis intéressé aux problématiques qu’ils rencontraient au quotidien ainsi qu’aux coûts d’entretien associés à cette activité. Je suis donc très au fait des problèmes et des besoins des gestionnaires d’arénas relativement à l’entretien de leur glace, un domaine unique. Cela m’a aussi permis de développer un très vaste réseau de contacts. Je fais aussi du bénévolat principalement pour le Grand Défi Pierre Lavoie et les saines habitudes de vie, une cause qui me tient énormément à cœur.

Depuis mai 2017, à temps plein, je suis à monter mon nouveau réseau innovant qui regarde vers l’avenir et on dit que j’en ai accompli beaucoup en très peu de temps. Objectif: marquer l’histoire et redonner de la glace à nos jeunes à moindres coûts.

Dans quelle ville travaillez-vous ?

À Longueuil.

Donnez-nous un aperçu de la scène entrepreneuriale de la Montérégie: ses défis, ses forces, etc.

Une partie du 450, comme on dit… La Rive-Sud de Montréal. Beaucoup trop loin de Montréal pour en profiter réellement, pour y aller à tous les jours ou utiliser les transports en commun pour s’y rendre, mais bien trop proche pour éviter le trafic, les embouteillages et les prix du logement et des locaux commerciaux beaucoup trop élevés en comparaison au reste du Québec.

Défis: Ne faire qu’UN. Il y a beaucoup de doublons, de sous territoires, des MRC qui se font la compétition entre elles, des villes qui ne se parlent pas et qui ne collaborent pas assez, de chambres de commerce différentes, des programmes de développement économique qui ne couvrent qu’un certain territoire. Fusion, dé-fusion, ça laisse encore des marques et des réalités bien différentes entre le rural de la Montérégie et sa ville centre Longueuil. Un réseau de transport en commun unifié, efficace et collaboratif… Concernant cette dernière, je suis pessimiste, désolé!

Ses forces, son autosuffisance, il y a de tout en Montérégie que ce soit pour l’achat local, pour se nourrir, se divertir, se dépayser, travailler, se former, se loger, s’émerveiller et se comparer.

Quelques mots pour définir quel type de travailleur vous êtes…

Rêveur, innovant, extrémiste.

Qu’est-ce qui rend votre organisation unique ?

Nous sommes, encore à ce jour, les seuls dans le monde à offrir nos types d’innovations. Nous allons marquer l’histoire en remplaçant tout ce qui s’est fait par le passé comme «compétiteurs». Ce que l’appareil photo numérique a fait à Kodak et Direct Film.

Quelle est la taille de votre compagnie ?

En démarrage, mais je suis très bien entouré de collaborateurs, sous-traitants, travailleurs autonomes tous unis vers un objectif commun qui passe par le travail d’équipe.

Quels outils sont essentiels à votre vie ?

Mes valeurs et les défendre. La communication dans le respect. La détermination, un jour à la fois. Les saines habitudes de vie.

À quoi ressemble votre espace de bureau ?

Mon bureau c’est le monde, là où je peux poser mon ordinateur, là où les gens vont vouloir me suivre et développer leur plein potentiel et leur travail de rêve.

Avez-vous une façon d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail ?

Tenter de garder l’équilibre travail-famille-loisirs. Remettre le moins de choses possible à demain. Planification, organisation, direction, contrôle. Échapper aux pièges des pertes de temps.

Quels «trucs» conseilleriez-vous pour améliorer la productivité ?

Se remettre en question, écouter les commentaires des autres, surtout ceux et celles sur qui repose cette productivité. Innover là où ça semble impossible.

Vous êtes meilleur que vos collègues de travail pour…

Performer et atteindre des objectifs sans plans toujours précis et parfois même dans un peu de chaos et d’incertitude. Pour faire arriver des choses qui semblent impossibles.

Comment contrôlez-vous la croissance de votre compagnie ?

J’ai bien hâte d’avoir à contrôler la croissance, pour le moment je la planifie et je l’organise… Et j’en rêve!

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à mener votre mission chaque jour ?

Mes enfants, mon rêve d’entrepreneur, redonner de la glace à nos jeunes à moindres coûts…. Et oui, marquer l’histoire comme l’ont fait avant moi, J. Armand Bombardier, Alphonse Desjardins, Guy Laliberté, Pierre Lavoie, Elon Musk.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné ?

Si tu peux en rêver, tu peux faire en sorte que ça arrive (Walt Disney). Si tu veux que les choses arrivent, il faut vivre comme si elles existaient déjà (Le secret).

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps ?

Le planifier!

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu’entrepreneur ?

Le financement, la lourdeur des programmes gouvernementaux, l’incompétence des soi-disant spécialistes et experts.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite démarrer sa propre compagnie ?

Y’a-t-il réellement un besoin? As-tu une vraie solution? Entoure-toi bien maintenant! Go!

Phaneuf International

site web | facebook

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓